[BRD] Kaamelott – Premier Volet

À L’AFFICHE DU JOUR


Titre : Kaamelott – Premier Volet
Réalisation : Alexandre Astier
Production : Alexandre Astier
Distribution : SND
Origine : France
Durée : 2h00

Casting

Alexandre Astier : Arthur
Anne Girouard : Guenièvre
Thomas Cousseau : Lancelot
Franck Pitiot : Perceval
Jean-Christophe Hembert : Karadoc
Lionel Astier : Leodagan
Jacques Chambon : Merlin

Le pitch

10 ans que le roi Arthur a disparu. Kaamelott et le royaume de Logres sont désormais sous la coupe du tyrannique Lancelot. Assisté de mercenaires Saxons, Lancelot est déterminé à mettre la main sur son éternel rival. Face à lui, la résistance, menée par les anciens chevaliers de la Table Ronde, a bien de la peine à s’organiser.

C’est dans ce contexte que Arthur rejoint, bien malgré lui, les terres de Bretagne ; contre toute attente l’ancien roi (et seul roi légitime), n’a aucune envie de reprendre du service, et moins encore d’organiser la résistance.

Ma chronique

Je suis un fan de la première heure de la série Kaamelott, qui propose une revisite à la sauce Monty Python de la légende arthurienne, j’avoue toutefois avoir été déconcerté par le ton beaucoup plus sombre – et donc forcément moins portnawak – de la cinquième saison (la sixième et dernière étant un flashback permettant de découvrir Arthur dans sa période romaine… jusqu’au dernier épisode qui est la suite directe de la saison cinq).

Je me faisais une joie de découvrir – enfin, putain de COVID – le premier volet de la trilogie filmesque Kaamelott… malgré les déclarations d’Alexandre Astier, qui revendiquait un retour aux sources, c’est avec une pointe d’appréhension que j’ai lancé le film.

D’entrée de jeu le contexte peut surprendre, on fait un bond en avant de 10 ans après la fin de la série TV. Comme on pouvait le présager au vu des événements de la série, Arthur s’est retiré des affaires en laissant Excalibur dans son caillou… dans l’attente d’un nouvel Élu. Plus surprenant, le royaume de Logres est désormais sous le joug d’un Lancelot qui règne en tyran et voue une haine farouche à son ancien ami / ennemi, Arthur. Le gars il est un peu instable dans sa tête, s’il le détestait à ce point, pourquoi il lui sauve la vie à la fin de la série ?!

Passé l’effet de surprise c’est un plaisir de retrouver la plupart des personnages de la série, même si certains auraient mérité un peu plus de présence (je pense notamment à Merlin), je comprends toutefois la nécessité de poser le contexte tout en faisant avancer le schmilblick. Les fans de la série retrouveront les personnages principaux comme ils les ont connus, Leodagan est toujours aussi bourru et prompt à s’engueuler avec son épouse, le duo Perceval et Karadoc toujours aussi à la ramasse (pour notre plus grand plaisir)…

Il y a juste les deux prétendants au trône qui ont radicalement changé. Lancelot est un tyran obsédé par sa soif de vengeance) on se demande bien de quoi il veut se venger d’ailleurs… à part de son tailleur peut-être, son armure étant franchement ridicule)… un pouvoir qu’il peut exercer sans limite vu la totale désorganisation de la résistance. Quant à Arthur, blasé et désenchanté, il n’a aucune envie de remettre le couvert.

Comme dans la série TV, Alexandre Astier s’entoure de guest stars de renom ; je citerai entre autres Alain Chabat, Christian Clavier, Antoine de Caunes, Clovis Cornillac, Guillaume Galienne, François Morel… et même Sting.

Si l’intrigue ne réserve pas de surprise majeure, elle reste intéressante à suivre (même si j’avoue ne pas avoir compris tout l’intérêt des flashbacks concernant les débuts d’Arthur au sein de la légion romaine) et surtout elle privilégie le côté décalé qui était si cher aux fans de la première heure. L’humour et le divertissement son bel et bien au rendez-vous, ce qui n’exclut pas quelques scènes de combat (dont certaines orchestrées par l’inénarrable Attila). Bref, on ne voit pas passer les deux heures du film.

Selon ses déclarations, Alexandre Astier souhaitait toucher un public plus large en portant Kaamelott sur grand écran ; pas certain que le pari soit réussi. Personnellement je pense que pour apprécier pleinement le film, il faut connaître la série TV.

Il n’en reste pas moins que le pari du portage sur grand écran de la série TV est bien parti pour être gagné haut la main. Kaamelott – Premier Volet se classe en effet en quatrième position des plus gros succès du cinéma en France en 2021… le trio de tête étant composé de Mourir Peut Attendre (1er), Dune (2nd) et Spider-Man – No Way Home (3ème) : des blockbusters annoncés. Une position plus qu’honorable pour un « petit » film au « modeste » budget de 17 millions d’euros.

Le second volet est annoncé pour 2023, inutile de vous dire que je serai au rendez-vous.

♥♥♥♥

3 réflexions au sujet de « [BRD] Kaamelott – Premier Volet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s