RSS

[BOUQUINS] Sosthène Desanges – Les Guerriers Du Lézard

09 Mar

S. Desanges - Les Guerriers du LézardUne chronique chère à mon coeur au menu du jour, d’une part parce qu’il s’agit d’un auteur calédonien qui nous propose son premier roman (le premier tome d’une saga prévue en cinq volumes), ensuite parce que ledit roman est une oeuvre de fantasy qui puise ses sources dans l’Océanie et enfin parce que l’auteur est abordable et vraiment sympa. Longue introduction pour vous annoncer Les Guerriers Du Lézard de Sosthène Desanges, premier opus des aventures de Ash & Vanille.
Rien ne va plus au sein du Clan des Chefs, une terrible malédiction fait qu’il ne naît que des garçons. Selon la légende seul le mythique Guerrier Rouge peut lever cette malédiction. De son propre chef, Ash, un jeune guerrier de 15 ans, décide de braver les dangers et d’explorer l’Île du Lézard afin de trouver le Guerrier Rouge… et éventuellement une femme !
Comme souvent quand on aborde une série de fantasy il faut un peu de temps (et donc de pages) pour s’imprégner de l’univers et des personnages. Un univers qui ne m’est pourtant pas totalement inconnu puisqu’il puise certains de ses éléments dans les cultures mélanésiennes et polynésiennes. Je vous rassure il y a aussi des nombreux apports totalement imaginaires, le challenge étant de bâtir un univers alternatif crédible (à défaut d’être réaliste, fantasy oblige). Un premier challenge parfaitement réussi par l’auteur.
Du fait du cadre choisi n’espérez pas non plus croiser des nains, des elfes ou des orques. Mais là encore l’auteur parvient à jouer sur la mixité de ses personnages, que ce soit en terme de races (certains frémiront à l’évocation de ce mot mais en fantasy c’est pourtant une étape incontournable) ou de classes (en l’occurrence il s’agit d’avantage de mettre en avant les compétences de chacun).
Non seulement Ash ne sera pas seul au cours de son périple, pour faire simple on va dire que si vous regardez la couverture vous aurez un aperçu des cinq « valeureux aventuriers » qui traverseront l’Île du Lézard. Et bien entendu ils ne manqueront pas de faire diverses rencontres, certaines amicales, d’autres nettement plus hostiles. Là encore on retrouve un mix réussi entre crédibilité et imaginaire.
Passé le temps d’immersion évoqué plus haut, je vous assure que vous vivrez une aventure pleine de surprises et d’émotions. De nombreuses touches d’humour permettent de relâcher la pression sans casser le rythme. L’auteur a un style très visuel sans pour autant nous noyer dans d’interminables descriptions, en même temps que l’on lit le bouquin, on visualise l’intrigue.
Pour un premier roman, Sosthène Desanges, qui reconnaît lui même être novice en fantasy, réussit à proposer un bouquin totalement original qui ne devrait toutefois pas complètement désarçonner les adeptes du genre. C’est certes moins tordu et complexe que Le Trône de Fer mais pour ma part j’estime que l’essai a été largement transformé. J’ai hâte de découvrir la suite, nul doute que l’univers est appelé à s’étendre, certains personnages ont encore bien des facettes mystérieuses et les relations entre les personnages devraient évoluer).
J’avoue que je serai curieux de lire les impressions de lecteurs de l’hémisphère Nord, qu’ils soient ou non adeptes de fantasy.

Petit bonus anecdotique.
Par curiosité et après achat de la version papier, j’ai commandé la version epub du roman. Très vite j’ai constaté de gros problèmes d’affichage (images superposées, multiplication inutile des styles…), du coup j’ai décidé de reprendre le code de A à Z (avec un peu de méthode ça va très vite).
J’ai ensuite contacté l’auteur afin de lui proposer la version corrigée du fichier epub (à vrai dire il y a au moins eu trois versions différentes avant d’arriver à un résultat qui me satisfasse pleinement), à titre gratuit cela va de soi. En remerciement Sosthène tenait à m’offrir une version dédicacée de son roman.
L’occasion de se rencontrer s’est présentée fin février. Je remercie à nouveau Sosthène pour le temps qu’il a bien voulu me consacrer et pour sa gentille dédicace. J’en profite aussi pour renouveler mes remerciements à JAR, pour son illustration qui personnalise encore d’avantage cet exemplaire du roman.

Advertisements
 
16 Commentaires

Publié par le 9 mars 2015 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , , ,

16 réponses à “[BOUQUINS] Sosthène Desanges – Les Guerriers Du Lézard

  1. gruznamur

    9 mars 2015 at 15:40

    nous qui avons en général les mêmes lectures, là c’est une surprise et une découverte ! J’aime bien les surprises 😉

     
    • Lord Arsenik

      9 mars 2015 at 15:47

      Je l’ai en deux exemplaires papier. Si tu veux le lire je te l’offre avec plaisir, d’autant que je serai curieux de connaître ton ressenti.

       
      • gruznamur

        9 mars 2015 at 16:24

        c’est super gentil de ta part ! mais pas tout de suite, c’est juste totalement impossible avec mes lectures prévues pour mars et le salon des Quais du Polar qui arrive fin du mois

         
      • Lord Arsenik

        10 mars 2015 at 07:02

        Fichtre diantre tu arrives à respecter ton programme… J’ai renoncé pour ma part.
        Je me suis lancé un challenge retrouvailles, on verra bien si je m’y tiens !

        Sinon si t’es intéressé un jour, mon offre sera toujours d’actualité.

         
      • gruznamur

        10 mars 2015 at 07:03

        Oui j’y arrive… presque 😉

         
      • gruznamur

        10 mars 2015 at 07:03

        Retrouvailles ? Tu pars à la recherche du livre perdu ? 😉

         
      • Lord Arsenik

        10 mars 2015 at 07:54

        Non de personnages récurrents qui traînent dans ma PàL !

         
  2. stelphique

    9 mars 2015 at 20:03

    Ca a l’air très sympa….;)

     
  3. belette2911

    10 mars 2015 at 03:27

    Ce que j’aime chez toi, c’est que tu arrives toujours à me surprendre dans tes chroniques !

     
    • Lord Arsenik

      10 mars 2015 at 06:59

      Ca tombe bien j’aime surprendre. Pour une fois que je chronique un bouquin local 😀

       
      • belette2911

        10 mars 2015 at 19:40

        Oui, ça fait une chronique « pour sa chapelle » ce genre de chroniques 😀

         
      • Lord Arsenik

        11 mars 2015 at 06:56

        Et je n’en ai pas fini avec la chose !

         
      • belette2911

        11 mars 2015 at 07:33

        La Chose… on ne pense qu’à ça ! Pardon, je pensais à autre chose… 😛 Revenons à la littérature !

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :