RSS

Archives du 2 février 2021

[BOUQUINS] Mary Shelley / Sergio Sierra / Meritxell Ribas Puigmal – Frankenstein

AU MENU DU JOUR

Frankenstein

Titre : Frankenstein
Scénario : Sergio A. Sierra (d’après l’œuvre de Mary Shelley)
Dessin : Meritxell Ribas Puigmal
Éditeur : Petit à Petit
Parution : 2009
Origine : Espagne
96 pages

De quoi ça cause ?

Victor Frankenstein, un scientifique, est secouru par un équipage alors qu’il gisait inanimé sur un traîneau perdu sur la banquise Arctique. Quand il reprend connaissance, il raconte son incroyable histoire au commandant Walton, son sauveur…

Ma Chronique

Après Dracula de Bram Stoker, c’est un autre classique incontournable de la littérature horrifique et gothique que je redécouvre au format BD, au tour du Frankenstein de Mary Shelley de passer l’épreuve des cases et des bulles.

Le roman de Mary Shelley, publié en 1818 et révisé en 1831, est une œuvre majeure de la littérature. Comme le Dracula de Bram Stoker, il a fait l’objet de nombreuses adaptations sur des supports divers et variés, mais c’est indéniablement le physique et les traits de Boris Karloff qui s’imposent dans l’imaginaire collectif quand il est question de la créature créée par Victor Frankenstein.

Et dire qu’à la base le roman est né d’un simple défi lancé par un groupe d’amis qui s’emmerdait lors d’un séjour sur les rives du lac Léman (c’est d’ailleurs le scénario qui sert de base au film Gothic de Ken Russell). Trêve de bavardages inutiles et de futiles digressions, revenons à nos moutons.

Le mouton en question étant la présente adaptation graphique de Frankenstein. Une adaptation qui respecte scrupuleusement la construction du roman dans son découpage (le courrier de Walton, le récit de Victor Frankenstein, le récit de la créature, retour à Victor et clap de fin avec Walton) et le déroulé de l’intrigue.

Le dessin très sombre (fond noir pour des illustrations en noir et blanc, comme dessinée à la craie) est parfaitement adapté à l’histoire et vient en renforcer la noirceur. J’ai davantage était dérangé par le côté artificiel des personnages, ayant parfois l’impression d’avoir à faire à des figurines plus qu’à de véritables individus (OK, je sais que ce sont des dessins et non de vrais gens), un ressenti encore plus flagrant quand on est en présence de la créature qui manque franchement de « monstruosité ».

Rien à redire au niveau de la qualité de l’adaptation, mais je n’ai pas non plus été emballé outre mesure. Sans doute parce que le roman lui-même ne m’a pas emballé, autant le mythe de Dracula a quelque chose d’intemporel, autant l’histoire de Frankenstein sent parfois le moisi et accuse le poids des années.

MON VERDICT

Frankenstein - Extrait

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 février 2021 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , , ,