RSS

Archives de Tag: DC Entertainment

[BRD] Shazam!

À L’AFFICHE DU JOUR

Shazam!
Titre : Shazam!
Réalisation : David F. Sandberg
Production : DC Entertainement
Distribution : Warner Bros
Origine : USA (2019)
Durée : 2h12

Casting

Zachary Levi : Shazam
Asher Angel : Billy Batson
Mark Strong : Dr Thaddeus Sivana
Djimon Honsou : Le Sorcier
Jack Dylan Grazer : Freddy Freeman

Le pitch

Billy Batson, 14 ans, est un adolescent qui ne cesse de fuguer des foyers d’accueil dans lesquels il est placé. C’est bien malgré lui, parce que le Sorcier, vieillissant, est pris par le temps, qu’il va hériter des pouvoirs de Shazam (Salomon – Hercule – Atlas – Zeus – Achille – Mercure) et se transformer en super-héros. Mais si le corps est celui d’un adulte bodybuildé, son esprit reste celui d’un gamin effronté et un peu paumé.

Billy l’ignore encore, mais il va rapidement devoir apprivoiser ses nouveaux pouvoirs s’il veut empêcher le Dr Thaddeus Sivana de déployer les forces des ténèbres sur le monde…

Ma chronique

Pourquoi ai-je décidé de mater ce film ? L’affiche est pourtant à chier et la bande-annonce ne vaut guère mieux… mais quelque part il titillait malgré tout ma curiosité.

Si le film s’inspire lui aussi de l’univers DC Comics je doute fort qu’il vienne s’inscrire dans une éventuelle lignée Justice League et compagnie (lignée qui, à ce jour, reste encore bien vague). Je serai plus enclin à croire que le film développe son propre arc narratif, susceptible d’évoluer en fonction de la suite des événements (un second volet est d’ores et déjà annoncé).

Malgré un côté bon enfant et familial complètement assumé (voire revendiqué) le film n’est pas aussi cucul que l’on pouvait le craindre. Un divertissement sans prétention qui se laisse agréablement regarder du fait du côté atypique du héros (partagé entre son devoir du super-héros et ses caprices adolescents)… et c’est pas tous les jours que l’on a envie de foutre des baffes à un super-héros ! Finalement même les aspects atrocement kitch du film (la tronche, le physique et le look en général de Shazam) finissent par donner à l’ensemble une certaine cohésion.

Certes l’intrigue est basique et ne brille pas par son originalité, mais là encore je pense que c’est un choix assumé (et tout aussi revendiqué), l’idée étant avant tout mettre l’accent sur le côté décalé du film et son humour omniprésent. Et force est de reconnaître que la sauce prend plutôt pas mal… même si on est encore loin de crier au coup de génie !

Warner n’a pas pris de gros risque avec ce film au budget relativement modeste (100 millions de dollars), et le résultat est plutôt encourageant puisque Shazam! peut s’enorgueillir d’un box-office mondial de plus de 364 millions de dollars. Pas vraiment un coup de maître, mais le minimum syndical est assuré ; suffisant en tout cas pour qu’un second volet soit envisagé.

Pour l’anecdote dans les premiers comics le personnage s’appelait Captain Marvel, c’est en 2011 qu’il a été rebaptisé Shazam ; Marvel ne souhaitant pas voir son nom associé à un personnage de l’écurie DC. Ce qui permettra ainsi à Carol Danvers de devenir Captain Marvel après s’être successivement appelée Miss Marvel, puis Warbird et de nouveau Miss Marvel.

Je vous avais prévenu que je persisterais à visionner les films du DCEU… sans en attendre grand chose. Et c’est exactement ce que ce film m’a offert ; tant qu’à faire je préfère être agréablement surpris par un film sans prétention que d’être déçu par un film qui a voulu jouer dans la cour des grands, mais a fini par péter plus haut que son cul.

♥♥♥½

 
3 Commentaires

Publié par le 8 août 2019 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

[BRD] Aquaman

À L’AFFICHE DU JOUR

Aquaman

Titre : Aquaman
Réalisation : James Wan
Production : DC Entertainment
Distribution : Warner Bros
Origine : USA (2018)
Durée : 2h24

Casting

Jason Momoa : Arthur Curry / Aquaman
Amber Heard : Mara
Willem Dafoe : Vulko
Patrick Wilson : Orm
Nicole Kidman : Atlanna
Temuera Morrison : Tom Curry

Le pitch

Même si Arhtur Curry est un Atlante, il a été élevé parmi les humains et entend bien ne pas se mêler des affaires d’Atlantis. Sauf que son demi-frère, Orm, roi des Atlantes, mobilise les peuples sous-marins pour mener une guerre sans merci aux humains qu’il accuse de menacer leur avenir par leurs exactions répétées contre les océans (pollution, pêche intensive…).

Ma chronique

À l’inverse du MCU (Marvel Cinematic Universe), le DCEU (DC Extended Universe) semble avoir toutes les peines du monde à trouver sa voie. Les adaptations et reboots se multiplient sans que ne se profile de véritable fil rouge.

C’est de nouveau le cas avec Aquaman qui nous fait découvrir les origines du héros avant de le plonger dans une intrigue qui lui est propre et ne laisse aucune place à un quelconque lien avec la future Ligue des Justiciers ou d’autres métahumains.

Si le divertissement est assuré, il est vrai que l’intrigue ne brille pas par sa profondeur. À tel point que l’on a parfois l’impression que la multiplication à outrance des effets visuels vise à faire oublier les faiblesses scénaristiques. Si tel était le cas alors c’est raté… à la fin du film on retient surtout le côté grand spectacle bien bourrin qu’autre chose.

Le manque de profondeur du scénario est encore accentué par le fait que le déroulé de l’intrigue est prévisible de bout en bout. On se laisse bercer par la succession de scènes d’action, mais globalement l’encéphalogramme reste plat pendant près de deux heures trente.

Avec James Wan (Saw, Death Sentence, Insidious, The Conjuring…) aux commandes j’espérais quelque chose de plus sombre, ce qui, soit dit en passant, aurait été plus raccord avec l’univers de DC. Dommage qu’il se soit contenté du minimum syndical en ne jouant que la carte du divertissement grand public.

Il n’en reste pas moins que le film a été plus que rentable, avec moins de 200 millions de budget, il a déjà accumulé près de 1,2 milliards de recettes au box office mondial (ces chiffres sont bien entendus en dollars US).

Je n’attends plus grand-chose du DCEU, je continuerai toutefois à visionner leurs films simplement pour le côté divertissant de la chose.

♥♥♥

 
3 Commentaires

Publié par le 5 août 2019 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

[BRD] Wonder Woman

À L’AFFICHE DU JOUR

Wonder Woman

Titre : Wonder Woman
Réalisation : Patty Jenkins
Production : DC Entertainment
Distribution : Warner Bros
Origine : USA (2017)
Durée : 2h21

Le casting

Gal Gadot : Diana Prince / Wonder Woman
Chris Pine : Steven Trevor
Connie Nielsen : Hyppolita
Robin Wright : Antiope
Danny Huston : Erich Ludendorff
Elena Anaya : Isabel Maru (Dr Poison)

Le pitch

Comme toutes les Amazones, Diana vit sur l’île de Themyscira, une île protégée par un voile qui la rend invisible au reste du monde. En tant que fille de la reine Hyppolitia, elle est dispensée de suivre un entraînement guerrier. Mais Diana veut apprendre à se battre, elle se tourne vers donc sa tante Antiope, chef de guerre des Amazones, qui accepte de l’entraîner.

Un jour Diana voit un avion s’écraser à proximité du rivage, elle plonge aussitôt afin de porter secours au pilote. L’homme est un soldat qui porte un uniforme allemand, mais s’avérera être un agent britannique ayant infiltré une base ennemie ; il insiste pour rejoindre Londres afin de faire part à son état-major de ses découvertes.
Contre l’avis de sa mère, Diana est bien décidée à aider Steven Trevor à rejoindre les siens et à prendre une part active au conflit, convaincue qu’elle peut apporter la paix en éliminant Ludendorff…

Ma chronique

Vous l’aurez compris, DC Entertainment nous invite à découvrir les « origines » de Wonder Woman. C’est donc en 1918, alors que les forces alliées et allemandes s’apprêtent à négocier les conditions d’un armistice qu’elle débarque, pleine d’illusions et d’idéaux, dans le « vrai » monde.

Persuadée notamment que les hommes sont bons par essence, mais pervertis par la magie d’Arés (qui selon elle ne peut qu’être Ludendorff) deviennent mauvais au point de s’entre-tuer. Il suffirait donc d’éliminer Arés pour que les hommes retrouvent leur bonté naturelle et que la Terre redevienne une espèce de jardin d’Eden… À mon avis elle a trop regardé les Bisounours quand elle était petite, ou on l’a bercé trop près du mur ; allez savoir !

Globalement je ne suis pas vraiment fan de l’univers DC, je lui préfère largement celui de Marvel. Et malheureusement les diverses adaptations ciné ne font que me conforter dans ma position (Suicide Squad était un projet prometteur qui devient un film tout juste divertissant).

Et ce n’est pas ce Wonder Woman qui viendra inverser la tendance. Ça se laisse regarder, le jeu des acteurs est plutôt convaincant (même si parfois un peu surjoué) et le visuel est une totale réussite. Mais malgré tout, ça manque de corps pour que la sauce prenne vraiment. On se laisse entraîner par le côté divertissement grand spectacle, mais sans plus.

Cet avis mitigé n’est en rien influencé par les origines et la religion de Gal Gadot (elle est Israélienne et juive) qui ont poussé certains pays arabes à interdire le film. Elle pourrait bien être Polonaise bouddhiste ou Chinoise musulmane que ce serait blanc bonnet et bonnet blanc pour moi. Du moment qu’elle joue bien son rôle c’est tout ce qui m’importe, et sur ce point rien à redire elle joue à la perfection entre la force et la candeur, l’intelligence et l’innocence. Le jeu de Gal Gadot est de loin la principale force du film (peut-être même la seule).

Malgré un nouvel avis mitigé, je me laisserai tout de même tenter par Justice League (le pendant DC des Avengers de Marvel). Je ne suis pas maso, juste curieux…

♥♥♥

 
7 Commentaires

Publié par le 29 novembre 2017 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , , ,