[BOUQUINS] Stanislas Petrosky – Porn Is Born

AU MENU DU JOUR


Titre : Porn Is Born
Auteur : Stanislas Petrosky
Éditeur : Eaux Troubles
Parution : 2022
Origine : France
220 pages

De quoi ça cause ?

Rachida Achouri est flic à la BAC. Pas facile de s’imposer dans ce milieu quand on est une femme et d’origine algérienne. Et pourtant elle a réussi à se faire une place. Jusqu’au jour où, au cours d’une intervention, elle commet l’irréparable.

On déguise la bavure en opération policière qui a mal tourné, Rachida est « éliminée » – tuée en intervention – avant d’être transférée dans un centre d’entraînement de la DGSI. À l’issue d’un entraînement intensif, elle devient Estelle Fincker, actrice porno qui officie sous le nom de Stella Finck.

Pourtant, pour sa première mission de terrain, sa couverture sera escort-girl. Son client : un dangereux terroriste qui a mis la main sur une souche du virus Ébola…

Pourquoi lui plutôt qu’un autre ?

Parce que ça fait déjà quelques temps que j’ai envie de découvrir l’univers littéraire de Stanislas Petrosky. Ce premier opus de sa nouvelle série mettant en scène Stella Finck m’a semblé être l’occasion idéale de franchir le pas.

Ma Chronique

Je connais Stanislas Petrosky de nom pour sa série Requiem et son prêtre exorciste atypique et pour celle co-écrite avec Jérémy Bouquin et signée Borya Zavod, Apocalypse Riders. Deux séries que j’ai la ferme intention de lire… un jour où l’autre.

En attendant v’là t’y pas que l’auteur décide de lancer une nouvelle série articulée autour du personnage de Stella Finck. Une couv’ plutôt aguicheuse, un pitch prometteur et hop, in the pocket !

Avertissement de rigueur : réservé à un public averti ! Vous voilà prévenu. On est à mille lieux de l’érotisme parfumé à 50 nuances de guimauve ; avec ce bouquin le polar flirte allégrement avec le X. Il faut dire que Rachida est un tantinet nympho sur les bords, elle aime le sexe et elle l’assume totalement, mieux, elle le revendique !

Mais attention, si Rachida aime la queue ne vous avisez pas à marcher sur la sienne. La miss a un caractère bien trempé et un langage plutôt fleuri (« Oui je suis vulgaire, enfin grossière, paraît que ce n’est pas pareil »).

Vous l’aurez compris, Stanislas Petrosky ne fait pas dans le politiquement correct ! Ne serait-ce que pour ça, je ne regrette pas de m’être laissé tenter par ce bouquin.

Écrit à la première personne, le bouquin vous fait vivre l’intrigue à travers le personnage de Rachida / Estelle / Stella. Du coup les personnages peuvent paraître manquer de profondeur, mais ça colle bien au style du récit (m’est d’avis que quand vous racontez une histoire vous ne dressez pas un profil psychologique approfondi de chacun des intervenants).

Une intrigue sans prétention rondement menée, dans laquelle Rachida devra payer de sa personne pour espérer arriver à ses fins.

Au-delà de son apparente légèreté, l’intrigue permet à Stanislas Petrosky de porter un regard désabusé (et un brin cynique… mais ô combien lucide) sur notre société. Il s’offre même quelques réflexions sur l’intégration, le respect de l’autorité, les disparités et inégalités entre les hommes et les femmes.

Le roman est court et le style direct (parfois cru… souvent saignant), les pages défilent d’une traite jusqu’au clap de fin. Une fin en forme d’au revoir plutôt que d’adieu, il y a en effet fort à parier que d’autres aventures attendent Stella Finck. Et je serai fidèle au rendez-vous.

MON VERDICT

Aparté à l’attention des éditions Eaux Troubles

Le seul point noir dans ce bouquin est du fait de l’éditeur et non de l’auteur. La qualité du fichier epub laisse clairement à désirer. On va faire abstraction de quelques fautes d’orthographe résiduelles, mais les renvois à la ligne intempestifs (en plein milieu d’une phrase) et les césures oubliées (genre inter-dite), franchement ça pique les yeux.

C’est vraiment un travail bâclé, même moi je serai capable de pondre un fichier epub mieux finalisé.

7 réflexions au sujet de « [BOUQUINS] Stanislas Petrosky – Porn Is Born »

      1. Y’en a qui ont un cheveu sur la langue, elle devait avoir un poil du teub… et du coup dans le feu de l’action le goût lui est revenu.
        Bon, je crois qu’il est grand temps que je sorte !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s