RSS

Archives de Catégorie: Coups de gueule

Vers un couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans ?

G. Yanno - Ta gueule !L’idée peut paraître aberrante dans le pays berceau des droits de l’homme et pourtant c’est la dernière proposition de Gaël Yanno, député UMP de Nouvelle-Calédonie et candidat aux législatives 2012. Le gugusse propose ni plus ni moins que d’instaurer un couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans entre 23 heures et 6 heures du matin…
Vous me direz qu’un gamin de cet âge n’a, à priori, rien à foutre dehors à ces heures et je ne peux qu’approuver mais ce n’est pas à l’état ou au territoire de se substituer à l’autorité parentale. Pour ma part j’estime que les sanctions doivent porter avant tout sur le laxisme de certains parents qui se comportent comme des gosses face à un chiot avec leurs mioches (c’est mignon quand c’est petit mais dès que ça devient un tantinet chiant on baisse les bras et on le livre à lui même) ; je ne parle pas de les foutre au trou ça ne rimerait à rien mais de les serrer là où ça fait mal : le portefeuille ! Leur progéniture fait une connerie on leur sucre les allocs pendant 3 mois, en cas de récidive 6 mois de suspension etc… Ce serait nettement plus dissuasif que ce projet inutile (tu fais quoi des gamins « hors-la-loi » cher député ?) et démago (Nouméa c’est pas le Bronx, loin s’en faut).
Quant à Mister Gaga (je n’entends pas le marier à Lady Gaga, la pauvre n’a rien fait pour mériter ça) il devrait songer à réfléchir un minimum avant d’ouvrir sa boite à connerie : dans le cadre du transport scolaire il y a des gamins qui attendent le bus dès 5h30 (voire même plus tôt dans certaines zones), tu fais quoi de ces dangereux criminels potentiels mec ? Dommage le gars me semblait potentiellement moins incompétent que ses petits camarades du RUMP, faut croire que le virus vient de le frapper !
Même si ce n’est qu’un projet encore loin d’être acté je pense qu’il est grand temps que les calédoniens se débarrassent de leurs oeillères et de la poix qu’ils ont dans les oreilles ; les gars vos politiques vous enculent lentement mais surement, vous comptez être de gentils moutons pendant combien de temps encore ??? On n’est pas en Iran (la preuve je ne serai pas fusillé après cet article… enfin je crois) et n’en déplaise à certains on a encore le droit d’ouvrir notre gueule pour dire haut et fort ce que l’on pense ; ce serait dommage de se passer de cette liberté d’expression. Ce n’est pas aux autorités de décider de ce qui est bon ou mauvais pour nous !
Si un jour ce projet devait aboutir je serai parmi les premiers à appeler à la désobéissance civile, exactement comme je l’ai fait et le fait encore dans le cadre de l’interdiction de vente d’alcool le weekend. Réveillez-vous les gars !

 
4 Commentaires

Publié par le 30 mai 2012 dans Coups de gueule

 

Plus (+) de sucre pour l’Outre-Mer

Beaucoup l’ignore (moi même je ne l’ai appris que dernièrement) mais un même produit de la même marque (yaourts et sodas notamment) acheté Outre-Mer (DOM-TOM et collectivités) contiendra plus de sucre que celui acheté en Métropole, et donc forcément sa valeur énergétique n’en sera que plus forte. Me demandez pas le pourquoi du comment je n’ai pas de réponse à vous proposer, posez plutôt la question aux responsables de l’industrie agro-alimentaire.
Ajoutons à cela que, par nature, l’alimentation ultra-marine est plus riche (plus de féculents) qu’en Métropole et que cela ne manque pas d’avoir des répercussions sur la santé des consommateurs, notamment en terme d’obésité (IMC > 30), en Métropole on estime que 14,5% de la population serait obèse, Outre-Mer c’est 24% de la population qui aurait un problème d’obésité. Par la force des choses cette obésité peut avoir des conséquences plus ou moins fâcheuses (diabète, maladies cardio-vasculaires, problèmes articulaires…) qui ont un coût considérable pour la collectivité et les organismes sociaux. Mais je suppose que cela n’empêche pas de dormir les responsables de l’industrie agro-alimentaire (si je ne craignais pas les jeux de mots foireux je dirai que cette industrie ne se contente pas de se sucrer sur notre dos, elle sucre aussi nos assiettes et verres), pas plus que cela ne semble chagriner le monde politique (en octobre 2011 un projet de loi visant à interdire le surdosage de sucre des produits ultra-marins a été rejeté par 199 contre et 190 pour par l’Assemblée Nationale). Pourtant sur le long terme ce surdosage en sucre n’est certainement pas sans conséquences…
Pour d’avantage de détails techniques je vous invite à lire le rapport parlementaire du député socialiste Victorin Lurel (Guadeloupe), très complet, bien documenté c’est une lecture très instructive (notez au passage que je viens de dire du bien d’un socialiste, c’est suffisamment rare pour être souligné)…
Pour illustrer mon propos vous trouverez ci-dessous un comparatif des teneurs en sucre (en gramme par litre) et des valeurs énergétiques (en Kilocalories pour 100 millilitres) de 4 sodas de consommation courante  (Coke, Fanta, Schweppes et Orangina) en Métropole et en Nouvelle-Calédonie :

Sodas France et NC

Rectif. concernant la teneur en sucre : les quantités exprimées le sont en grammes pour 100 ml.
Merci à Zorglub de m’avoir signalé cette erreur.

C’est bien beau de nous bassiner avec des slogans à la sauce « bouger plus, manger mieux » mais si l’on commençait plutôt par prendre le mal à sa racine. Prenons l’exemple du Coke puisque c’est sans doute le soda le plus consommé ici comme ailleurs : une petite bouteille c’est 600 ml, sur une consommation « normale » de 3 petites bouteilles par jour on arrive donc à 1,8 litre quotidien, sur l’année ça nous fait donc 657 litres de Coke avalés. Sur l’année le consommateur calédonien aura bouffé pas loin de 200 grammes de sucre en plus que son homologue métro rien qu’en buvant son Coke quotidien… Sur le long terme ça fait combien de kilos de poids en trop ???

 
6 Commentaires

Publié par le 11 mai 2012 dans Coups de gueule

 

BtJunkie tire sa révérence

Le petit monde du web et notamment de sa « face obscure » n’en finit pas de subir les conséquences de la fermeture de MegaUpload par le FBI. D’autres sites similaires (FileServe et FileSonic notamment) avaient été les premiers à réagir en fermant temporairement le partage de données, le temps de faire le ménage dans leurs serveurs et de réfléchir à une nouvelle stratégie (je ne sais pas ce qu’il en a résulté mais une chose est certaine ces plateformes ont d’ores et déjà perdu la confiance des méchants pirates virtuels). Il n’y a pas encore lieu de paniquer les options de rechange restent légion…
Plus récemment c’est le monde du torrent (un autre protocole de partage) qui a été ébranlé avec la fermeture du site BtJunkie, l’un des principaux moteurs de recherche dédié aux fichiers torrent ; une fermeture moins médiatisée et moins « spectaculaire » que celle de MegaUpload, les responsables du site ayant préféré renoncer à poursuivre l’aventure suite aux multiples pressions qu’ils subissaient. Désormais la page d’accueil du site affiche ce qui pourrait être son épitaphe : « C’est la fin de la route les amis. La décision n’a pas été facile à prendre, mais nous avons décidé de fermer le site de notre plein gré. Nous nous sommes battus pendant des années pour défendre votre droit de communiquer, mais il est temps d’aller de l’avant. Cela aura été une expérience de vie, nous vous souhaitons le meilleur ! »
RIP BtJunkie

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 février 2012 dans Coups de gueule

 

Indian’s Pizza en mode foutage de gueule…

Pour changer un peu et suites à quelques déconvenues avec American Pizza c’est désormais Indian’s Pizza que l’on sollicite quand on a des envies de mal-bouffe. Leur carte est suffisamment riche pour varier les plaisirs (pizzas, burgers, kebab, chili…) et généralement la qualité est au rendez-vous (hormis les rares fois où le chef a la main franchement lourde sur le sel).
Hier soir on passe donc commande pour deux burgers et, histoire de finir sur une note sucrée, une pizza au chocolat. Et c’est justement sur cette dernière que nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir cette chose :

