RSS

[BOUQUINS] Sonja Delzongle – Quand La Neige Danse

25 Avr

S. Delzongle - Quand la neige danseSonja Delzongle m’avait forte impression avec Dust et son escapade kényane pour le moins originale, il me tardait de la retrouver afin de voir si mon enthousiasme resterait le même. C’est désormais chose faite après avoir lu Quand La Neige Danse, son dernier roman avec, cerise sur le gâteau, le retour de Hanah Baxter, sa très atypique profileuse.
Crystal Lake, en un mois quatre enfants ont déjà mystérieusement disparu et l’enquête n’avance pas. Un matin les parents recoivent un colis anonyme contenant chacun une poupée de porcelaine, copie conforme de leur fille. Joe Lasko, le père d’une fillette disparue, est contacté par Eva Sportis, la jeune femme du pays, devenue détective, souhaite aider à faire avancer l’enquête. Face au manque total d’indices, la jeune détective va faire appelle à son ancienne mentor, Hanah Baxter…
Le moins que l’on puisse c’est que pour son nouveau roman, Sonja Delzongle change totalement de registre. A la poussière et aux fortes chaleurs du Kenya, succèdent la neige et le soufle glacial de l’hiver de l’Illinois. Rassurez vous, il faut plus que quelques flocons pour figer la plume de l’auteure !
Plus encore que dans Dust, le climat et les conditions météo jouent un rôle primordial dans le déroulé de l’intrigue ; Sonja Delzongle réussit quasiment à faire de l’hiver un personnage à part entière de ce roman.
Au niveau des personnages (les vrais humains cette fois), l’auteure laisse aux habitants de Crystal Lake (Joe Lasko, Eva Sportis, les policiers chargés de l’affaire, les autres intervenants) le devant de la scène, Hanah Baxter reste en retrait sans jamais tirer la couverture à elle, mais sans jamais s’éclipser totalement non plus. De fait l’intrigue obéit à une dynamique propre à Crystal Lake, adaptée à la fois au contexte et à ses acteurs.
Une intrigue menée d’une main de maître avec un rythme qui monte crescendo et des révélations qui s’enchaînent. Le palpitant s’affole, les nerfs remontent à fleur de peau et les neurones carburent à tout va. Une fois que Sonja Delzongle vous aura ferré (et ça arrivera très vite), vous ne pourrez plus échapper à ses lignes, écrites sans concession certes, mais sans surenchère non plus.
Au final non seulement mon enthousiasme pour l’univers littéraire de l’auteure s’est confirmé, mais il est même monté de plusieurs crans. J’ai hâte de retrouver Hanah Baxter, car il ne fait aucun doute qu’elle est appelée à revenir sur le devant de la scène… du crime !
De fait je ne peux que renouveler mon doublé : coup de coeur, coup de poing ! Merci madame Delzongle.

MON VERDICT
jd5Coup double

Publicités
 
14 Commentaires

Publié par le 25 avril 2016 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , , ,

14 réponses à “[BOUQUINS] Sonja Delzongle – Quand La Neige Danse

  1. Yvan

    25 avril 2016 at 15:08

    épatant ce roman, je suis bien d’accord 😉

     
    • Lord Arsenik

      26 avril 2016 at 07:08

      Une auteure à suivre, ça se confirme. Vivement le retour de Hanah Baxter !

       
  2. stelphique

    25 avril 2016 at 18:03

    Rhooooooooooooo, ma PAL ne va être raisonnable, si je rajoute encore 2 livres!!!!Mais comment faire? Coup de cœur, moi ça m’interpelle! 😉

     
    • Lord Arsenik

      26 avril 2016 at 07:09

      Du très haut de gamme, ce serait dommage de passer à côté 😉

       
  3. belette2911

    26 avril 2016 at 00:53

    Je n’avais pas accroché du tout à Dust, mais je veux bien prendre le risque avec ce nouvel opus et si ça ne passe toujours pas, je la raierai de mes lectures futures ! 😀

     
    • Lord Arsenik

      26 avril 2016 at 07:10

      Dans sa conception c’est assez proche de Dust (le contexte tient une place capitale dans l’intrigue), mais l’histoire est radicalement différente…
      Peut être que les neiges de l’Illoinois te conviendront mieux… wait and see 🙂

       
  4. collectifpolar

    26 avril 2016 at 01:47

    Une lecture qui doit faire les frais d’une Lecture commune et d’un ABCdaire avec mon petit padawan. Car ce titre le vaut bien.
    Merci pour ce bel avis cher Lord ! 🙂

     
    • Lord Arsenik

      26 avril 2016 at 07:11

      Plus on est de fous plus on rit !
      Lâchez vous à deux 🙂

       
      • collectifpolar

        26 avril 2016 at 16:27

        Oui on va faire ça, fais nous confiance à mon petit padawan et moi !

         
      • Lord Arsenik

        27 avril 2016 at 10:20

        J’ai pleinement confiance en vos talents 🙂

         
      • collectifpolar

        27 avril 2016 at 15:04

        Sympa ça cher Lord ! 😀

         
  5. Zofia

    29 avril 2016 at 01:36

    Le résumé me rappelle un peu Le chuchoteur de Carrisi… encore une auteur qu’il va falloir découvrir 😉

     
    • Lord Arsenik

      29 avril 2016 at 07:35

      Et pourtant les deux bouquins sont radicalement différents… tout comme le sont les deux profilers 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :