RSS

[BOUQUINS] Graeme Macrae Burnet – L’Accident De L’A35

04 Oct

AU MENU DU JOUR

G. Macrae Burnet - L'Accident de l'A35

Titre : L’Accident De L’A35
Auteur : Graeme Macrae Burnet
Éditeur : Sonatine
Parution : 2019
Origine : Ecosse (2017)
336 pages

De quoi ça cause ?

L’inspecteur Gorski est dépêché sur un accident de la route survenu sur l’A35. La victime, Bertrand Barthelme, est un notaire réputé de Saint Louis. Rien ne laisse à penser qu’il puisse s’agir d’autre chose qu’un simple accident. Pourtant quand la veuve (jeune et jolie) demande à Gorski de creuser la question, ce-dernier va accepter.

Que faisait Bertrand Barthelme sur l’A35 alors qu’il était sensé dîner en ville avec ses associés ?

Pourquoi lui plutôt qu’un autre ?

Parce que j’avais bien aimé le précédent roman de l’auteur mettant e scène l’inspecteur Gorski, La Disparition D’Adèle Bedeau ; le plus français des écrivains écossais a l’art de nous surprendre avec des polars qui prennent le genre à contre-pied.

Ma Chronique

Je remercie chaleureusement les éditions Sonatine et Net Galley pour leur confiance renouvelée.

Comme pour La Disparition D’Adèle Bedeau, Graeme Macrae Burnet s’amuse à inventer de toutes pièces une genèse factice à son roman. Genèse restant dans la continuité de la précédente avec Raymond Brunet comme auteur et Gaspard-Moreau comme éditeur. Il s’offre même le luxe d’une postface rapprochant l’auteur, Raymond Brunet, du personnage de Raymond Barthelme, le fils de la victime. On finirait presque par y croire !

La pseudo enquête de Gorski est surtout prétexte pour l’auteur de brosser des portraits psychologiques des plus convaincants de ses personnages, et de nous décrire le quotidien d’une petite ville de province où tout le monde, ou presque, se connaît et se « surveille ». À défaut d’une intrigue boostée à l’adrénaline, le récit s’attache à l’humain, chacun ayant ses forces et ses faiblesses.

Au cours de ses investigations Gorski va être amené à côtoyer Lambert, un inspecteur de Strasbourg qui enquête sur le meurtre d’une jeune femme. Le contraste entre les deux personnages est saisissant, d’un côté Gorski tout en réserve et de l’autre Lambert qui serait plutôt tout en exubérance. Les méthodes et la conscience professionnelle aussi séparent nos deux flics.

Mais Gorski n’est pas le seul à mener l’enquête, Raymond Barthelme va lui aussi essayer de percer les secrets de son père. Pas tant pour lui rendre justice que pour échapper à un quotidien qui l’étouffe et donner un peu de piment à sa vie. Au final il perdra surtout le sens des réalités et se comportera souvent comme un sinistre con !

Une fois de plus l’auteur ne nous livre aucun indice permettant de situer son intrigue, on peut toutefois déduire de certains éléments du récit qu’elle pourrait se dérouler dans les années 80. De fait il s’en dégage une ambiance rétro et kitsch fort sympathique.

Même si ‘ai trouvé la fin un peu abrupte je dois reconnaître que je n’avais pas vu venir l’ultime (pour ne pas dire la seule) révélation. Malgré tout l’écriture de Graeme Macrae Burnet et son sens de la mise en scène font de cette lecture un agréable moment ; du coup même en l’absence d’action et de réel suspense on n’est jamais pris de bâillements d’ennui. L’intérêt est ailleurs et l’auteur sait tirer les meilleurs atouts de son jeu.

Un troisième opus devrait venir clore cette trilogie écossaise consacrée à Saint-Louis (Alsace) et à l’inspecteur Gorski. Mais pour l’heure Graeme Macrae Burnet planche sur un autre roman, donc les fans de Gorski vont devoir prendre leur mal en patience…

MON VERDICT

 
19 Commentaires

Publié par le 4 octobre 2019 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , , ,

19 réponses à “[BOUQUINS] Graeme Macrae Burnet – L’Accident De L’A35

  1. Yvan

    4 octobre 2019 at 15:42

    Un auteur écossais qui écrit des histoires se passant à coté de chez moi, c’est quand même pas banal ;-).
    J’avais lu les deux précédents, je lirai celui-ci. Tu as raison, l’intérêt est ailleurs que dans l’intrigue

     
    • Lord Arsenik

      4 octobre 2019 at 18:36

      Le jugement de l’auteur et des personnages sur Saint Louis (ville réelle) est implacable. En fait faut les lire jusqu’à la postface pour comprendre. Le mec mène bien sa barque mais quand je prends un polar j’attends un peu plus.

       
  2. Nathalie Carnesse

    6 octobre 2019 at 02:18

    Toi qui est à l’autre bout du monde, tu nous mets en avant un roman qui se passe à côté comme dirait mon ami Yvan : ça c’est pas banal! 🙂
    Je le note et je te ferai signe quand je lirai quelque chose qui se passe à Nouméa 😉
    Bises mon pote !

     
    • Lord Arsenik

      7 octobre 2019 at 06:40

      Rien n’est jamais banal avec moi 🙂 Et avec cet auteur non plus.
      Bizzz

       
  3. Zofia

    9 octobre 2019 at 02:50

    J’avais bien aimé La disparition d’Adèle Bedeau, même si au final, j’avais trouvé ça un peu léger question intrigue… je pense lire celui-ci mais cette fois, je vais attendre une sortie en poche !

     
    • Lord Arsenik

      9 octobre 2019 at 06:18

      Dans celui-ci l’intrigue est encore plus légère.

       
      • Zofia

        11 octobre 2019 at 23:01

        Ah oui ?!! hé ben…

         
      • Lord Arsenik

        17 octobre 2019 at 10:55

        Ce sont les personnages et l’ambiance qui font le charme du bouquin. L’aspect policier est clairement accessoire 🙂
        Dommage pour un polar…

         
  4. belette2911

    10 octobre 2019 at 04:35

    J’ai toujours pas lu le premier qui pourtant était sur ma liste des urgences… Heureusement que je n’y bosse pas, aux urgences, les patients mourraient de vieillesse ! PTDR

     
    • Lord Arsenik

      10 octobre 2019 at 08:36

      Passé un certain cap il faut relativiser l’urgence… voire prioriser les urgences.
      C’est ce que je fais au taf, si tu les écoute tout est urgent et pour hier ! Zen ma couille, j’avise et je te dis 😀

       
      • belette2911

        11 octobre 2019 at 05:47

        Au boulot, je cours rarement, pour ne pas dire jamais. Qui veut finir son dossier à temps part à l’heure, mais pas avant ! Ok, parfois faut gazer, mais je sais encore le faire, parfois, je gaze comme ça, après, je peux glander en faisant sembler de bosser dur ! PTDR

         
      • Lord Arsenik

        11 octobre 2019 at 06:29

        Tout pareil. Quand faut mettre les gaz (je ne parle pas de péter un coup) je peux y aller à fond. Comme je sais entretenir l’illusion que je suis débordé 😀

         
      • belette2911

        12 octobre 2019 at 06:20

        On a dû avoir le même cerveau rusé à la naissance, nous deux ! Je sais aussi faire celle qui bosse fort, sans pour autant en rajouter, comme certains qui courent partout… Je sais donner l’impression que je ne fous rien alors que je bosse quand même :p

         
      • Lord Arsenik

        17 octobre 2019 at 10:56

        Je sors de 3 jours de formation pépère… ça change de rythme à la reprise !
        Vivement le weekend !!!

         
      • belette2911

        19 octobre 2019 at 05:03

        J’ai eu une grosse journée jeudi mais je ne bosse plus le vendredi, donc, youpie !

         
      • Lord Arsenik

        21 octobre 2019 at 06:44

        Cool des we de 3 jours 😀

         
      • belette2911

        21 octobre 2019 at 22:54

        Et avec le 11 novembre un lundi, ça me fera 4 jours !!! YES !

         
      • Lord Arsenik

        22 octobre 2019 at 06:27

        Jeudi 31 je suis en récupération horaire puis j’enchaîne avec une semaine de congés avec le 1er et le 11 novembre fériés. 12 jours de repos pour 5 jours décomptés 🙂

         
      • belette2911

        22 octobre 2019 at 22:46

        C’est le must quand on peut transformer ses congés en viaduc de Millau !!! 😀

         

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :