RSS

Archives de Catégorie: TV News

[TV News] American Horror Story – Roanoke

AHs - RoanokeNous attendions avec une réelle impatience la sixième saison de American Horror Story, après un parcours sans fautes sur cinq saisons, il nous tardait de voir si Ryan Murphy et Brad Falchuk allaient poursuivre sur leur lancée.
Matt (André Holland) et Shelby Miller (Lily Rabe) quittent Los Angeles pour s’installer dans un vieux corps de ferme au fin fond de la Caroline Du Nord ; rapidement ils vont se rendre compte que des présences maléfiques semblent rôder dans la maison et ses alentours. Un show de télé-réalité va retracer le cauchemar qu’ils ont vécu…
La série se présente comme un mix entre des séquences de reconstitution tournées dans le cadre du tournage du programme TV et des images d’archives laissées par les différents protagonistes. Rapidement le rythme saccadé des vraies fausses images d’archives, tournées caméra sur l’épaule, et le chouinements à répétition des personnages auront raison de ma patience, et plus encore de mon enthousiasme ! La douche froide dès les premières images, malheureusement, malgré quelques trouvailles sympathiques çà et là, mon engouement est resté en berne tout au long des dix épisodes de cette sixième saison.
Je n’irai pas non plus jusqu’à dire que c’est une sinistre daube, simplement les saisons précédentes nous avaient habitués à flirter avec l’excellence, on en est loin et forcément on en ressort avec une pointe de déception tout à fait légitime.
Pour ma part la déception a été d’autant plus grande que je trouvais le contexte (la disparition mystérieuse de la Colonie de Roanoke au XVIème siècle) plutôt prometteur, mais là encore force est de constater que la sauce ne prendra pas.
Comme d’hab on retrouve de nombreux acteurs récurrents de la série, tels que Sarah Paulson, Evan Peters, Lily Rabe, Kathy Bates, Angela Bassett et bien d’autres, nous aurons même le droit à de courtes apparitions de Lady Gaga. À côté des fidèles de plus ou moins longue date, de nouveaux acteurs viennent se frotter à l’expérience AHS (dont Cuba Gooding Jr).
Cette saison en demi-teintes ne m’empêchera pas d’être fidèle au poste pour la septième saison (ainsi que pour les suivantes), je fais confiance à l’équipe de tournage pour nous faire oublier ce dérapage trop souvent mal contrôlé.

 
2 Commentaires

Publié par le 6 juin 2017 dans TV News

 

Étiquettes : , , , , , ,

[TV News] 22.11.63

22.11.63Au menu des chroniques en retard je demande dans la famille TV News, 22.11.63, mini-série de huit épisodes adaptée du roman de Stephen King et dirigée par Bridget Carpenter pour la chaîne Hulu.
Jake Epping (James Franco) n’a pas une vie palpitante. Les papiers du divorce signés, sa femme passe à autre chose et ses étudiants ne semblent pas passionnés par ses cours. Son univers bascule le jour où son vieil ami Al Templeton (Chris Cooper) lui dévoile l’existence d’un portail temporel qui permet d’être propulsé en 1960. Il lui donne pour mission d’emprunter ce portail afin d’empêcher le meurtre de JFK et ainsi transformer le présent en un monde meilleur…
Certes l’idée de base n’est pas franchement novatrice (est-ce que changer le passé pourrait améliorer le présent ?) mais sous la plume de Stephen King ça donne un roman exceptionnel à plus d’un titre. Se lancer dans une adaptation TV était un sacré challenge pour l’équipe de Hulu, même avec Stephen King et JJ Abrams comme producteurs délégués. Alors mission accomplie ou pas ?
La précédente adaptation au format série TV d’un roman de Stephen King, Under The Dome (Dôme en français), avait reçu un accueil plutôt mitigé. Il faut bien avouer qu’elle s’écartait franchement du bouquin donc forcément ça avait de quoi susciter la colère des fans. Pour ma part j’avais fini par accrocher en faisant totalement abstraction du roman du King, mais force est de reconnaître qu’au terme de trois saisons et 39 épisodes il était temps que ça s’arrête !
22.11.63 ne commet pas la même erreur en adoptant un format plus court… presque trop court à vrai dire, deux ou trois épisodes de plus n’auraient pas été du luxe. La série reste fidèle au roman dans les grandes lignes mais on ne retrouve pas la même profondeur et la même intensité. On a presque l’impression de parcourir le bouquin en avance rapide.
Bref l’intrigue est plutôt pas mal menée mais reste un tantinet frustrante pour ceux et celles qui ont lu le roman du King (la fin manque notamment d’explication, c’est comme ça et pis c’est tout). On retrouve avec plaisir les personnages croisés dans le bouquin, notamment Sadie (Sarah Gadon) dont Jake tombera amoureux (là encore l’évolution de leur relation est fidèle à la trame imaginée par Stephen King mais on ne retrouve pas les questionnements de Jake).
Par contre la série donne beaucoup plus d’importance au personnage de Bill Turcotte (George Mackay) que Jake devra quasiment traîner comme un boulet tout au long de sa mission. Une improvisation qui ne s’imposait pas, il eut été préférable de peaufiner l’existant plutôt que de se lancer dans des innovations douteuses.
En France c’est Canal+ qui assurera la diffusion de la série, et ce dès le 19 janvier. A voir pour ceux qui ne connaissent pas le roman et ceux qui voudraient une piqûre de rappel… quoique pour ces derniers je conseillerais plutôt une relecture du roman ; ou une écoute, il parait que la version d’Audiolib est un pur régal à écouter.

♥♥♥

 
10 Commentaires

Publié par le 18 janvier 2017 dans TV News

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

[TV News] Félicitations à Christian

Une fois n’est pas coutume, et je pense même que ce sera la seule et unique fois qu’un post de ce genre verra le jour sur ce blog, je voudrai rendre un vibrant hommage à un candidat d’un jeu TV pour son parcours hors pair.
Il s’agit de M. Christian Quesada, candidat qui restera dans les annales des 12 Coups de Midi, présenté par Jean-Luc Reichmann sur TF1 tous les jours. Christian en chiffres c’est :
– 193 participations (le précédent record était détenu par Bruno avec 80 participations)
– plus de 5000 questions lui ont été posé et il n’a que très rarement été mis en difficulté
– une cagnotte de 809 392 € (le précédent record était détenu par Alexandre avec 417 828 €)
– six étoiles mystérieuses découvertes (ce qui lui laisse tout de même pas loin de 600 000 € en cash)

Christian

Christian, 52 ans, est arrivé sur le plateau le 4 juillet 2016. Sans emploi suite à un problème de santé, en fin de droits pour le RSA, deux enfants à charge. Il lui restait alors en tout et pour tout 60 € sur son compte. Il sera éliminé le 14 janvier 2017 après avoir pulvérisé tous les records de l’émission mais sans avoir atteint son objectif (remporter 1 000 000 €).

Christian est un homme remarquable, d’une incroyable humilité et profondément humain. Son savoir quasi encyclopédique s’étendait à tous les domaines (sauf la cuisine et les people) et il n’hésitait à expliquer ses réponses avant que Zette (la voix off de l’émission) n’ait à le faire.

Encore bravo à Christian et merci pour tous ces bons moments passés en sa compagnie (même si je suis loin d’avoir suivi toutes les émissions), et toutes ces émotions qu’il a partagé sans fausse pudeur avec les téléspectateurs (souvent du rire, mais aussi, parfois, des larmes).

Si Christian a su rester de marbre face aux nombreuses critiques dont il a été l’objet, je voudrais dire à tous ces minables un gros merde, et leur adresser un doigt d’honneur qui vient du fond du coeur. Essayez de faire ne serait-ce que la moitié de son parcours et on reparlera, que votre jalousie et votre mesquinerie vous étouffent tous autant que vous êtes !

 
13 Commentaires

Publié par le 17 janvier 2017 dans TV News

 

Étiquettes : , , , ,

[TV News] Game Of Thrones – Saison 6

Game Of Thrones S06C’est avec un peu de retard que nous avons visionné la sixième saison de Game Of Thrones, mais cela ne nous a pas empêché de nous faire les dix épisodes en trois soirées (5 – 3 – 2).
Au Nord, la Garde de Nuit est plus divisée que jamais après le lâche assassinat de Jon Snow.
A Westeros, Cersei Lannister ne compte pas laissée impunie l’humiliation que lui a fait subir le Grand Septon.
A Essos, Daenerys Targaryen ne sera pas la captive soumise que les Dothrakis s’attendait. Elle compte bien retourner la situation à son avantage. Pendant ce temps là, Tyrion Lannister et Varys gèrent tant bien que mal la crise que traverse Mereen.
Voilà succinctement le contexte de cette sixième saison, comme d’hab j’ai volontairement fait l’impasse sur certains personnages et certaines situations. Non pas qu’il s’agisse d’éléments secondaires (loin s’en faut) mais parce qu’être totalement exhaustif exigerait un pitch s’étalant sur plusieurs dizaines de lignes.
Cette fois les lecteurs de la saga n’ont plus aucun élément de comparaison, la série ayant définitivement pris de l’avance sur les romans (toujours aucune date annoncée pour la sortie du tome 6). Je trouve certes cela dommage maisi il faut bien reconnaître que ça semblait inévitable, pour ma part ça ne m’empêchera de me ruer sur les bouquins dès leur sortie (va falloir être patient pour découvrir la conclusion de GRR Martin).
Les 10 épisodes ne vous laisseront pas le temps de souffler, le rythme imposé étant plus que soutenu. Ca bastonne impitoyablement à tous les niveaux (avec en apothéose la bataille des bâtards du neuvième épisode). Bien entendu les morts brutales ne manqueront pas, certaines très attendues (ou au moins espérées), d’autres plus surprenantes. Que du bonheur pour les inconditionnels de la série et/ou des romans.
Tout ce que je peux vous dire c’est qu’à l’issue de cette sixième saison les alliances en vue de la conquête du Trône de Fer semblent se préciser. Sans surprise, on peut s’attendre à une confrontation explosive entre les maisons Targaryen et Lannister (devinez à laquelle va ma préférence).
Les showrunners ont d’ores et déjà fait savoir que la série compterait encore deux saisons, chacune réduite à sept épisodes, pour boucler la saga Game Of Thrones. Les rumeurs vont déjà bon train quant à la suite des événements, parmi les idées récurrentes on retrouve une septième saison consacrée à la bataille pour le Trône de Fer alors que la huitième se concentrerait (enfin) sur la guerre contre les Marcheurs Blancs. Wait and see
Réponse courant 2017 et 2018 sur petit écran ; d’ici là on peut espérer que le sixième opus version roman aura enfin vu le jour… et que l’accouchement du septième et dernier (sauf imprévu que personne ne souhaite) sera moins long.

 
5 Commentaires

Publié par le 28 septembre 2016 dans TV News

 

Étiquettes : , , , , ,

[TV News] Stranger Things

Stranger ThingsQuoi de neuf dans la petite lucarne ? Si je devais compter sur les programmes TV j’aurai tendance à répondre que nous n’avons pas grand chose de croustillant à nous mettre sous la dent compte tenu des vacances en Métropole. Heureusement il est toujours possible de dégoter de belles surprises en fouinant un peu, telle que la série TV Stranger Things produite par The Duffer Brothers (Matt & Ross) pour Netflix.
1983, Hawkins, Indiana. Mike (Finn Wolhard), Lucas (Caleb McLaughlin), Dustin (Gaten Matarazo) et Will (Noah Schnapp) sont les meilleurs amis du monde même s’ils font figure de losers dans leur collège. Quand Will disparaît mystérieusement un soir, ses trois copains n’hésitent pas à se lancer à sa recherche. Au cours d’une de leur escapade nocturne, ils croisent Onze (Millie Brown), une gamine énigmatique qui semble perdue au milieu des bois. Rapidement leur nouvelle amie va s’avérer être une alliée de poids dans leur recherche…
Pour sa nouvelle série événement Netflix opte pour un format relativement court (huit épisodes de 50 minutes chacun). Le succès est immédiat, à tel point que même la chaîne semble pris de court par l’engouement du public.
Il faut dire que la série est addictive dès le premier épisode, on fait un bond en arrière, en totale immersion dans les eighties. Mais Stranger Things est avant tout une belle histoire d’amitié et d’aventure avec un apport d’éléments fantastiques. Imaginez un mix entre Les Goonies (par la bande de pré-ados qui se lance à l’aventure), Poltergeist (pour les manifestations paranormales dans la maison des Byers) et Alien (pour certains aspects de la créature). Le tout savamment dosé, vous obtiendrez alors une intrigue qui flirte avec le sans faute et saura jouer avec une large palette d’émotions.
Comme toute série qui souhaite assurer dans la durée, il faut que les personnages soient particulièrement soignés. Et c’est le cas ici, là encore on frôle la perfection absolue. Evidemment Mike et ses potes seront au centre de la série, des pré-ados qui vivent dans leur monde, unis par une passion commune pour le cinéma et les jeux de rôles. C’est au nom de leur amitié qu’ils se lanceront dans une aventure qui les dépasse.
Puis il y a Onze, de loin le personnage le plus charismatique (et le plus énigmatique) de la série. Elle doit son nom au chiffre 11 (Eleven en anglais) tatoué sur son bras. Ses nouveaux amis n’hésiteront pas à la surnomme Elfe (Elven en anglais). Au découvre ses origines et son histoire au fil des épisodes.
Leurs aînés ne sont pas en reste. On croisera notamment Jonathan (Charlie Heaton), le frère de Will, un ado introverti, passionné de photo ; Nancy (Natalia Dyer), la soeur de Mike, apprentie rebelle en quête d’identité et son petit ami Steve (Joe Kerry), un petit con prétentieux de prime abord, mais peut être mérite-t-il une seconde chance.
Enfin quelques adultes veillent au grain… quoique, rien n’est moins sûr. Joyce Byers (Winona Ryder), la mère de Will, convaincue que son fils est vivant et essaye de communiquer avec elle via les ondes électriques. Jim Hopper (David Harbour) le chef de la police de Hawkins, souvent borderline il ne s’est jamais remis de la mort de sa fille. Sans oublier le Dr Martin Brenner (Matthew Modine), dans le rôle du chercheur fou qui semble à l’origine de tout ce bordel.
Que vous soyez nostalgique des eighties ou pas, intéressés, intrigués ou simple curieux, je vous invite à vous ruer sur cette série qui n’en finira pas de vous surprendre et saura certainement vous séduire en titillant la bonne corde sensible.
Une deuxième saison est d’ores et déjà en chantier, mais pour le moment le mystère reste entier quant à son contenu. Le même mystère entourait cette première saison, on ne peut qu’espèrer que la seconde soit au même niveau, voire encore plus intense…

 
7 Commentaires

Publié par le 24 août 2016 dans TV News

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

[TV NEWS] The Walking Dead – Saison 6

The Walking Dead - S06Nous avons mis à profit ces dernières soirées pour visionner la sixième saison de The Walking Dead.
Rick (Andrew Lincoln) et ses amis sont désormais membres à part entière de la communauté d’Alexandria, mais rien n’est gagné pour autant. Les habitants de la communauté ne sont pas habitués à être confrontés aux multiples dangers qui es guettent, ils vont devoir apprendre à combattre pour survivre. Leur priorité, éloigner une horde de rôdeurs qui menace les portes de la ville. La mission ne se déroulera pas comme prévu, en l’absence des équipes chargées d’attirer les rôdeurs loin de la ville, Alexandria est attaquée par les Wolves…
Vous le savez sans doute, je suis un inconditionnel de cette série ; mais je dois avouer que cette sixième saison ne m’a pas autant emballé que les précédentes. Je ne dirai pas que je me suis ennuyé ou que l’ai trouvé mauvaise (nous avons commencé en douceur avec 2 soirées de 3 épisodes chacune, avant d’enchaîner sur 2 soirées de 5 épisodes chacune), disons plutôt qu’elle me laisse un sentiment mitigé à tendance positive.
Contrairement à l’habitude la sauce n’a pas prise immédiatement, sans doute parce que les différents personnages principaux étaient éparpillés dans divers endroits. Difficile du coup d’accrocher à une intrigue qui part un peu dans tous les sens sans fil conducteur apparent, même si on se doute bien que finira par se mettre en place progressivement.
J’ai trouvé certains personnages exaspérants, ils m’ont parfois donné l’impression de relâcher leur vigilance. Je passerai sur Morgan qui s’évertue à prôner la non-violence dans un monde qui part en vrille (il est d’ailleurs en partie responsable de l’attaque des Wolves puisqu’il les a épargné au cours de la saison précédente). Daryl (Norman Reedus), qui est l’un de mes personnages préférés, se fait piéger à plusieurs reprises comme un bleu ; une fois ça passe, deux ça commence à faire beaucoup, trois ça frôle le foutage de gueule… Et que dire la crise existentielle de Carol en fin de saison ? Pas grand chose, sinon que ça manque totalement de crédibilité quand on connaît le personnage.
Heureusement la saison bénéficie quand même de quelques moments intenses (Alexandria attaquée par les Wolves, puis envahie par les rôdeurs), de découvertes plus ou moins positives pour nos survivants (deux nouvelles communautés font leur apparition, et donc de nouveaux personnages), des disparitions brutales et inattendues de certains personnages (sur ce point je ne dirai rien de plus), et surtout, d’un final percutant (c’est le moins que l’on puisse dire) avec l’apparition tant attendue de Negan (Jeffrey Dean Morgan).
Malgré une saison en demi-teintes, je ne serai pas aussi négativement virulent que ce que l’on peut lire çà et là sur le Net ; au contraire, je pars confiant pour la saison 7. Tout est en place pour donner un nouveau souffle à la série… Wait and see.

 
4 Commentaires

Publié par le 17 août 2016 dans TV News

 

Étiquettes : , , , , , , ,

[TV News] American Horror Story – Hostel

American Horror Story S05En avant pour la cinquième saison d’American Horror Story, intitulée Hostel. La série TV de Brad Falchuk et Ryan Murphy nous a pour le moment offert un sans faute sur quatre saisons, quatre environnements et quatre ambiances, sans cesse renouvelés. Autant dire nous étions confiants en pénétrant de ce fameux hôtel.
L’intrigue est centrée autour de l’énigmatique Hôtel Cortez à Los Angeles, en Californie, lequel attire l’attention d’un enquêteur intrépide, John Lowe (Wes Bentley). L’hôtel abrite notamment sa propriétaire, la Comtesse (Lady Gaga), une vampire assoiffée de sang et de sexe ; et James Patrick Marsh (Evan Peters), concepteur de l’hôtel et tueur en série devenu fantôme.
Ouverture sur l’habituel générique, la bande son reste la même mais les images changent, une mise en bouche plutôt prometteuse.
Le premier changement notable vient du casting, Jessica Lange quitte le programme pour céder sa place à Lady Gaga. Je craignais le pire mais finalement elle est plus que convaincante de le rôle de cette mystérieuse et sanguinaire Comtesse. Une agréable surprise.
Une Comtesse plutôt bien entourée. Fidèles à l’esprit de la série, on retrouve de nombreux acteurs récurrents, qu’ils soient présents depuis la première saison, ou qu’ils aient rejoint la série en route. Parmi eux on peut citer notamment : Evan Peters, Sarah Paulson, Denis O’Hare, Kathy Bates, Angela Bassett, ou encore Lily Rabe…
Dans le même esprit d’alternance entre fantastique et réalisme, cette cinquième saison joue à fond la carte de l’imaginaire. On revisite les thèmes du vampirisme et de la maison hantée dans une ambiance glauque à souhait. Le quatrième épisode, La Nuit du Diable, est à ce titre un régal d’humour noir (et rouge sang).
Dès les premières images l’ambiance est posée, même si bien des surprises vous attendent encore au fil des épisodes, notamment quant au rôles de certains personnages et leur évolution. On est entrés confiants, nous en sommes ressortis convaincus (et en un seul morceau). Une fois de plus la série a su se renouveler, le sans faute se poursuit, pour notre plus grand plaisir.
Un petit bémol toutefois, trois fois rien, je regrette que l’on pas pu voir à quoi ressemblait la progéniture de la Comtesse, tout comme on ignore ce qu’il advient d’elle.
Cette cinquième saison se décline en douze épisodes de 42 minutes, c’est toujours FX qui assure la diffusion en VO et Ciné+ Frissons qui a l’exclusivité de la version française.
Une sixième saison est en chantier, aucune info n’a fuité quant à l’environnement choisi, ni sur l’intrigue. On sait juste que Lady Gaga rejoint le casting récurrent (il faut dire que son interprétation de la Comtesse a été récompensée d’un Golden Globe Award).

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 juin 2016 dans TV News

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,