Indian's Pizza
Un fond de pâte à moitié garni de chocolat, franchement ce n’est pas compliqué d’étaler une couche uniforme de sauce chocolat sur une pâte à pizza plutôt que de proposer ce résultat bâclé ; pour moi c’est là un parfait exemple de foutage de gueule caractérisé ! Et donc ça mérite bien une mesquine vengeance en ligne…

 
5 Commentaires

Publié par le 4 février 2012 dans Coups de gueule

 

MegaUpload fermé par le FBI…

RIP MU
Impossible de faire l’impasse sur la décision du FBI de faire fermer le site MegaUpload et l’arrestation de ses dirigeants… La nouvelle a en effet fait l’effet d’un méga coup de bambou dans la gueule pour de nombreux internautes, il faut en effet savoir que MegaUpload était la plus grosse plateforme de téléchargement du web (même si, pour ma part, j’avoue lui préférer HotFile). Le motif invoqué par la justice étant le fait de favoriser le piratage via le partage de fichiers illégaux (ce qui en soi est indéniable mais le site hébergeait aussi de nombreux fichiers parfaitement légaux, plutôt que de trier le bon grain de l’ivraie la justice a tout foutu dans le même panier)…
La réaction du groupe de hackers Anonymous ne s’est pas faite attendre, ils ont rapidement saturé les sites du FBI et de l’industrie du disque, mais elle paraît tout de même bien dérisoire (et surtout éphémère) face à la claque qui a secoué la communauté du web mondial ! Certes ils promettent (une fois de plus) une « guerre virtuelle » contre tous ceux qui veulent faire barrage à la liberté d’expression sur le web mais encore faut-il avoir les moyens de mener cette fameuse guerre ; en l’occurrence on n’a un peu l’impression que c’est un combat qui oppose un petit groupe de David contre une immense machine de guerre de Goliath…
Cette décision musclée du FBI crée surtout un précédent juridique, rien ne nous assure que la justice va s’arrêter à MegaUpload, c’est la porte ouverte à des attaques en règle contre les différentes plateformes de téléchargement du web… Qui vivra verra mais j’aurai tendance à dire que l’avenir s’annonce bien terne pour la liberté d’expression !
En France notre nain de jardin national a salué l’initiative du FBI, encore une fois il a perdu l’occasion de fermer sa gueule ; je considère qu’il y a des sujets plus importants sur lesquels on attend une réaction (et surtout une action) présidentielle… Mais bon venant d’un type qui promet, à quelques mois du premier tour, d’instaurer une nouvelle taxe impopulaire (sa fameuse TVA sociale) plus rien ne nous surprend, on l’a tellement vu se tirer une balle dans le pied que ça en devient risible !
Bien que ne faisant pas partie des internautes friands de MegaUpload je suis, comme beaucoup, directement pénalisé par la fermeture du site ; c’est en effet la plateforme privilégiée par la Team AlexandriZ pour l’upload de ses ebooks, mais qu’on se rassure ils ont d’ores et déjà annoncé qu’ils rebondiront dans les prochains jours…

 
2 Commentaires

Publié par le 22 janvier 2012 dans Coups de gueule

 

Gallimard prend les lecteurs pour des cons

Le Prix Goncourt 2011, L’art français de la guerre d’Alexis Jenni, peut se vanter de faire le buzz sur le web. Malheureusement ce n’est pas sa qualité littéraire qui est mise en avant (pour ma part c’est un bouquin qui ne m’intéresse pas le moins du monde) mais plutôt les fautes et coquilles qui parsèment le roman. Orthographe, grammaire, conjugaison, syntaxe… Tout y passe le bouquin est bourré de fautes énormes, au départ on pouvait penser que seule la version numérique était concernée mais finalement la version papier est du même acabit.
Visiblement le bouquin a sauté la case « correction » avant d’être publié et franchement ça la fout doublement mal :
– D’une part Gallimard est quand même une grande maison d’édition
– D’autre part le bouquin incriminé est le Prix Goncourt 2011
En terme d’image et de communication on peut imaginer mieux comme pub ! Mais histoire d’enfoncer le clou il s’avère que le bouquin est proposé par la Team Alexandriz (le plus grand réseau pirate d’ebooks français) dans une version corrigée (et gratuite). A noter que la Team effectue ce travail de correction sur tous les titres proposés, un travail de titan qui nous garanti des fichiers numériques de qualité (parfois même mieux que la version commerciale comme le prouve ce Goncourt 2011).
Pour ma part je reconnais sans le moindre remord que ma bibliothèque numérique provient à 99% de titres proposés par la Team et à ce jour je n’ai jamais été déçu par leur travail. Je ne conserve que les fichiers epub que je gère et lis via le logiciel Calibre, au pire si je relève des erreurs je les corrige avec Sigil avant de renvoyer le fichier corrigé à la Team mais je tiens à préciser que ça reste exceptionnel et que les erreurs relevées sont bien souvent mineures.
Pour en revenir à Gallimard c’est du foutage de gueule pur et simple de proposer au prix fort un bouquin à peine lisible tellement il contient de fautes… J’espère au moins qu’ils auront la décence de fournir gratuitement une mise à jour numérique à tous ceux qui ont acheté la version ebook du Goncourt 2011.
Un peu de lecture pour terminer ce billet d’humeur :
– Lire l’article ‘Galllimard : le dernier Goncourt corrigé par la communauté pirate‘ sur ebouquin
– Lire le post ‘Un pavé dans la mare – Correction‘ de la Team Alexandriz
– Le bouquin proposé par la Team Alexandriz
– Un article édifiant sur la politique de correction des maisons d’édition (Blogs Le Monde)

 
2 Commentaires

Publié par le 20 novembre 2011 dans Coups de gueule

 

Livres mes (très) « chers » amis !

Comme vous pouvez le constater en parcourant ce blog je suis quelqu’un qui aime lire et qui dévore pas mal de bouquins, le hic c’est que cette passion a un prix et que ledit prix est non négligeable…
Contrairement à la Métropole ici nous n’avons aucune loi qui réglemente et encadre le prix du livre (en France depuis 1981 la Loi Lang impose aux éditeurs de fixer un prix de vente TTC unique aux livres, prix qui s’impose aux distributeurs en leur autorisant toutefois la possibilité de lui appliquer une remise maximale de 5%), ici le prix est fixé par les divers distributeurs (libraires, grandes surfaces…) au seul gré de leur politique commerciale. Ajoutez à la marge commerciale les frais d’acheminement et les diverses taxes douanières et je peux vous assurer qu’au moment de passer à la caisse le consommateur / lecteur sent passer la douloureuse (d’autant plus que le prix de vente en Euros, imprimé en quatrième de couv, ne manque de nous le rappeler) !
Pour illustrer mon propos je vais vous donner quelques exemples en m’inspirant de mes derniers achats :
Je Ne Suis Pas Un Serial Killer (Dan Wells) : prix métro 18 € / prix local 3 450 XPF (28,9 € : + 60,6 %)
Le Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son Anniversaire (Jonas Jonasson) : prix métro 21 € / prix local 4 010 XPF (33,6 € : + 60 %)
Intégrale Wallander T1 (Henning Mankell) : prix métro 25 € / prix local 5 000 XPF (41,9 € : + 67.6 %)
Vous me direz que je peux toujours me rabattre sur les éditions en poche et je vous rassure il m’arrive de le faire (même si je préfère généralement les grands formats), si c’est en effet une solution plus économique il n’en reste pas moins que la tendance est la même. Ainsi Rue Sans Souci (Jo Nesbo) paru chez Folio en poche est disponible en métropole pour moins de 9 € alors qu’ici il m’a coûté 1 600 XPF (13,4 € : + 48,9 €).
Reste aussi l’option France Loisirs qui est sensé offrir des livres « moins chers qu’en librairie », déjà il faut savoir que cela ne s’applique que sur les livres proposés à un « prix club » (n’espérez donc pas dégotter le dernier roman sorti à un prix défiant toute concurrence, le prix sera sensiblement le même que partout ailleurs). Qui plus est il faut savoir que les prix figurant sur le catalogue ou sur le site Internet de France Loisirs ne sont pas ceux applicables en boutique ; on « bénéficie » d’un traitement de faveur avec un encart joint au catalogue qui propose des tarifs « locaux » sans commune mesure avec le « prix club » métro. Ainsi ça fait quelques temps que j’ai envie de me lancer dans la saga L’Epée De Vérité (Terry Goodking), FL propose les 10 premiers tomes au prix club de 18 € et une réduction de 2 € par livre à partir de 2 livres achetés (soit au final 16 € le bouquin, soit 160 € l’intégrale). La même offre applicable à la boutique de Nouméa revient à 3 100 XPF le volume (26 € : + 62.5%) ; sur les 10 tomes vous avouerez que ça fait un peu mal au cul !
Je n’ai pas de solutions miracles à proposer mais peut être que nos élus devraient songer à se pencher sur la question, je suppose qu’ils ne sont pas totalement illétrés et sont donc confrontés au même problème que n’importe quel autre consommateur / lecteur (je reconnais volontiers que c’est là une supposition gratuite). Quand je vois la masse de bouquins que j’ai en stock (sur Booknode ma bibliothèque compte plus de 150 titres et je suis loin d’avoir fini mon inventaire) et qu’ils ont quasiment tous été achetés neufs en librairie je me dis que j’ai dû contribuer à engraisser quelques profiteurs…

 
5 Commentaires

Publié par le 5 septembre 2011 dans Coups de gueule

 

Et encore un loupé pour American Pizza !

Après l’incident de la pizza gratuite nous sommes malgré tout restés fidèles à American Pizza suite à un rapide entretien avec la nouvelle gérante mais aussi et surtout parce que finalement c’est nous qui nous punissions en boudant une pizzeria de qualité (n’en déplaise à notre maître jedi de la pizza). Rien à redire jusqu’à hier soir où nous avons eu le droit à un loupé de chez loupé !
N’ayant plus de menu (notre sadique femme de ménage semblant prendre un malin plaisir à les foutre à la poubelle) j’ai commandé (de mémoire) une Canadienne (base crème, lardons, pommes de terre et fromage) avec 4 petites bouteilles de Coca Zero en leur demandant de joindre à la commande un menu. La commande arrive ne temps et en heure sans le menu mais bon pas de quoi en faire un drame… Les choses se sont nettement gâtées quand nous avons ouvert la boîte à pizza et goûté la chose.
Commençons par le visuel : garniture minimaliste et fromage à peine fondu… Peut mieux faire !
Passons maintenant au gustatif : pâte pas assez cuite on a l’impression de bouffer du chewing gum au gruyère mal fondu… Zéro absolu !
N’allez surtout pas croire que c’est l’acharnement, si une autre pizzeria nous avait fait le même coup je me serai fait un plaisir de leur dédier un post du même type. Comme je l’ai dit plus haut nous avions enterré la hache de guerre mais là franchement c’était limite imbouffable (le terme mangeable ne s’applique pas à ce genre de raté). J’vais pas vous dire que plus jamais nous ne commanderons chez eux mais c’est clair qu’on va laisser l’eau couler sous les ponts avant de leur reprendre une pizza (ceci dit rien ne m’empêche de leur commander des burgers).

 
2 Commentaires

Publié par le 29 juillet 2011 dans Coups de gueule

 

A vos canettes citoyens ! Désobéissez !!!

Depuis le début du mois de juillet la prohibition made in NC s’est encore accentuée…
Désormais la vente d’alcool est interdite à partir de midi :
– les vendredi, samedi et dimanche (contre 16 heures les vendredi et samedi auparavant)
– Les veilles de jours fériés et les jours fériés
De même notre haussaire peut décider, selon son bon vouloir d’interdire la vente d’alcool les jours « spéciaux » (genre fête de la musique) ou encore toute la durée d’un week-end prolongé… J’aimerai bien savoir s’il y a une autre contrée française qui doit subir ce genre de diktat. D’autant que cette mesure n’est que poudre aux yeux destinée à masquer l’incompétence des autorités à faire régner l’ordre public en ville ! Faudrait peut être arrêter de nous prendre pour des chèvres… Faudrait peut être leur montrer qu’on en marre d’être pris pour des chèvres…
Les flics ne manquent pas à Nouméa qu’ils fassent leur boulot plutôt que de siroter leur apéro (sans doute avec les quelques bouteilles confisquées çà et là) bien planqués dans leurs commissariats… Ah oui c’est vrai que ça peut être dangereux d’intervenir en cas de troubles à l’ordre public ! D’un autre côté c’est un peu pour ça que vous êtes payés…
Les chiffres sur l’utilité de ces restrictions semblent être secret défense, la preuve si besoin en était que ce n’est qu’un écran de fumée ; c’est tellement plus facile de contourner un problème plutôt que de l’affronter directement ! Dans tous les cas c’est le consommateur lambda qui fait les frais de ces aberrations juridiques (même si les cavistes ont obtenu une dérogation ils ne peuvent vendre que du vin et du champagne ; pas franchement les produits les plus consommés par notre fameux individu lambda). Le gros consommateur habituel fera son stock avant et aura même tendance à stocker (et donc boire) d’avantage qu’avant la mise ne place de notre prohibition cocotier.
Heureusement (n’en déplaise à nos autorités de pacotille) nombre de petits commerçants sont eux aussi excédés (et pris à la gorge) pas ces restrictions imbéciles et du coup ils n’hésitent pas à braver cette interdiction et à vendre de l’alcool « sous le manteau ». Les plus honnêtes (bin oui je ne considère pas ça comme un acte hors-la-loi et j’assume) le font sans majoration de prix tandis que d’autres n’hésitent pas à faire payer le prix fort (200 XPF la cannette de bière et 5000 XPF la bouteille de Johnnie). D’autres, non commerçants, ont carrément fait un business en vendant au black les réserves d’alcool, activité plus que rentable d’après ce qu’on m’en a dit (perso je n’ai jamais testé la chose, j’ai mes adresses « honnêtes » pour pallier cette aberration). Nos chères têtes pensantes ont donc favorisé le développement d’un marché noir florissant et au rythme où vont les choses ce n’est pas prêt de s’arrêter (pour un trafic démantelé trois autres apparaissent)…
Aaah ça fait du bien ! Bin oui je me suis fait niqué ce midi en voulant acheter une bouteille de Jack pour ce soir… Pas grave j’en prendrai une chez mon fournisseur habituel, d’autant qu’elle ne me coûtera pas beaucoup plus cher qu’en grande surface… A vrai dire je considère même cet acte de désobéissance civile comme un devoir et je vous encourage à faire de même !

 
6 Commentaires

Publié par le 13 juillet 2011 dans Coups de gueule

 

Géant/Casino : l’art et la manière d’user et d’abuser d’un monopole

Un exemple parmi d’autres avec la flambée du prix de la canette de Rockstar Sugar Free.
Deux choses à savoir en préambule à ce billet d’humeur :
– Sur le Territoire la Rockstar Sugar Free est la seule boisson énergisante sans sucre
– La distribution des boissons Rockstar est assurée exclusivement par les magasins Géant et Casino
Apparue dans les rayons en septembre 2009 au prix de 295 XPF (approximativement 2,5 €) le succès a été immédiat tant et si bien que rapidement le prix est passé à 345 XPF (2,9 €) soit une hausse de 17% en quelques mois. On aurait pu croire que la stratégie de foutage de gueule marketing s’arrêterait là mais malheureusement prendre le consommateur pour un con semble être dans les gênes des responsables de la grande distribution locale. Depuis peu la boite de 473 ml affiche un prix de 435 XPF (plus de 3,6 €) ; soit une hausse de 140 XPF en moins de 2 ans (+47,5%).
Au départ j’ai cru à une banale inversion de chiffres mais le passage à la caisse n’a fait que confirmer la flambée du prix de la canette. Certes ce n’est pas un produit que l’on pourrait qualifier de « consommation courante » mais à l’heure où la lutte contre la vie chère semble être le mot d’ordre des politiques et partenaires sociaux on ne peut qu’amèrement constater qu’il y a encore du boulot pour changer les mentalités de la grande distribution ! C’est bien beau de proposer des produits de seconde zone (et encore je suis poli) à un prix défiant toute concurrence mais force est de constater que ce n’est que de la poudre aux yeux, d’autres prix flambent et la grande distribution s’en fout encore plein les pognes au mépris des consommateurs !

 
2 Commentaires

Publié par le 1 juillet 2011 dans Coups de gueule