RSS

Archives du 6 août 2021

[BOUQUINS] Agnès Laurent – Rendors-Toi, Tout Va Bien

AU MENU DU JOUR


Titre : Rendors-Toi, Tout Va Bien
Auteur : Agnès Laurent
Éditeur : Plon
Parution : 2021
Origine : France
224 pages

De quoi ça cause ?

Vendredi fin d’après-midi, autoroute A31. Christelle est au volant de sa voiture et roule trop vite. Elle a abandonné un mari aimant et ses deux filles pour prendre la fuite. Et soudain elle perd le contrôle de sa vieille R21, la voiture part en tonneaux avant de se faire percuter par un autre véhicule.

Ce même vendredi, le matin, à Sète. Guillaume, le mari de Christelle, est interpellé par les gendarmes alors qu’il se rendait à son travail.

Pourquoi lui plutôt qu’un autre ?

C’est l’enthousiasme de Aude qui m’a poussé à lire ce bouquin.

Ma Chronique

Avec le temps…
Avec le temps va, tout s’en va.
(…)
Avec le temps tout s’évanouit.
Léo Ferré – Avec le temps.

Avec le temps aurait aussi pu être le titre de ce roman. L’histoire d’un couple qui, au fil du temps, s’éloigne sans s’en apercevoir, un mari et une femme qui peu à peu deviennent deux étrangers qui partagent le même toit.

Avec le temps la routine s’installe, les petites attentions s’espacent avant de disparaître, même le dialogue s’éteint inexorablement pour laisser place à des échanges de banalités sur la pluie et le beau temps, quand ce n’est pas le silence qui règne en maître. Et le pire c’est que ce silence on l’accepte comme normal, on finit même par l’apprécier.

Une histoire malheureusement trop « normale » au sein de certains foyers. Tellement « normale » que ça en deviendrait banal, pas la peine de s’inquiéter ou de se remettre en question… avec le temps, c’est « normal ».

Pour son premier roman Agnès Laurent décide de partir de cette histoire ordinaire pour en faire un livre extraordinaire.

Extraordinaire déjà par sa narration. Le roman s’ouvre sur l’accident de Christelle (vendredi entre 17h15 et 17h30), puis le second chapitre nous renvoie à cette même journée mais à 6h45 et l’interpellation de Guillaume par les gendarmes.

Les chapitres suivants dérouleront la journée en alternant entre la fuite de Christelle et la garde à vue de Guillaume. De temps en temps un intervenant extérieur au couple interviendra dans le déroulé du récit.

Mais le véritable tour de force d’Agnès Laurent est de garder secrètes les raisons de la fuite de Christelle et de l’arrestation de Guillaume. Au fil de leurs cogitations l’homme et la femme réalisent à quel point ils sont devenus presque des étrangers l’un pour l’autre.

Extraordinaire aussi par l’ampleur du drame qui se joue sous nos yeux. Quand la vérité commence à se dessiner (à ce moment vous aurez déjà lu plus des trois quarts du bouquin), ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, le pire reste à venir. Et là c’est l’uppercut en pleine face, on est véritablement KO debout.

Extraordinaire par la justesse du ton et l’implacable décorticage de la vie apparemment sans histoire du couple et des apparences. À ne plus prendre le temps de parler avec l’autre et de regarder l’autre, on devient aveugle et sourd à ce qui se joue sous notre nez. Inconsciemment on devient acteur, voire complice, du drame qui se joue à l’insu de notre plein gré.

J’ai dévoré ce bouquin quasiment d’une traite, impossible de le lâcher, l’envie de savoir était trop forte. Presque oppressante.

Je vous tirerai volontiers mon chapeau Madame Laurent mais je n’en porte pas ; il faudra vous contenter de mes humbles remerciements pour ce roman court mais intense. Une approche originale qui s’avère payante, c’était un pari audacieux pour un premier roman.

MON VERDICT

 
2 Commentaires

Publié par le 6 août 2021 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , ,