RSS

Archives de Tag: Disney

[BRD] Vice-Versa

Vice-VersaPetite pause cinéphile sous le signe de Disney / Pixar, un duo qui assure un bon moment de divertissement. Au programme, Vice-Versa, leur dernier film, signé Pete Docter.
Au quartier général qui commande les émotions de la jeune Riley, Joie à fort à faire pour s’assurer que la jeune fille connaisse une vie joyeuse emplie de bon souvenirs. Ses acolytes, Tristesse, Dégoût, Peur et Colère, ne vont pas, parfois bien malgré eux, lui simplifier la tâche. Les choses se compliquent lorsque la famille emménage à San Francisco. Suite à un cafouillage Joie et Tristesse sont éjectées du QG et se retrouvent dans les méandres de l’esprit de Riley. Elles doivent impérativement regagner le QG faute de quoi la jeune fille sera privée de toute empathie… En attendant Dégoût, Peur et Colère vont essayer de limiter les dégâts…
Ca fait plaisir de retrouver Pixar aux commandes d’un projet totalement original (le dernier film original en date était Rebelle en 2012), d’autant niveau originalité le scénario place la barre très haut en donnant vie aux émotions. Sans me risquer à un jeu de mot pourri je dirai que Vice-Versa est un film pleine d’esprit et d’intelligence, qui peut se voir à différents niveaux et saura donc plaire à un large public.
Les plus jeunes se contenteront du divertissement au premier degré alors que les plus âgés ne manqueront pas de rapprocher la situation de Riley en manque d’empathie avec le passage de l’enfance à l’adolescence (l’âge bête… on est tous passés par là). Situation aggravée par le fait que Riley devra s’adapter à un nouvel environnement (là encore je suppose que nous sommes nombreux à avoir connu ça).
Je n’enfoncerai pas une porte ouverte en précisant que visuellement le film est irréprochable (trop tard… oups). Le film fait cohabiter des univers complètement différents, avec d’un côté le monde extérieur de Riley qui joue la carte du réalisme tant dans la représentation des personnages que des lieux. Le plus gros challenge aura certainement été de mettre en image l’esprit de Riley, qu’il s’agisse de la représentation des cinq émotions de base, que de la géographie spirituelle… De très belles trouvailles (que je vous laisse découvrir si ce n’est déjà fait) pour un résultat plus que convaincant.
Pour son quinzième long métrage Pixar réussit encore à nous surprendre et à nous éblouir.
Par contre je trouve que le titre québécois, Sens Dessus Dessous, est plus parlant que le titre français… on y retrouve davantage la notion de chaos alors que Vice-Versa évoque plutôt la réciprocité. Mais bon c’est purement sémantique comme observation.

♥♥♥♥♥

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 9 novembre 2015 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , ,

[BRD] Avengers – L’Ere D’Ultron

av2ultrUne petite pause cinéphile bienvenue (et surtout très attendue) hier soir avec au programme Avengers – L’Ere D’Ultron de Joss Whedon.
Tony Stark (Robert Downey Jr) et Bruce Banner (Mark Ruffalo) travaillent en secret sur l’élaboration d’un programme d’Intelligence Artificielle destiné à riposter à tout nouvel assaut massif ennemi. Mais le projet leur échappe quand Ultron (James Spader), le module d’IA, échappe à leur contrôle et décrète que les pires ennemis de l’humanité sont les Avengers…
Commençons par enfoncer les portes ouvertes en énumérant quelques évidences. Etant un inconditionnel de l’univers Marvel j’ai trouvé que le film était une totale réussite. L’intrigue est prenante à souhait, bourrée d’action mais aussi de petites touches d’humour. Les effets sont bien entendus bluffant par leur qualité.
Les Avengers « traditionnels » verront leur rang se renforcer par Quicksilver (Aaron-Taylor Johnson) et Scarlet Witch (Elizabeth Olsen), puis, plus tard par La Vision (Paul Bettany). J’avoue avoir été intrigué par ce dernier personnage, j’ai hâte de le retrouver afin de suivre son évolution.
Alors que l’intrigue du premier volet se déroulait quasiment exclusivement à Manhattan, cette fois la traque d’Ultron amènera les Avengers à parcourir le monde. Une trouvaille sympathique qui évite tout sentiment de déjà-vu (je vous rassure le scénario vous réserve bien des surprises qui vous scotcheront à l’écran).
Le film a bénéficié d’un budget de 250 millions de dollars et le résultat se voit à l’écran, Disney réussit un joli jackpot puisqu’à ce jour le box office mondial affiche plus de 1.4 milliards de dollars.
Au départ ce second volet des Avengers devait clore la phase 2 des adaptations Marvel, finalement ce sera Ant Man qui fera de conclusion. Il n’en reste pas moins que l’on sent les prémices de la période Civil War avec les divergences de vues opposant Iron Man à Captain America.
Ca tombe bien puisque justement la phase 3 s’ouvrira en 2016 avec Captain America – Civil War. Une phase qui comptera des suites (Thor – Ragnarok et Les Gardiens De La Galaxie 2) mais aussi et surtout la présentation de nouveaux héros (dont l’intégration de Spiderman au sein des Avengers).
Phase trois qui devrait se clore avec Avengers – Infinity War, prévu en deux volets pour 2018 et 2019. A priori, au vu du final de ce second volet (sans parler des nouveaux personnages introduits par la phase 3), l’équipe des Avengers devrait être partiellement remaniée.
Quoi qu’il en soit je serai fidèle au rendez-vous…

Les habitués savent que Marvel offre un ou plusieurs séquences post-générique, cette fois vous n’aurez le droit qu’à une courte (mais bonne compte tenu de l’intervenant) séquence peu après le début du générique. Après silence radio, vous pouvez éteindre votre lecteur et éjecter le disque…. A moins de vouloir lire le générique dans son intégralité !

♥♥♥♥♥

 
12 Commentaires

Publié par le 15 septembre 2015 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , , ,

[BRD] Into The Woods

Into The WoodsChangement de registre pour notre pause cinéphile suivante puisque nous avons opté pour Into The Woods de Rob Marshall, une comédie musicale estampillée Disney.
Suivez les aventures (légèrement détournées) de Cendrillon (Anna Kendrick), du Petit Chaperon Rouge (Lilla Crawford), de Raiponce (MacKenzie Mauzy) et de Jack (Daniel Huttlestone) et ses fayots. Une sorcière (Meryl Streep) va pousser un boulanger (James Corden) et son épouse (Emily Blunt) à bouleverser leurs destinées…
J’ai récupéré ce film sans vraiment savoir à quoi m’attendre, l’idée de croiser plusieurs héros de Disney me semblait sympa mais j’étais loin de me douter qu’il s’agissait d’une comédie musicale. Je n’ai rien contre ce genre, mais quand ça me prend par surprise il me faut un temps d’adaptation… Finalement la pillule passe plutôt bien, on se laisse embarquer dans l’histoire, les chansons s’intègrent bien à l’ensemble.
J’ai appris par la suite que Into The Woods était à la base une comédie musicale créée pour Broadway par Stephen Sondheim et James Lapine en 1986. C’est la première fois que Disney se lance dans l’adaptation d’une comédie musicale de Broadway. Le résultat, sans être transcendant, se laisse regarder et écouter (je ne sais pas ce qu’il en est de la VF mais la version québécoise conserve les chants en VOST ; en général la pilule passe mieux).
Pour ceux et celles qui auraient encore des doutes, tous ces personnages (et bien d’autres) ne sont pas des créations de Disney, il s’agit d’adaptation (parfois très libres et beaucoup plus optimistes) de contes traditionnels.
Le jeu des acteurs est plutôt convaincant, mention spéciale à Meryl Streep pour ses entrées et sorties qui ne passent pas inaperçues… A noter aussi une courte apparition de Johnny Depp dans le rôle du Loup, qui tient au Petit Chaperon Rouge un discours pour le moins ambigu.
A voir pour un moment de divertissement visuel et musical sympathique mais loin d’être inoubliable…

♥♥♥

 
16 Commentaires

Publié par le 24 mars 2015 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , ,

[BRD] Les Nouveaux Héros

Les Nouveaux HérosUne pause ciné en compagnie de Disney est généralement l’assurance d’un très bon moment, voyons si le petit dernier, Les Nouveaux Héros, réalisé par Don Hall et Chris Williams, confirme…
Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de super-héros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…
Pour son nouveau bébé Disney puise dans l’écurie Marvel, le film est en effet une libre adaptation des comics Big Hero 6. Le cadre est un cocktail d’inspiration américaine et nippone ; à la base il s’agit de la ville de San Francisco, reconstruite par les japonais après sa destruction par un tremblement de terre et rebaptisée San Fransokyo. De même les personnages, bien que visiblement américain, portent des noms japonais. Un cadre imaginaire qui laisse une grande liberté visuelle pour le rendu de la ville.
Oubliez les Avengers, ici nos super-héros en sont encore au stade de l’apprentissage. Pas de super-pouvoirs mais des gadgets high tech qu’ils ne maîtrisent pas toujours à la perfection. Gros coup de coeur pour Baymax, un croisement entre un Marshmallow et le Bibendum, paisible et débonnaire robot infirmier que Hiro veut transformer en machine de guerre. Il n’en reste pas moins que tous les personnages ont bénéficié d’un soin tout particulier et sont mis au service d’une intrigue qui tient parfaitement la route ; sans oublier une bonne dose d’humour !
Sans surprise l’animation et les effets graphiques sont irréprochables, le film a d’ailleurs été récompensé par l’Oscar 2015 du meilleur film d’animation.
Une fois de plus la magie Disney fonctionne à merveille et devrait séduire les petits et les grands… Une fois de plus le film peut se regarder à plusieurs niveaux, soit vous prenez uniquement l’aspect divertissement sans vous posez de questions, soit vous réfléchissez au thèmes abordés par le film (les dangers de la technologie mal utilisée, la soif de vengeance…). Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise recette, chacun aborde le film comme il l’entend.

♥♥♥♥

 
5 Commentaires

Publié par le 9 mars 2015 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , , ,

[BRD] Thor – Le Monde Des Ténèbres

Thor 2Croyez le ou non mais c’est une pure coïncidence si je mentionnais Mjöllnir dans ma chronique de Reflex avant d’enchaîner sur un billet consacré au film Thor – Le Monde Des Ténèbres réalisé par Alan Taylor ; aucune préméditation là-dedans. Rien à la TV, on se fait un film ? Ah bin tiens pourquoi pas Thor 2 ? Adjugé vendu ! Normal nous sommes tous les deux fans de l’univers Marvel.
De retour à Asgard, Thor (Chris Hemsworth) commande les troupes chargées de ramener la paix dans les Neufs Royaumes. A peine sa mission accomplie, qu’un nouvel ennemi, Malekith (Christopher Eccleston) et ses elfes noirs, menacent Asgard. Pour vaincre cette menace Thor n’hésitera pas à s’opposer à son père et roi, Odin (Anthony Hopkins)…
Ce second film centré sur Thor est l’occasion de retrouver des têtes connues, dont la femme qu’il aime, Jane Foster (Natalie Portman), mais aussi l’incontournable Loki (Tom Hiddleston) avec qui il devra s’allier pour parvenir à ses fins et bien d’autres qu’ils soient terriens ou asgardiens.
Le couple Marvel/Disney n’a plus rien à prouver aux fans de l’univers Marvel, Thor 2 ne fait que confirmer ce que l’on savait déjà. On retrouve un mélange bien dosé entre action brute de décoffrage et humour, le tout parsemé d’une once de romance. Ajoutez à cela un scénario qui se tient, des effets spéciaux toujours aussi bluffants (d’autant que l’on a le droit à une grande variété de décors entre Asgard, le Monde des Ténèbres et la Terre).
Petite piqûre de rappel, n’oubliez pas de laisser défiler le générique jusqu’au bout, il y a deux séquences bonus à la clé.
Les fans de Marvel retrouveront ce qu’ils aiment, le profane qui commencera par Thor 2 risque fort d’être complètement largué (et pour cause il y a 7 films à voir avant pour tout reprendre depuis le début), et les « anti » n’aimeront pas (mais on peut légitimement se demander pourquoi ils iraient voir le film).
Si vous en avez marre de Marvel alors il vous faudra prendre votre mal en patience. Thor 2 est le second film de la phase 2 (après Iron Man 3), il est suivi par Captain America – Le Soldat De L’Hiver et Les Gardiens De La Galaxie afin d’ouvrir la voie royale au grand retour des Avengers (2015). Et c’est pas fini ! Il y a encore une phase 3, plus ou moins finalisée dans l’idée, qui devrait aboutir à un troisième volet des Avengers (2017/2018) et même une phase 4 qui reste à définir. Pour ma part je suis aux anges, au moins jusqu’à Avengers 2, pour la suite j’aviserai.

 
7 Commentaires

Publié par le 11 septembre 2014 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

[BRD] Lone Ranger

Lone RangerEtant donné qu’actuellement les programmes TV de l’après-midi sont squattés par les téléfilms de Noël et que je commence à en faire une overdose je me rabats volontiers sur les Blu-ray que le Père Noël a eu la gentillesse de m’offrir. Au programme du jour, une production Disney signée Gore Verbinski, Lone Ranger.
Tonto (Johnny Depp), le guerrier commanche, raconte comment John Reid (Armie Hammer), un ancien défenseur de la loi, est devenu un justicier légendaire. Ces deux héros vont devoir apprendre à faire équipe pour affronter le pire de la cupidité et de la corruption.
Pour tout vous dire ce film ne figurait pas sur ma liste de Noël, la bande annonce m’avait en effet fait craindre un Pirate des Caraïbes sauce Far West et le flop retentissant du film aux Etats Unis (à peine 89 millions de dollars au box office pour un budget de 215 millions) m’a définitivement refroidit.
Autant vous le dire de suite on retrouve effectivement un petit air Pirate des Caraïbes mais la bonne nouvelle c’est qu’on retrouve l’ambiance des premiers films. Le ton est franchement au western avec un bon dosage d’action et d’humour. Sans être la révélation de l’année, ça reste un divertissement agréable. Une bonne surprise au final.
Le personnage du Lone Ranger est né en 1933 d’un feuilleton radio et s’est depuis répandu via de multiples supports (BD, romans, séries TV, téléfilms, films et jeu vidéo) au point de venir une icone de la culture pop yankee. Etrangement la notoriété du personnage n’a pas franchi l’Atlantique pour venir envahir la France. Son spin-off par contre est beaucoup plus connu puisqu’il s’agit du Frelon Vert qui met en scène Brett Reid (petit neveu de John Reid) et son acolyte Kato (incarné par Bruce Lee dans la série TV). Pour ma part j’ai découvert le personnage un peu par hasard en version BD il y a fort fort longtemps…
J’avoue avoir un peu de mal à comprendre pourquoi le film s’est vu affligé d’un PG13 aux States (interdit aux moins de 13 ans non accompagnés d’un adulte) ; c’est un divertissement familial qui n’a rien de vraiment choquant… Surtout dans un pays où n’importe quel quidam peut se payer un flingue au supermarché du coin.
Au niveau mondial le film sort à peine la tête de l’eau, avec un peu plus de 260 millions de dollars de recettes. Si Disney pensait détenir une franchise lucrative ils ont dû méchamment déchanter… A moins que la carrière DVD/BRD ne relance la machine (ça me parait peu probable).

 
7 Commentaires

Publié par le 29 décembre 2013 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , ,