RSS

Archives de Tag: Django Unchained

[BRD] Django Unchained

Django UnchainedPour notre première pause cinéphile du weekend nous nous plongerons dans l’univers regretté du western-spaghetti avec Django Unchained de Quentin Tarantino.
1858, Texas. Le Dr Schultz (Christoph Waltz), chasseur de prime d’origine allemande, affranchi Django (Jamie Foxx), un esclave, afin que celui-ci l’aide à identifier trois frères, des négriers particulièrement pervers. Leur mission accomplie les deux hommes s’associent pour une saison de chasse, après quoi ils décideront d’un plan afin de tirer Broomhilda (Kerry Washington), la femme de Django, des griffes de Calvin Candie (Leonardo DiCaprio), son propriétaire, un puissant homme d’affaire qui dirige d’une main de fer le domaine de Candieland.
Ne tournons pas autour du pot : Quentin Tarantino signe là un hommage particulièrement brillant à un genre très en vogue dans les années 70/80 et c’est une totale réussite. Un  casting irréprochable (j’y reviendrai), des scènes dignes des plus grands westerns (je pense notamment à l’âge d’or de Sergio Leone), quelques touches d’humour bienvenues (le personnage de Schultz ne manque pas de finesse) et une bande son qui colle parfaitement au film (fidèle à son habitude Tarantino pioche dans sa discothèque personnelle, sans surprise on retrouve donc ici des titres d’Ennio Morricone).
Outre la casquette de réalisateur Quentin Tarantino est aussi à l’origine du scénario et s’offre même un petit rôle explosif. Ce qui m’amène donc à vous dire quelques mots du casting justement, outre le duo Jamie Foxx/Christoph Waltz qui fonctionne à merveille, on peut retenir la prestation de Leonardo DiCaprio qui campe, pour la première fois un personnage méprisable au plus au point et s’en sort à merveille, pour l’anecdote c’est la première fois depuis Mort Ou Vif (1995) qu’il n’occupe pas le haut de l’affiche. Difficile aussi de ne pas signaler la prestation de Samuel L. Jackson, qui incarne Stephen, le majordome de Calvin Candie et rivalise avec son maître pour se rendre haïssable.
Le film a raflé deux Oscars et deux Golden Globe (meilleur scénario et meilleur second rôle pour Christoph Waltz), signalons que Christoph Waltz a été « poussé » vers une carrière internationale par Quentin Tarantino dans Inglorious Basterds, son interprétation du Colonel SS Hans Landa lui avait déjà valu l’Oscar du meilleur second rôle.
Parlons gros sous pour terminer, une fois de plus Tarantino signe un film plus que rentable, avec une mise de départ de 100 millions de dollars le film a déjà rapporté, au box-office international, le pactole de 423 millions.

 
4 Commentaires

Publié par le 15 juillet 2013 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,