RSS

Archives de Tag: Politique

Pourquoi je n’ai marché pas pour la France

A l’occasion de la venue de Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, en NC et afin de dénoncer les manipulations hasardeuses des listes électorales, l’ensemble des partis loyalistes (avec plus ou moins d’engouement) a appelé leurs sympathisants à se réunir massivement à 11h30 devant le Haut Commissariat pour une Marche pour la France.

Sauf erreur de ma part je suis en mon âme et conscience 100% loyaliste, la simple idée d’une Nouvelle-Calédonie indépendante me fout la gerbe, donc ça tendrait à confirmer mon attachement à la Calédonie française. Et pourtant, à l’heure qu’il est (midi passé) je suis sagement assis à mon bureau avec la clim dans le dos. Un choix 100% assumé par votre fidèle serviteur.

Je ne suis adhérent à aucun parti politique, je n’ai fait voeu d’allégeance à aucun mouvement. Au moment de voter je glisse le bulletin de celui qui me paraît le moins nul (à défaut d’être le plus compétent) dans l’urne. Les discours politiques me saoulent ; quand ce n’est pas un tissu de conneries, c’est du brassage d’air inutile. Mes convictions loyalistes sont citoyennes et non politiques, de fait je rejette toute récupération politico-politicienne de l’idéal loyaliste et plus que tout je n’ai aucune envie d’aller écouter des tribuns qui ne pensent qu’à se faire mousser et à tirer la couverture à eux, quitte à faire de l’ombre au voisin (ou mieux, quitte à lui planter un couteau dans le dos).

Si demain une marche citoyenne, à l’image de celle du 17 novembre 2014, est organisée alors j’y participerai avec le même engouement que précédemment. Par contre si l’initiative est politique alors je dirai de nouveau : non merci.
Ce qui ne m’empêche nullement de respecter ceux et celles qui se sont mobilisés aujourd’hui, nul doute d’ailleurs que cette marche connaîtra un beau succès populaire.

Au risque de jouer sur les mots  il me semble que le terme marche implique une notion de mouvement, rester planté devant les grilles du haussariat c’est pas un peu trop statique pour être qualifié de marche ?

 
7 Commentaires

Publié par le 24 avril 2015 dans Nouvelle-Calédonie

 

Étiquettes : , ,

Municipales 2014

Pour répondre aux interrogations, muettes ou non, d’une partie de mon lectorat local je vais revenir sur les raisons de mon silence radio concernant les élections municipales. La raison première est simple : je n’ai pas été voté.
Ayant la flemme de faire les démarches pour mon changement d’adresse je suis toujours inscrit sur la commune de Dumbéa. Vu que j’habite Nouméa je ne vois pas pourquoi j’irai voter pour un maire d’une commune que je ne fréquente qu’occasionnellement. J’ai tout de même prévu de faire ce changement d’adresse avant les Provinciales, même si, en cas d’oubli, plus ou moins volontaire, ça ne changera pas grand chose pour ce scrutin (les deux communes appartenant à la Province Sud).
J’ai tout de même suivi à distance les résultats locaux et surtout les comportements des divers partis en lice. La division du camps loyaliste est pathétique et pourrait bien lui coûter cher lors des Provinciales, d’autant qu’en face les indépendantistes semblent décidés à faire front commun.

Premier tour
Si globalement le RUMP a pris une claque méritée je reste surpris quant aux scores de ses candidats sur les communes du Grand Nouméa : Naturel à Dumbéa (37,5% des voix), Martin à Paita (35,4% des voix) et Gay au Mont Dore (43,3% des voix). Toutefois rien n’est encore gagné pour eux, si l’opposition parvient à un semblant d’unité ils pourraient dégager.
Sur Nouméa, sans surprise c’est la liste de Calédonie Ensemble (affilié UDI) menée par Sonia Lagarde (36,3% des voix) qui arrive en tête du premier tour, suivie par la liste UFC (un méli-mélo de partis qui se réclament de l’UMP) de Gaël Yanno (34,7% des voix) et la liste RUMP de Gaby Briault (15,4% des voix). Et fait encore moins surprenant, qui se ressemble s’assemble, le second tour opposera CE à une coalition UFC/RUMP.
Second tour
Malheureusement pas de miracle sur le Grand Nouméa, les trois ténors restent le cul vissé à leur fauteuil municipal. Naturel avec 46,9% des voix (4 listes au second tour), Martin avec 52% des voix (deux listes au second tour) et Gay avec 48,7% des voix (trois listes au second tour).
Certains diront contre toute attente mais pour ma part je dirai naturellement, les électeurs de Nouméa se sont mobilisés contre la tentative de diabolisation de Calédonie Ensemble, Sonia Lagarde remporte, avec 51,6% des voix, le duel qui l’opposait à Gaël Yanno et ses UMPistes. Si on m’avait posé la question j’aurai annoncé 80% de chances que Lagarde passe.

Conclusion qui n’engage que moi et ne fait que conforter mon opinion première : Calédonie Ensemble s’impose, au vu des résultats de l’ensemble du Territoire, comme le parti le plus représentatif du camps loyaliste. Se débarrasser du RUMP fut ardu, ce n’est pas pour foutre des clones à la place, non merci ! C’est donc sans le moindre regret (et presque convaincu) que je voterai Calédonie Ensemble aux Provinciales.

 
15 Commentaires

Publié par le 31 mars 2014 dans Nouvelle-Calédonie

 

Étiquettes : , ,