RSS

[BOUQUINS] Stephen King – Revival

14 Oct

skrevIncroyable mais vrai… J’ai réussi à patienter 7 jours après son achat (le temps de finir ma lecture en cours, heureusement fort addictive) avant de me plonger dans Revival, la seconde cuvée 2015 de Stephen King. Une volonté de fer qui ne cesse de m’étonner… d’autant que je n’ai pas été aidé par certains vils tentateurs ! N’est-ce pas Yvan ?
Jamie Morton n’est qu’un gamin de six ans quand il fait la connaissance du révérend Jacobs. Un drame les séparera, puis les chemins chaotiques du destin les fera se croiser à nouveau. Dès lors plus rien ne sera jamais comme avant pour Jamie Morton…
D’entrée de jeu le King annonce la couleur en dédiant son récit à Mary Shelley, Bram Stoker et H.P. Lovecraft… pour ne citer que les trois premiers noms d’une longue liste. Forcément il y a de quoi baver, bien davantage encore que ce brave Cujo au summum de ses crises enragées !
On découvre un récit à la première qui s’étale du début des années 60 à nos jours, un chassé croisé entre les chemins de Jamie Morton (le narrateur) et de Charles Jacobs au fil de leurs rencontres. A vrai dire au départ on se demande bien où l’auteur veut nous amener ; mais on se docilement laisse entraîner par les talents de conteur du King… et la promesse annoncée par une phrase de Jamie : « Quand je pense à Charles Jacobs – mon cinquième emploi, mon élément perturbateur, ma némésis –, je ne peux supporter de croire que sa présence dans ma vie ait eu quoi que ce soit à voir avec le destin. Cela voudrait dire que toutes ces choses terribles – ces horreurs – devaient arriver. »
Le moins que l’on puisse dire c’est que le King prend son temps dans son bouquin, si vous espérez de brusques poussées d’adrénaline alors passez votre chemin. Il faut quasiment attendre la seconde partie du bouquin pour voir un soupçon de fantastique pointer le bout de son nez. Et longtemps l’aspect fantastique du récit ne sera que la toile de fond.
Et pourtant à aucun moment je n’ai eu envie de refermer le bouquin pour passer à autre chose. D’une part parce que cette simple idée me semble totalement inconcevable pour l’inconditionnel du King que je suis. Mais aussi et surtout parce que l’auteur parvient à maintenir notre intérêt en éveil par quelques trouvailles bien senties. A ce titre le Terrible Sermon du Révérend Jacobs est un moment d’anthologie, pour l’indécrottable athée que je suis ce fut presque jouissif de découvrir ces phrases sorties de la bouche d’un cul-bénit en soutane ! Je n’en dirai pas plus sur le sujet afin de laisser intact le plaisir de la découverte.
Comme souvent avec le King on retrouve certaines références à ses romans précédents, ici c’est Joyland qui est mis en avant. Et ça tombe plutôt bien parce qu’on y retrouve la même ambiance et plus ou moins la même architecture dans le récit (bien que les deux intrigues soient radicalement différentes).
A ceux et celles (si si, il y en a… j’en connais même certains) qui ont refermé ce bouquin avant la fin, je ne peux que vous recommander de tenter l’expérience ultérieurement et de persévérer encore et encore (ce n’est pas non plus un calvaire) jusqu’au final grandiose (je m’attendais à un truc du genre mais j’ai quand même été bluffé).
Athée de mon état je suis convaincu qu’après ma mort il ne restera que mes cendres à foutre à la poubelle. La vie après la mort ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, pas plus que les notions de paradis et d’enfer. En tout cas l’après-mort que nous propose de découvrir le King dans son roman ne donne vraiment pas envie de faire le grand saut !
Parmi les auteurs cités dans sa dédicace le King mentionne Robert Bloch, dans le roman il est souvent fait état de Ludwig Prinn et de son grimoire De Vermiis Mysteriis, tous deux créés de toute pièce par Bloch (le grimoire est d’ailleurs aussi cité par Lovecraft et fait partie intégrante du Mythe de Cthulhu). Un bel hommage à ses aînés et muses.
Dédicace qui a aussi éveillé ma curiosité à propos du roman, Le Grand Dieu Pan, de Arthur Machen ; bouquin qui aurait hanté la vie de Stephen King. Il va falloir que je me penche sérieusement (et rapidement) sur la question…

MON VERDICT
jd4

Advertisements
 
15 Commentaires

Publié par le 14 octobre 2015 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , ,

15 réponses à “[BOUQUINS] Stephen King – Revival

  1. stelphique

    14 octobre 2015 at 16:20

    Bientôt, bientôt…..Je sais que vos chroniques sont tentantes mais il me manque du temps pour ouvrir cet opus qui m’a l’air divin!!!!!;)

     
    • Lord Arsenik

      15 octobre 2015 at 06:48

      Et oui c’est le syndrome de la PàL… trop de livres et pas assez de temps !

       
  2. belette2911

    14 octobre 2015 at 18:42

    Et bien, j’espère qu’après ma mort il y aura un après, parce que sinon, ce serait trop con ! 😀 Et puis, tout est si bien goupillé dans ce monde, que je me dis que… p’têt ben kiya quekchose. Bon, je le saurai quand je trépasserai 😀

    Le King, je résiste encore et toujours, parce que je me tape son fiston, au King et qu’il me plait bien, le gamin ! 😛

    Mais je suis d’avis qu’on devrait faire taire les tentateurs que sont Yvan… 😈

     
    • Lord Arsenik

      15 octobre 2015 at 06:40

      Un nirvana avec 40 puceaux prêts à tout pour satisfaire tes envies et désirs… Ou des chérubins ailés qui virevoltent à poil 😀

       
      • belette2911

        15 octobre 2015 at 23:28

        Des puceaux ?? Si je voulais avoir le grand frisson sur un circuit de voiture, je prendrais un pilote chevronné et pas un type qui sait pas rouler ;-))

        J’éviterais les chérubins aussi, pas bien équipés et mineur, en plus !! mdr

         
      • Lord Arsenik

        16 octobre 2015 at 07:08

        Rhooo mais t’es vachement exigeante ! Allez va pour 40 Rocco Siffredi… ça fait quand même 20 baguettes par jour !

         
      • belette2911

        16 octobre 2015 at 17:23

        Rocco a une trop grosse bagnole pour nos garages… mais bon, juste pour voir ça de mes yeux vus… ;-))

         
  3. juliesuitsonfil

    14 octobre 2015 at 22:52

    Merci pour ton avis 🙂 comme toujours les livres de S. KING m’attirent! je lis pour le moment le talisman des territoires et celui-ci fait partie de mes prochains achats 😉

     
  4. Yvan

    15 octobre 2015 at 15:34

    qu’est ce que j’ai aimé ce livre et qu’est ce que j’ai pris mon pied comme toi avec le sombre sermon !

     
    • Lord Arsenik

      16 octobre 2015 at 07:05

      Un tantinet moins enthousiaste que toi (comme pour Joyland) mais je me suis quand même régalé.

       
      • Yvan

        16 octobre 2015 at 18:28

        C’est l’essentiel 😉

         
  5. Foumette

    17 octobre 2015 at 18:51

    Bon ben…je l’ai!! Et oui j’ai craqué… je suis une faible femme moi!!!

     
  6. Nathalie M

    18 octobre 2015 at 20:40

    Ce que j’ai adoré ce roman et ce putain de sermon !!
    J’ai retrouvé une part du King de mon adolescence mâtiné avec le King mâture d’aujourd’hui. Un kif total!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :