[BRD] Ant-Man Et La Guêpe

À L’AFFICHE DU JOUR

Ant-Man Et La Guêpe
Titre : Ant-Man Et La Guêpe
Réalisation : Peyton Reed
Production : Marvel Studios
Distribution : Walt Disney Company
Origine : USA (2018)
Durée : 1h58

Casting

Paul Rudd : Scott Lang / Ant-Man
Evangeline Lilly : Hope Van Dyne / La Guêpe
Michael Douglas : Hank Pym
Walton Goggins : Sonny Burch
Hannah John-Kamen : Ava Starr / Ghost

Le pitch

Assigné à résidence par le FBI, Scott Lang a dû renoncer au costume de Ant-Man. C’est l’occasion pour lui de passer plus de temps avec sa fille.

Mais la trêve sera de courte durée, Hope Van Dyne et Hank Pym ont besoin de son aide pour ramener Janet Van Dyne du monde quantique dans lequel elle est restée bloquée des années plus tôt.

Le trio devra composer avec les forces de l’ordre, mais aussi faire face à des adversaires qui entendent bien mettre la main, pour différentes raisons, sur la technologie développée par Hank Pym.

Ma chronique

Ant-Man Et La Guêpe est le vingtième film du MCU (Marvel Cinematic Universe) et l’avant-dernier avant le très attendu Endgame.

Comme l’indique le titre, et comme le laissait présager le final de Ant-Man, nous aurons le droit à deux super-héros pour le même prix. Et la première super-héroïne du MCU (elle a depuis été rejointe par Captain Marvel).

Comme moi vous vous demandez peut-être où se situe le film par rapport à Infinity War, vous devrez patienter jusqu’à la première séquence post générique pour découvrir le lien (nécessaire pour la suite des événements) entre les deux films.

Soyez toutefois assuré que d’ici là vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ! Même si le ton est résolument plus léger que celui d’Infinity War et l’humour omniprésent, le film laisse la part belle à l’action, notamment aux cascades en tout genre. Il faut dire que la technologie mise au point par Hank Pym a pas mal évolué, qu’il s’agisse des costumes (même si celui de Ant-Man n’est pas toujours très fiable) ou des accessoires, du plus petit au plus grand. Vous passerez en quelques clics du gigantesque au minuscule…

Outre le soutien technologique, nos comparses pourront aussi compter sur l’aide des anciens complices de Scott Lang (devenus depuis ses associés dans une entreprise de sécurité), Luis, Dave et Gale. Une fine équipe de bras cassés qui pourra toutefois s’avérer bien utile.

Il faut dire que toute aide est la bienvenue quand on a une bande de trafiquants sur le dos et un mystérieux fantôme à affronter. Sonny Burch et Ghost cherchent en effet à s’emparer de la technologie de Hank Pym, pour des raisons différentes et chacun de leur côté.

Évidemment les effets spéciaux sont totalement maîtrisés, qu’il s’agisse de jouer sur les effets de taille ou de découvrir le monde quantique. On en prend plein les mirettes !

Un agréable divertissement totalement assumé et qui remplit parfaitement son rôle. On s’éclate sans prise de tête ; que demander de plus ?

Avec un budget de 162 millions de dollars le film ferait presque office de junior face à Infinity War ou Endgame (dont les budgets seraient compris entre 300 et 400 millions), il n’en reste pas moins que sa rentabilité est assurée avec un box office mondial qui flirte avec les 650 millions de dollars (même si on est encore loin des 2 milliards engrangés par le troisième opus des Avengers).

♥♥♥♥½

[BRD] Ant-Man

Ant-ManNotre pause cinéphile du weekend se fera en immersion au sein de l’univers Marvel, mais à la découverte d’un nouveau personnage, à savoir : Ant-Man. Un film signé Peyton Reed.
A peine sorti de prison et alors qu’il n’a plus le droit de voir sa fille, Scott Lang (Paul Rudd), cambrioleur de haut vol, accepte une nouvelle opération sensée rapporter un max. Sauf que rien ne se passe comme prévu, Scott récupère juste un costume bizarre. Quand il l’endosse et le manipule un peu au hasard il se retrouve réduit à la taille d’une fourmi. La voix du Pr Hank Pym (Michael Douglas) l’informe qu’il a été choisi pour être le nouvel Ant-Man, mais il y a encore du boulot avant d’être au top dans ce rôle…
Bien que le film soit présenté comme la conclusion de la phase 2 des adaptations Marvel, il ne s’intègre pas encore dans l’univers des Avengers. Loin s’en faut puisque Hank Pym quittera le SHIELD avec pertes et fracas quand il découvrira qu’ils cherchent à s’approprier son travail. Ce qui ne l’empêchera pas de se dresser contre son rival, Darren Cross (Corey Stoll) quand celui-ci contactera HYDRA afin de leur vendre la technologie PYM qu’il a réussi à reproduire.
Outre son costume de Ant-Man, Scott pourra compter sur une panoplie de gadgets développés par Hank Pym afin de l’aider dans sa mission, mais aussi sur des alliés pour le moins inattendus : les fourmis, qui lui obéiront au doigt et à l’oeil, chaque espèce ayant un rôle bien précis.
Mais incontestablement le summum au niveau des alliés de Scott est atteint quand il fait appel à ses trois complices de cambriole, une belle équipe de bras cassés ! Mais pas totalement inefficace non plus.
Je ne connaissais pas le personnage, sinon vaguement de nom, au j’ai été agréablement surpris (d’autant que je n’en avais pas entendu que du bien). Qu’il s’agisse de l’intrigue, rythmée mais toujours ponctuée de pointes d’humour, des personnages et bien entendu du visuel irréprochable, comme d’hab. Ca ne fait que confirmer ce que je savais déjà, je suis bon public pour ce genre de film !
Comme d’hab avec les films estampillés Marvel, restez jusqu’à la toute fin du film, vous aurez le droit à deux séquences post générique. L’une d’elle annonçant clairement la suite prévue, Ant-Man & The Wasp (annoncée pour 2018), pour laquelle Peyton Reed est confirmé à la réalisation et Paul Rudd et Evangeline Lilly au casting.

♥♥♥♥½