RSS

Archives de Tag: Grève générale

Grève générale dans les banques…

grevbqeDepuis lundi dernier un mouvement de grève générale paralyse le secteur bancaire (et pas que lui) de Nouvelle-Calédonie ; une grève suivie selon les sources par 55% (Fédération Bancaire Française) ou 75% (syndicats) du personnel…
Avant d’aller plus avant dans ma gueulante je tiens à préciser que je respecte le droit de grève, j’ai même participé à plusieurs mouvements d’humeur et n’hésiterai pas à le refaire si je juge que le cahier des charges est justifié. Mais je respecte aussi de pouvoir accéder librement à son lieu de travail (pour le personnel non gréviste) et surtout je trouve inadmissible qu’une poignée de guignols en colère prenne la population en otage ; c’est entre eux et leur direction, foutez nous la paix bande de glands !
Pourquoi ils font grève ? Ils réclament une revalorisation de leur salaire de 2% (rien que ça !), au vu des bénéfices records dégagés par les banques en 2014 (bénéfices en partie au détriment de la clientèle assommée par des frais bancaires ahurissants). Il faut savoir que sur l’année 2014 le taux d’inflation a été de moins de 1% ; faut peut être pas pousser mémé dans les orties. Tant qu’à distribuer les tacles je n’épargnerai pas la FBF qui propose une revalorisation de 0,2% ! Faut pas non plus prendre les gens pour des cons…
Il est vrai que le secteur bancaire est connu pour la pénibilité de son travail… Les chiffres qui suivent m’ont été communiqués d’une part par un ancien cadre du secteur, confirmé ultérieurement par un employé de banque non gréviste. Ne nous attardons pas sur le lieu de travail, généralement confortable, bien agencé et climatisé pour passer directement à l’aspect pécuniaire du job. Les salaires sont plus que corrects, du fait de primes diverses et variés le personnel bénéficie en réalité de quatorze mois de salaire, en plus de l’intéressement qui peut être considéré comme l’équivalent (et parfois plus) d’un quinzième mois. Un salaire correct multiplié par quinze et divisé par douze ça fait quand même une belle moyenne mensuelle !
Ceci dit négocier une revalorisation salariale est tout ce qu’il y a de plus légitime, que les syndicats placent la barre très haut et que la FBF fasse une contre proposition au ras des pâquerettes, ça fait partie du jeu de la négociation. Mais quand on s’engage à un conflit sans entrave des sièges sociaux et qu’au final ils sont bloqués là c’est un premier faux pas en terme d’image vis-à-vis du public ; j’espère d’ailleurs que les syndicats seront sanctionnés par une astreinte bien salée.
D’autre part que le personnel gréviste bloque les accès à des établissements non concernés par cette grève, comme la CSB ou encore Vigifonds, là c’est vraiment une volonté délibérée de nuire à un plus grand nombre et donc un véritable comportement d’enculés de première catégorie. Je ne cautionnerai certes pas le fait qu’un client excédé lance un parpaing à la gueule des grévistes (ce qui ne s’est pas encore produit je précise) mais j’aurai tout autant de mal à condamner le geste…

Concrètement pour les clients ne disposant pas de moyens de paiement autre que le liquide (chèques ou cartes), comme c’est mon cas actuellement, l’idée est de trouver une agence ouverte (pour la SG, il y en a deux sur Nouméa), prendre son mal en patience (il faut compter une bonne heure d’attente) et prévoir un retrait conséquent en vue de tenir dans le temps. Comme je n’aime pas me balader avec une grosse somme en liquide sur moi je réitère l’opération quand le stock commence à se vider.

Pour conclure ce billet grincheux sur une note positive, je souhaiterai remercier doublement le personnel non gréviste. Merci d’être là pour nous éviter d’être totalement pris à la gorge par une grève qui ne nous regarde pas. merci pour la quantité monumentale de boulot que vous abattez en gardant le sourire. Merci du fond du coeur.

 
 

Étiquettes : , ,