RSS

Archives du 1 mars 2016

[BRD] 007 Spectre

jbspecUne pause cinéphile en compagnie de James Bond est généralement gage d’un bon divertissement, d’autant qu’après le très bon Skyfall, le duo composé de Sam Mendes aux commandes et Daniel Craig dans le rôle titre était attendu au tournant. 007 Spectre est le vingt quatrième film de la franchise et permet à Daniel Craig d’endosser pour la quatrième fois le rôle du plus célèbre des espions.
Bien que le MI6 ait décidé de dissoudre la cellule double zéro, James Bond poursuit en électron libre sa mission. Mission qui ne tarde pas à le mettre sur la piste d’une puissante organisation criminelle : SPECTRE, dirigée par Franz Oberhauser (Christoph Waltz)…
Le divertissement est bel au bien au rendez-vous avec un rythme des plus soutenu, de l’action, de l’humour et les inévitables courses poursuites à bord de voitures de rêve… mais il manque un soupçon de je ne sais quoi pour que la sauce prenne vraiment. du coup au lieu d’un WAOW enthousiaste, on quitte le film sur un HMOUAIS mitigé. Peut être étions nous trop exigeants après le sublime Skyfall
Attention je ne dis pas que le film est un ratage complet, on a même le droit à quelques séquences qui resteront dans les annales de la saga James Bond. La séquence d’ouverture au Mexique est tout simplement géniale. L’explosion du repaire de SPECTRE dans le désert est grandiose, elle figure d’ailleurs au Guiness Book of Records comme étant la plus grande explosion jamais réalisée au cinéma. Mais il n’empêche que globalement l’ensemble manque de vraisemblance (je ne parle pas de crédibilité, je suis bien conscient qu’on est dans une fiction à grand spectacle). Peut être étais-je dans un mauvais état d’esprit mais même Daniel Craig ne m’a pas totalement convaincu dans son interprétation de 007 (dans les trois films précédents j’ai trouvé qu’il incarnait un excellent James Bond).
Terminons par la touche charme, l’agent Zero-Zero-Sex accroche deux nouvelles conquêtes à son impressionnant palmarès de coucheries. A 51 ans Monica Bellucci devient la plus âgée des James Bond girls à avoir fait des galipettes avec Bond. Lui succédera, dans le film, Léa Seydoux (30 ans) ; pour la petite histoire elle est la septième actrice française à succomber aux charmes de 007.
La saga étant toujours bankable (880 millions de dollars au box-office mondial pour un budget de 245 millions) nul doute que nous retrouverons rapidement James Bond sur nos écrans. Selon toute vraisemblance, et contrairement à ce que laisse supposer la fin de Spectre, c’est de nouveau Daniel Craig qui devrait incarner l’agent 007.

♥♥♥½

 
7 Commentaires

Publié par le 1 mars 2016 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , ,

[BOUQUINS] Martin Rouz – Qu’Importe La Hauteur Du Saut…

M. Rouz - Qu'importe la hauteur du saut...Au menu du jour un titre auto-édité, lu et chroniqué à la demande de son auteur. De fait avant de commencer je tiens à remercier Martin Rouz pour la confiance qu’il a placé en moi en me confiant son bébé, Qu’Importe La Hauteur Du Saut (Pourvu Que Le Parachute S’Ouvre).
Yohann est informaticien au sein d’un grand groupe de BTP, son quotidien se voit bouleversé lorsqu’il croise Christine, l’épouse du PDG, homme d’affaire sans scrupules et proche de l’Elysée. Au même moment, Marion, son ex avec qui il vient de renouer, journaliste de renom, enquête sur une prétendue attaque terroriste contre l’ambassade de France à Tripoli…
Chers concitoyens et concitoyennes, vous le savez peut être déjà mais la France n’est pas le pays des Bisounours. Nos politiciens, de tout bord, ne sont pas d’innocents chérubins bienveillants se souciant avant de protéger l’intérêt des français. Trop souvent le pouvoir politique et le pouvoir économique sont, soit entre les mêmes mains, soit très étroitement liés… Bref, il y a quelque chose de pourri au Royaume de France, je ne vous apprends rien !
Bienvenue dans les coulisses du pouvoir et du CAC40 ! Un monde merveilleux où cohabitent politiciens corrompus et hommes d’affaires véreux. Chantages, magouilles, comptes off-shore, escroqueries, menaces et mensonges sont les outils de travail de ces braves gens. Au pire, quand la vérité menace d’éclater au grand jour, on fait appel à d’ex-barbouzes reconverties dans la sécurité privée histoire de faire le ménage. Si après quelques paires de baffes bien senties l’indésirable ne se décide pas à rentrer dans les rangs alors on lui offre une sortie façon regrettable accident… Et sincères condoléances à la famille !
Meuh non j’déconne, on est en plein délire complotiste… Certes ce roman est une fiction et ne se revendique pas autrement soit dit en passant. Mais si vous pensez réellement que la République a les mains propres alors c’est que vous des peaux de saucisson plein les yeux… ou que vous êtes un incorrigible Bisounours (celui avec les coeurs sur le poitrail).
Pour son premier roman Martin Rouz (voir son site officiel) nous offre une intrigue qui mixe habilement les ingrédients des romans policier, d’espionnage économique (et plus si affinités), de complot politique. Et même un soupçon de romance. Un cocktail explosif qui se lit tout seul, l’auteur ne nous impose pas de gymnastique stylistique afin de pas nuire au rythme de son récit. Les descriptions sont sommaires mais suffisantes pour se mettre dans le bain, la priorité est donnée aux dialogues pour rendre l’ensemble plus « vivant ».
Les personnages de Yohann et Marion sont bien travaillés, des personnalités diamétralement opposées, tout autant que leurs méthodes d’investigations, mais deux individus complémentaires. Les (nombreux) personages secondaires ne sont pas laissés pour compte, tous ont bénéficié d’un traitement similaire visant à leur créer leur propre personnalité.
Même si l’on peut relever çà et là quelques invraisemblances l’intrigue reste fluide, il manque peut être un soupçon de tension nerveuse (à moins que je ne sois blasé par mes habitudes de lecture). Il n’en reste pas moins que l’auteur a réussi son pari, son roman mérite amplement de trouver une place dans les rayonnages de vos libraires.

MON VERDICT
jd3d

Dédicace spéciale Bisounours
binours

 
8 Commentaires

Publié par le 1 mars 2016 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , ,