RSS

Archives de Tag: Fashion Week

[BOUQUINS] Joann Sfar – Fashion Week

AU MENU DU JOUR

J. Sfar - Fashion Week

Titre : Fashion Week
Auteur : Joann Sfar
Éditeur : Dargaud
Parution : 2020
Origine : France
160 pages

De quoi ça cause ?

Jacques Meranda, alias Le Niçois, quitte le Côte d’Azur pour monter sur la capitale dans l’espoir de réaliser un gros coup à l’occasion de la fashion week de Paris.

C’est accompagné de sa nana, Loulou Crystal, une ancienne star du porno, et quelques complices que Le Niçois compte faire main basse sur le pactole espéré… sauf que les choses ne vont pas vraiment se passer comme prévu.

Ma Chronique

Je remercie les éditions Dargaud et Net Galley pour leur confiance renouvelée.

Avant de découvrir cette BD je n’avais que très vaguement entendu parler de Joann Sfar et je ne connaissais pas du tout son personnage de Jacques « Le Niçois » Merenda. C’est par pure curiosité que je l’ai sollicité sur Net Galley.

Jouons cartes sur table d’entrée de jeu, j’ai reçu rapidement un retour favorable des éditions Dargaud et de fait j’ai cette BD en stock depuis début mars. La première fois que je l’ai ouverte pour y jeter un œil, je l’ai refermé après seulement quelques pages feuilletées. J’ai trouvé le dessin tout simplement laid et n’ai pas du tout aimé la typographie du texte.

A plusieurs reprises j’ai essayé de me motiver pour m’y mettre une bonne fois pour toutes… avant de renoncer au bout de quelques pages. Du coup j’ai fini par me résigner et à progresser au rythme imposé par le bouquin, un chapitre de temps en temps, ça prendra le temps que ça prendra (concrètement ça a pris une dizaine de jours)…

Si je vous dis braquage d’une starlette en pleine fashion week de Paris et que je précise que la starlette en question s’appelle Kim Kestéchian ; ça vous rappellera forcément quelque chose. Perso plus que le fait divers qui défraya la chronique, ça me fait surtout penser à la BD Les Bijoux De La Kardashian, qui se veut une reconstitution fidèle des faits.

Sous la plume de Joann Sfar les faits (la réalité est déjà digne d’un vaudeville de bas étage) sont (encore plus) tournés en dérision pour virer à la farce burlesque. Clairement ce sont les textes de l’auteur qui sauvent la BD du naufrage ; je n’ai définitivement pas réussi à me faire à la laideur du dessin.

Une BD qui ne m’a pas vraiment envie de découvrir les deux romans de l’auteur mettant en scène son Niçois (chronologiquement je ne sais pas où se situe la BD par rapport aux bouquins et je m’en fous) ; par contre je lui donnerai sans doute une seconde chance en me penchant sur sa série de BD Le Chat Du Rabbin dont le dessin me semble plus soigné.

MON VERDICT

Fashion Week

 
6 Commentaires

Publié par le 17 juin 2020 dans Trucs en vrac

 

Étiquettes : , , , , , ,