RSS

Anonyme – Le Pape, Le Kid Et L’Iroquois

20 Sep

Anonyme - Le Pape, le Kid et l'IroquoisEt hop encore un invité surprise au programme de mon Challenge retrouvailles, ou plutôt deux invités surprises et de taille… Il s’agit en effet de la rencontre, forcément explosive, entre le Bourbon Kid et l’Iroquois que nous narre notre Anonyme préféré dans Le Pape, Le Kid Et L’Iroquois.
Le Pape doit participer à une soirée de gala organisée par la section ultra secrètes des Opérations fantômes, une menace de mort à l’encontre du souverain pontife signée par l’Iroquois risque fort de ternir la fête. Le Bourbon Kid et une équipe de chasseurs de primes vont tout faire pour contrecarrer les plans de l’Iroquois. Et pendant ce temps là, une bande de malfaiteurs projette aussi de gâcher la petite sauterie pontificale…
J’attendais beaucoup, trop sans doute, de la rencontre entre le Bourbon Kid et l’Iroquois, mais au final je pose le bouquin avec un sentiment mitigé, même si la balance penche davantage vers le positif.
Commençons par la distribution des mauvais points. Autant Le Livre Sans Nom était novateur, autant les romans suivants ont complété la saga en se contentant de surfer sur la vague sans grande originalité. Avec Psycho Killer l’auteur changeait de contexte et pouvait donc laisser libre cours à son imagination débridée. La rencontre des deux univers est juste un brin too much, ça frôle parfois la parodie.
Mon plus grand regret reste le traitement réservé au Bourbon Kid, on le découvre membre des Dead Hunters sans un mot d’explication sur le pourquoi du comment. Qui plus est, tout au long de l’intrigue il est laissé en arrière plan et ses interventions ressemblent à des caricatures de lui même.
Du côté des bons points j’ai apprécié de retrouver les personnages des deux univers, Rodeo Rex et Elvis du côté du Bourbon Kid, Jasmine, Bébé et Jack Munson pour l’Iroquois. Les nouveaux visages sont tout aussi hauts en couleurs, chez les méchants de service vous croiserez Mozart, le Dr Jekyll et Frankenstein… que du lourd ! Sans oublier le pape, qui est l’un des enjeux de ce roman.
L’intrigue est, sans surprise, aussi décalée que déjantée, bourrée d’action mais aussi ponctuée d’un humour bien grinçant, servi par des répliques cinglantes qui font mouche à tous les coups. Bref, malgré un arrière goût de déjà-vu, c’est toujours aussi jouissif à lire. Fidèle à son habitude, l’auteur multiplie les clins d’oeil au cinéma.
Je terminerai cette chronique en précisant que notre Anonyme préféré mérite pleinement son nom, sa véritable identité est toujours un mystère… Bien des noms ont circulé sur le Net, de Quentin Tarantino à David Bowie, mais le mystère reste entier…

MON VERDICT
jd3d

Advertisements
 
25 Commentaires

Publié par le 20 septembre 2015 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

25 réponses à “Anonyme – Le Pape, Le Kid Et L’Iroquois

  1. stelphique

    20 septembre 2015 at 17:33

    J’avais pas compris que c’était une reprise de 3 personnages, j’avais tellement Psychokiller, mais je ne connais pas encore ses autres personnages. Donc je me lis les premiers pour découvrir enfin celui ci!!!!;) Merci du partage et ta mise en lumière!!!!;)

     
    • Lord Arsenik

      21 septembre 2015 at 10:07

      Vaut mieux lire la série Bourbon Kid avant, sinon tu risques d’être un peu perdue au niveau des personnages…

       
      • stelphique

        21 septembre 2015 at 18:28

        C’est ce que je me disais, mais bon les journées n durent que 24h…;)

         
  2. lesmotordusdanneju

    20 septembre 2015 at 21:18

    Je le lorgne, je le lorgne…il va bientôt m’appartenir 😉

     
    • Lord Arsenik

      21 septembre 2015 at 10:08

      Divertissant, mais je crois que j’en attendais trop 😀

       
      • lesmotordusdanneju

        21 septembre 2015 at 17:14

        Ah mince..Mais bon, moi à chaque fois que je commence un livre, je m’attends à rien. Ça limite les dégâts !

         
      • Lord Arsenik

        22 septembre 2015 at 08:13

        C’est une bonne stratégie 🙂

         
  3. Nathalie M

    20 septembre 2015 at 22:00

    Je n’ai jamais lu Le Bourbon kid, ça ne me tente pas plus que ça.
    Tu as beau titiller ma curiosité, je vais camper sur mes positions 🙂

     
    • Lord Arsenik

      21 septembre 2015 at 10:13

      Ca ne me surprend pas 😉

       
      • Nathalie M

        22 septembre 2015 at 04:25

        sous entendrais tu que je suis une tête de mule ? 😉

         
      • Lord Arsenik

        22 septembre 2015 at 08:16

        Je n’oserai point… Disons plutôt que je ne pense pas que tu adhérerais à l’ensemble.
        Ceci dit je peux me montrer, faut essayer pour voir 😉

         
      • Nathalie M

        23 septembre 2015 at 04:25

        tu peux te montrer?… lapsus ou argot calédonien ?? mdr

         
      • Lord Arsenik

        23 septembre 2015 at 07:41

        Donc si tu me vois tu pourrais être tenter de lire le Bourbon Kid… Et pourtant je n’avais pas abuser de bourbon la veille 🙂
        * Remplacer montrer par tromper

         
      • Nathalie M

        24 septembre 2015 at 22:33

        ben c’est pas demain la veille mon ptits loups 🙂

         
  4. collectifpolar

    21 septembre 2015 at 05:28

    Ben dis moi, ta nouvelle rencontre avec le Bourbon Kid n’a pas l’air d’avoir été totalement à ton goût.

     
    • Lord Arsenik

      21 septembre 2015 at 10:13

      Agréable à lire mais j’avais placé la barre trop haut 😀

       
      • collectifpolar

        21 septembre 2015 at 17:16

        Le mélange des univers du Kid et de l’Iroquois ne suffise pas à donner le ton, donc?

         
      • Lord Arsenik

        22 septembre 2015 at 08:14

        Je me suis tout de même bien éclaté à le lire mais j’ai eu le sentiment que ça frôlait avec l’auto-parodie par moments.

         
      • collectifpolar

        22 septembre 2015 at 19:32

        Voulue l’auto-parodie, tu crois ?

         
      • Lord Arsenik

        23 septembre 2015 at 07:44

        Je ne crois pas… mais va savoir avec un auteur aussi décalé.

         
      • collectifpolar

        23 septembre 2015 at 16:51

        Visiblement voulue ou pas, elle ne sert pas l’intrigue…

         
  5. Zofia

    23 septembre 2015 at 04:04

    Je me suis arrêtée au 2 ou 3, que j’avais beaucoup apprécié mais j’ai peur que le filon finisse par s’épuiser…

     
    • Lord Arsenik

      23 septembre 2015 at 07:43

      Psycho Killer renouvelle le genre avec une intrigue et un univers totalement nouveau.
      Sinon la saga du Bourbon Kid surfe sur la recette miracle du Livre sans Nom 😉

       
  6. Zina

    23 septembre 2015 at 17:01

    Encore jamais lu cet auteur, mais j’ai très envie de découvrir le Bourbon kid !

     
    • Lord Arsenik

      24 septembre 2015 at 07:55

      Hé hé dans ce cas tu as de quoi faire avant d’attaquer celui ci

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :