RSS

[BOUQUINS] Franck Thilliez – Le Manuscrit Inachevé

29 Mai

AU MENU DU JOUR

F. Thilliez - Le Manuscrit inachevé

Titre : Le Manuscrit Inachevé
Auteur : Franck Thilliez
Éditeur : Fleuve
Parution : 2018
Origine : France
528 pages

De quoi ça cause ?

Caleb Traskman, écrivain à succès, est décédé avant d’avoir pu écrire la fin de son dernier roman au titre prédestiné, Le Manuscrit Inachevé. Encouragé par la maison d’édition de Traskman, c’est à son fils que reviendra la lourde tâche d’achever ce roman posthume…

Pourquoi lui plutôt qu’un autre ?

Parce que c’est Franck Thilliez, même si je n’ai pas encore eu l’occasion de me pencher sur ses personnages récurrents Sharko et Hennebelle, je suis, depuis quelques années déjà, fidèle à ses one-shot. Et à ce jour je n’ai jamais été déçu par ses romans.

Ma chronique

Si vous êtes cinéphile et particulièrement friand de films d’horreur vous connaissez certainement les films de type found footage (littéralement « enregistrement trouvé« , concrètement un (faux) film dans le (vrai) film), un genre qui a été popularisé par Le Projet Blair Witch et largement repris depuis (je citerai par exemple les films REC, Cloverfield ou encore la série des Paranormal Activity...). Avec ce roman Franck Thilliez nous propose une sorte de found book, le roman de l’auteur étant celui de Caleb Traskman finalisé par son fils…

Et pour couronner le tout, l’héroïne du roman du Caleb Traskman (qui est aussi celui de Franck Thilliez) est elle-même auteure de thriller. Vous aurez donc entre les mains le roman (bien réel) d’un romancier (FT), qui est en fait le roman (fictif) d’un autre romancier (CT) ayant pour héroïne une romancière (Léane / Enaël). Et si je vous disais que le personnage central du dernier roman de notre chère romancière est elle même romancière… Vous me suivez toujours ? Rassurez-vous j’embrouille volontairement les choses, en fait il suffit de lire ce bouquin comme vous lirez n’importe quel autre thriller et la magie devrait opérer.

J’aurai pu vous parler de l’intrigue du roman de Caleb Traskman, mais je ne le ferai point, je préfère rester dans le flou et vous laisser découvrir les multiples facettes de ce Manuscrit Inachevé. Si le roman de Caleb Traskman est effectivement inachevé à l’origine, celui de Franck Thilliez est parfaitement abouti (et quelle fin ! Fallait oser… Un vrai coup de maître !). Sachez simplement que c’est le parfait exemple de livre gigogne, tout s’emboîte avec un naturel presque troublant, il suffit juste de savoir où et comment disposer les différentes pièces du puzzle.

L’auteur (Franck Thilliez, rendons à César…) vous livre une intrigue que je qualifierai sans la moindre hésitation de machiavélique. Vous n’avez pas fini de vous arracher les cheveux à essayer de démêler l’écheveau de son embrouille, et quand vous penserez enfin approcher de LA vérité, un nouveau rebondissement viendra exploser votre belle théorie. Franck Thilliez s’impose ici comme le seul et unique maître du jeu, il vous baladera au fil des chapitres tandis qu’il déplacera ses pions au gré d’une stratégie dont il est le seul à connaître les tenants et les aboutissants. Un jeu du chat et de la souris à sens unique, dans lequel le chat (l’auteur) prend un malin plaisir à faire tourner ses pauvres souris (nous lecteurs) en bourrique.

Une intrigue maîtrisée se doit d’être sublimée par des personnages forts, faute de quoi toute la mécanique pourrait s’enrayer au pire moment et transformer un top en flop ; Franck Thilliez nous comble aussi de ce point de vue, un sans-faute que j’vous dis ! Etant volontairement resté dans le vague concernant l’intrigue, je ferai de même pour les personnages, ce roman doit se déguster l’esprit vierge de toute pensée parasite pour en apprécier pleinement toutes les saveurs.

Un roman parsemé de clins d’oeil à Stephen King (essentiellement en référence à son inoubliable et glaçant Misery), mais aussi à Sir Arthur Conan Doyle, les personnages récurrents des aventures de Sherlock Holmes devenant les pièces maîtresses d’une mise en scène aussi implacable que morbide. Mais il sera aussi question de mémoire (l’amnésie et son contraire l’hypermnésie), de logique, d’équations, de parties d’échecs… le tout sur fond d’enlèvement et de meurtre. Du grand art et un Franck Thilliez qui s’impose, pour ceux qui en doutaient encore, comme un incontournable du thriller francophone (et plus si affinités).

Je n’ai pas encore eu l’occasion de me frotter à sa série Sharko & Hennebelle, mais concernant ses romans one-shot je dois avouer que je suis impressionné par leur variété et leur originalité. Pas un qui ne ressemble aux autres, mais avec celui-ci je pense qu’il culmine dans l’expression de son talent.

MON VERDICT
Coup double

 
13 Commentaires

Publié par le 29 mai 2018 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , , ,

13 réponses à “[BOUQUINS] Franck Thilliez – Le Manuscrit Inachevé

  1. stelphique

    29 mai 2018 at 18:04

    Il est arrivé dimanche dans ma PAL, et je n’ai qu’une envie après avoir lu ta chronique, c’est de me jeter dessus! Fan absolue, je suis sûre que ce nouveau roman va m’emporter, et comme toutes les références et clins d’oeil que tu glisses dans ton retour résonnent beaucoup dans mon univers, je suis hyper impatiente de faire cette lecture!
    Joli coup de coeur!

     
    • Lord Arsenik

      30 mai 2018 at 07:24

      Aucun doute qu’il t’emportera loin, très loin !

       
      • stelphique

        30 mai 2018 at 07:29

        Sans doute à la clinique elfique…;)

         
      • Lord Arsenik

        30 mai 2018 at 11:56

        >En séjour longue durée 😀

         
  2. belette2911

    30 mai 2018 at 05:28

    Un truc de malade, ce roman !! Et une dernière phrase à lire en suivant le code dont on parle dans le roman, si tu veux avoir un détail en plus… 😉

     
    • Lord Arsenik

      30 mai 2018 at 07:18

      Ouf de chez ouf je confirme, mais que c’est bon !
      Le détail ultime m’a sauté aux yeux sans effort, le phrasé sans doute. Ou mon subconscient qui ne pouvait accepter une autre réponse 🙂

       
      • Lord Arsenik

        30 mai 2018 at 11:59

        Par contre je n’ai percé le mystère des mots soulignés… je n’ai pas non plus trop creusé la question.

         
  3. Jacaranda

    30 mai 2018 at 07:00

    Je viens de terminer Rêver, et effectivement ses one-shot sont tous excellents !! Enfin il m’en reste encore à lire, dont celui-ci ! Le concept de found book a l’air particulier ^^

     
    • Lord Arsenik

      30 mai 2018 at 07:20

      Comme chaque fois Franck Thilliez se remet en question et ose innover… pour notre plus grand plaisir, la sauce prend à tous les coups.

       
  4. Lilou

    30 mai 2018 at 07:26

    quelle critique !! tu es un as, tu nous mets en appétit !!! terrible…. merci, je sens que dès que j’ai terminé mon livre je file retrouver Franck Thilliez et son manuscrit inachevé ! 🙂

     
  5. maddie

    3 juillet 2018 at 23:36

    Comme tu le dis si bien, un roman machiavélique pour une histoire des plus tordues, mais dont on n’arrête pas de tourner les pages pour résoudre son énigme … j’aurais cpdt préféré une fin davantage tranchée…

     
    • Lord Arsenik

      4 juillet 2018 at 18:00

      C’est vrai que, avec le recul, la fin aurait pu être plus aboutie.
      Sur le coup c’est surtout enfin l’occasion de souffler 🙂

       

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :