RSS

Archives du 21 juin 2018

[BOUQUINS] Mo Malo – Qaanaaq

AU MENU DU JOUR

Titre : Qaanaaq
Auteur : Mo Malo
Éditeur : La Martinière
Parution : 2018
Origine : France
496 pages

De quoi ça cause ?

Qaanaaq Adriensen, flic à la criminelle de Copenhague, est détaché à Nuuk, capitale du Groenland, afin d’enquêter sur un triple homicide commis sur le camp de base d’une grosse exploitation pétrolière.

Les scènes de crimes font penser à une attaque d’ours polaire, mais plusieurs éléments ne collent pas avec cette version officielle. Qaanaaq décide de tout reprendre à zéro, aidé par Appu, un flic inuit de la brigade de Nuuk…

Pourquoi lui plutôt qu’un autre ?

En premier lieu pour la couv’ (sublime), à peine l’ai-je entrevu que j’ai eu envie d’en savoir davantage sur ce bouquin. Et comme le ramage semblait se rapporter au plumage, il a de fait intégré mon Stock à Lire Numérique.

La campagne marketing lancée sur la page FB de l’auteur (un écrivain français connu qui publie son premier thriller sous couvert d’un pseudo), à grand renfort de photographies, a fait le reste.

Ma chronique

Vous le savez sans doute, je suis un grand fan du polar nordique, autant dire qu’un polar nordique made in France avait tout pour attiser ma curiosité. En effet si l’intrigue de Qaanaaq se déroule bien au Groenland son mystérieux auteur est bel et bien français.

Je ne sais pas qui se cache derrière le pseudo Mo Malo, mais une chose est certaine, il n’a pas à rougir de sa première incursion dans le monde du thriller. Qaanaaq est une totale réussite à plus d’un titre.

À commencer par Qaanaaq, son personnage principal. Pour info ça se prononce Hraanaak (avec un « Hr » qui formerait un r guttural et aspiré, un peu à l’image de la jota espagnole) et non Kaanaak comme on serait amené à le croire. Fin de la digression phonétique, revenons à notre Qaanaaq.

Qaanaaq est un enfant du Groenland, adopté par des parents danois, il n’a jamais mis les pieds sur les terres qui l’ont vu naître. De fait il n’en maîtrise ni la langue ni les traditions… Rendez-vous en terre inconnue. Un flic loin de l’archétype made in Hollywood, exit le Magnum 44, ses armes à lui tiennent davantage de la PNL (programmation neurolinguistique) et de la psychologie.

Un flic danois qui débarque donc au Groenland dans un contexte un peu particulier. Des élections législatives approchent et devraient déboucher sur un référendum sur la question de l’indépendance du Groenland. Idéal pour exacerber les rancoeurs xénophobes des nationalistes les plus radicaux ! Pas franchement le bienvenu le danois…

Le contexte propre au Groenland est un autre point fort du roman. L’aspect politique cohabite en effet avec des approches économiques et écologiques ; via l’exploitation des ressources du pays, notamment le pétrole… une manne qui ne laisse pas les multinationales indifférentes, mais à quel prix pour le Groenland ? Un pays où traditions et modernisme cohabitent, pas toujours en parfaite harmonie, parfois même en dépit du bon sens.

Dépaysement assuré en compagnie de Mo Malo et Qaanaaq ! Avant d’embarquer, pensez à sortir couvert, ça caille dans le coin ! Un froid qui peut vous tendre des pièges mortels, surtout si vous sortez des sentiers battus et vous aventurez au coeur de l’inlandsis. Pour info le Groenland c’est plus de 20 millions de km² (presque 4 fois la France) pour moins de 56 000 habitants (contre 67 millions en France).

Un bon thriller c’est aussi et surtout une bonne intrigue. Là encore Qaanaaq tient parfaitement la route avec une intrigue complexe à souhait (mais jamais brouillonne) qui vous réservera quelques surprises au fur et à mesure que son ampleur et ses enjeux vous seront révélés (au compte-goutte).

Les personnages secondaires ne sont pas laissés pour compte, l’auteur nous mitonne une galerie toute en nuances de gris. Comme Qaanaaq vous serez amenés à juger tel ou tel personnage suspect, avant de devoir réviser votre jugement.

J’ai tout particulièrement le personnage d’Appu (Apputiku Kalakek), un flic inuit qui accompagnera Qaanaaq au cours de son enquête et l’initiera sommairement aux us et coutumes inuits.

L’écriture et la construction du récit sont bien pensés et parfaitement adaptés au thriller. Décidément Qaanaaq est une sacrée révélation !

C’est à regret que j’ai quitté le Groenland et Qaanaaq, avec toutefois l’espoir de les retrouver à en croire les remerciements de l’auteur. Inutile de vous préciser que je répondrai présent…

MON VERDICT

Publicités
 
8 Commentaires

Publié par le 21 juin 2018 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , ,