RSS

[BOUQUINS] Stephen King – Le Bazar Des Mauvais Rêves

31 Oct

S. KIng - Le bazar des mauvais rêvesQuand j’ai appris qu’un nouveau Stephen King était annoncé j’ai tout de suite pensé au dernier opus de la trilogie Bill Hodges mais rapidement j’ai déchanté (en partie, faut pas déconner on parle du King quand même) en découvrant qu’il s’agissait d’un recueil de nouvelles, Le Bazar Des Mauvais Rêves.
Sur les vingt nouvelles proposées j’en connaissais quatre, deux via une VF officielle (Sale Gosse et A La Dure) et deux en fan-trad (Mile 81 et Billy Barrage). L’occasion d’ailleurs de constater que les fan-trad étaient d’excellente facture, mais sans non plus parvenir à réaliser l’impossible. D’un côté j’avais apprécié Mile 81, je l’ai redécouvert avec plaisir ; de l’autre j’avais trouvé Billy Barrage profondément chiant, je l’ai survolé à nouveau (et en diagonale) avec exactement le même ressenti.
Comme souvent, pour ne pas dire toujours, en présence d’un recueil de nouvelles on a du bon et du moins bon, ce Bazar ne déroge pas à la règle. Ceci dit je ne suis sans doute pas le meilleur public pour ce genre de bouquin, je reste en effet assez peu réceptif aux nouvelles… mais je reconnais volontiers que Stephen King excelle dans cet exercice. Avec ce recueil il confirme cette totale maîtrise, n’hésitant pas à mélanger les genres et mêmes les styles narratifs. On découvrira même deux poèmes de l’auteur… sur ce dernier point je confirme ce que lui même reconnais volontiers : la poésie n’est pas son point fort !
La véritable force de ce recueil tient davantage dans la forme que dans le fond. Stephen King se livre en effet à un « presque échange » avec les lecteurs. Outre une introduction en forme de déclaration d’amour à la nouvelle, chaque titre est précédé d’un texte de présentation plus ou moins long. Ca donne un côté intimiste à l’ensemble.
Un King nouvelliste égal à lui même qui devrait réussir à surprendre même ses fans les plus assidus. Je ne vous livrerai pas une chronique détaillée de chacune des nouvelles, globalement j’ai passé un agréable moment en compagnie de Stephen King (hormis avec Billy Barrage mais ça c’est surtout parce que je suis totalement hermétique au baseball), certaines nouvelles peuvent même se targuer de flirter avec l’excellence (je pense notamment à Ur, Morale, La Dune, Nécro et d’autres encore). J’espérais un recueil qui me ferait oublier le très moyen Nuit Noire, Etoiles Mortes, j’ai été servi au-delà de toute espérance (et je ne m’en plaindrais pas).
A noter que la version poche devrait compter un titre de plus si l’éditeur suit son homologue américain.

MON VERDICT
jd4

Advertisements
 
8 Commentaires

Publié par le 31 octobre 2016 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , ,

8 réponses à “[BOUQUINS] Stephen King – Le Bazar Des Mauvais Rêves

  1. Yvan

    31 octobre 2016 at 15:38

    On est plutôt d’accord concernant les nouvelles qui sont les meilleures dans ce recueil. Moi, par contre, j’aime ça les nouvelles.
    Mais, à la fin de te chronique je suis tombé de ma chaise, j’ai mal au coccyx maintenant, c’est malin.Nous deux qui sommes si souvent en phase totale, je lis que tu n’as pas aimé Nuit Noire, Etoiles Mortes ?! Wow, pour moi ce recueil frise le chef d’oeuvre ! Comme quoi 😉

     
    • Lord Arsenik

      31 octobre 2016 at 16:25

      J’ai dit très moyen pas très mauvais 🙂
      Je n’ai pas été transcendé, celui-ci a réussi à me faire vibrer davantage.

       
      • Yvan

        31 octobre 2016 at 16:27

        Moi j’avais trouvé ces étoiles mortes presque parfaites, au point d’en rêver la nuit

         
      • Lord Arsenik

        31 octobre 2016 at 19:33

        On ne peut pas toujours être d’accord sur tout 🙂

         
      • Yvan

        31 octobre 2016 at 19:38

        Ah bon ?! Je suis perdu maintenant 😉

         
      • Lord Arsenik

        1 novembre 2016 at 06:01

        Sans doute que mon « très » devant moyen est un peu sévère 😉
        Moyen pour le King ça revient à dire très bon pour un autre auteur. Il ne fallait pas nous habituer à du très haut de gamme.

         
  2. stelphique

    31 octobre 2016 at 19:18

    Je le lirai sans doute, mais comme c’est pas forcement mon dada les nouvelles je ne mets pas en priorité!!!;) Mais ta chronique me tente quand meme, à l’inscrire à mon planning!!!;)

     
    • Lord Arsenik

      31 octobre 2016 at 19:33

      Moi non plus je ne suis pas franchement porté sur la nouvelle… mais c’est le King 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :