RSS

Mon Flop 10 littéraire

29 Juil

Chose promise, chose due ; voici les 10 bouquins qui sont pour moi soit de sinistres daubes, soit de grosses déceptions… Une fois encore ce classement n’engage que moi et je l’assume pleinement.
Etrangement, lister ces bouquins ne fut pas un exercice difficile, même l’ordre s’est quasiment imposé de lui même.
Cette liste ne contient que des titres que j’ai lu intégralement (même si parfois en diagonale), je ne peux pas juger un titre abandonné en cours de route vu que je ne lui pas laissé sa chance…

Flop

1 – Daudet, Alphonse – Le Petit Chose
Lu dans le cadre de ma scolarité (ça ne date pas d’hier) ce bouquin insipide restera sans doute mon pire souvenir littéraire. Je crois que si je n’avais pas l’amour des livres dans le sang il m’aurait dégouté à tout jamais de la lecture !
C’est vraiment contraint et forcé que j’ai dû lire cette daube et rédiger une fiche de lecture (dommage à l’époque Internet n’existait pas, ça m’aurait éviter de longues heures de torture). Une seule certitude : je n’offrirai jamais de seconde chance à ce bouquin.

2 – Balzac, Honoré de – Le Père Goriot
Encore un mauvais souvenir de lecture scolaire… Que de longueurs et de lourdeurs avec des pages et des pages de descriptions soporifiques.
Entre Balzac et Zola mon coeur ne balance pas ! Peut être qu’un jour je donnerai une seconde chance à Papy Goriot mais lecture en diagonale assurée et surtout pas dans mes priorités… sur mon lit de mort, pour accélérer l’issue fatale !

3 – Poe, Edgar Allan – Histoires Extraordinaires
Un flop qui fut à l’origine de mon départ de Booknode suite à une altercation avec une modo adepte de l’intégrisme culturel. Ce n’est quand même pas de ma faute si aucune de ces nouvelles n’a réussi à éveiller mon intérêt ; peut être que si l’auteur évitait de se perdre dans des tournures de phrases alambiquées j’aurai évité un ou deux bâillements d’ennui.

4 – Harper, Karen – L’Oeuvre Du Mal
Dormez en paix mes chers classiques… Désormais je vais flinguer du contemporain !
Avec ce bouquin j’ai appris à me méfier des bandeaux rouges publicitaires en bas des bouquins. Je suis lamentablement tombé dans le piège et j’ai échoué avec un Harlequin entre les mains.
Sans surprise du coup on a le droit à tous les clichés de la romance interdite à la façon nunuche avec en plus une toile de fond pétrie de bons sentiments religieux… Vite, amenez-moi le sac à vomi !!!

5 – Hertz, Alain – L’Agrapheur
Dieu sait quelle mouche m’a piqué quand j’ai choisi ce bouquin sous-titré « intrigues policières à saveur mathématiques« … Une vaine tentative de vulgarisation de la Théorie des graphes sur fond d’énigmes policières ; c’est trop encyclopédique et pas assez didactique. Résultat des courses, au bout de quelques chapitres on est déjà en overdose mathématique.

6 – King, Stephen – Blaze
Quoi ? Un Stephen King dans le Flop 10 ? Et bien oui, vous ne rêvez pas. En l’occurrence ce bouquin dormait dans les tiroirs du King sous le pseudo de Richard Bachman, il a voulu le dépoussiérer et le publier sous son propre nom… Dommage !
A aucun moment la sauce ne prend, intrigue et personnage l’encéphalogramme reste désespérément plat.

7 – Easton Ellis, Bret – American Psycho
Un roman culte pour certain, une daube de surenchère à mon goût.
Je n’ai pas été choqué par le déchaînement de violence et de sadisme, il m’a tout simplement laissé indifférent ; je dirai même que parfois je me suis ennuyé (pour rester poli).
N’est pas Sade qui veut…

8 – Holt, Ian & Stoker, Dacre – Dracula L’Immortel
Le bouquin se présente comme la suite officielle de Dracula (déjà il faut oser) mais on frôle carrément l’outrage vis-à-vis du Comte vampire qui se retrouve limite dénaturé à la sauce Twilight !
Heureusement le style est plutôt agréable et il y a quelques trouvailles intéressantes… Mais ça ne suffit pas à faire oublier le traitement infligé à un personnage culte de la littérature horrifique.

9 – Birkegaard, Mikkel – La Librairie Des Ombres
Un pitch alléchant pour tout lecteur passionné et pourtant au final une grosse déception car mal exploité.
L’intrigue semble totalement échapper à son auteur qui s’en dépatouille tant bien que mal (plutôt mal) en proposant une fin bâclée. Lourd, superficiel et creux…

10 – Laurie, Hugh – Tout Est Sous Contrôle
Seul l’humour cynique cher à Hugh Laurie (alias Dr House) sauve le bouquin du naufrage.
L’intrigue est complètement abracadabrante mais ne se revendique clairement pas comme une vaste farce. Dommage, c’est pourtant bien l’impression qu’elle donne !

Publicités
 
15 Commentaires

Publié par le 29 juillet 2015 dans Bouquins

 

Étiquettes :

15 réponses à “Mon Flop 10 littéraire

  1. azelbury

    29 juillet 2015 at 07:48

    haha j’adore ! Je n’ai pas lu certains de ces livres et pour les autres je ne me souviens pas de l’histoire, c’est qu’on doit être d’accord …

     
  2. gruznamur

    29 juillet 2015 at 15:35

    je n’en ai pas lu beaucoup dans cette liste (tu vas me dire : heureusement) 😉

     
  3. stelphique

    29 juillet 2015 at 17:01

    aiaiiaiaiaiiiiiiiie, ça clashe!!!!Bon et bien sur ceux que j’ai lu dans cette liste je ne les aurai pas qualifier de flop…..Comme quoi les gouts et les couleurs…..;)

     
    • Lord Arsenik

      29 juillet 2015 at 17:04

      Heureusement que l’on n’est pas toujours d’accord sur tout, ce serait triste à mourir 😉

       
  4. belette2911

    30 juillet 2015 at 06:21

    D’accord avec toi pour American Psycho, je le colle d’office dans ma liste des livres qui ne m’ont rien fait, hormis dormir ! Une bonne idée que tu as eu là !

    Un clash chez Booknode parce que tu n’as pas aimé un Poe ?? c’est ton droit, non ? tant que c’est argumenté… une modo qui n’aimait pas la contradiction. Un peu de pouvoir, et pouf, certains ne se sentent plus.

    Je mettrais « la philosophie dans le boudoir », « pirates » de Crichton, « Le Gardien de l’eau » de Franco Sciaglia, « M. Shivers », « le lapin borgne », « Tabou » de casey Hill (le pompom), « Floris, tome 1 : Floris, fils du tsar » (la timbale !!), « 676 » de Yan Gerard, « Holmes contre l’irrésistible Irène » de Carole Nelson Douglas… en manque un !

     
    • Lord Arsenik

      30 juillet 2015 at 07:57

      Concernant le clash sur BN j’en ai parlé à l’époque : ici.
      Si c’était à refaire je refaire exactement la même chose mais au préalable je ferai des captures d’écran du forum. Après mon bannissement tous mes posts ont été supprimés alors que normalement ils devraient figurer avec la mention invité à la place du pseudo sauf intervention directe des modos ou admin (et oui j’ai été pendant plus de 5 ans admin sur d’un forum)… De la sorte la truffe peut affirmer ce qu’elle veut, il n’y a plus de preuve.

       
      • belette2911

        30 juillet 2015 at 18:51

        Ah la salope ! La règle aurait été de les laisser, que les autres puissent se faire leur idée sur le débat au lieu de tout bazarder… Quand Babelio a viré Gurevitch, ils ont aussi supprimer tous ses posts, ça donne du grand n’importe quoi dans mes comm sous mes chroniques parce que je réponds et ça n’a ni queue ni tête vu que les siens ne sont plus là.

        Je me souviens avoir lu, lorsque tu avais ouvert ton blog (et débarqué sur Babelio) que tu parlais d’un forum et d’un bannissement, mais ça a dû me sortir de l’esprit…

        Ah, les petits esprits qui se sentent investis d’un pouvoir…

         
      • Lord Arsenik

        31 juillet 2015 at 07:29

        Aucun regret d’avoir déménagé… Manque le mur sur Babelio pour l’interactivité 🙂

         
      • belette2911

        31 juillet 2015 at 17:52

        Pour en retrouver d’autres cloué au mur ?? mdr, non, moi je passe mon tour dans les forums et sur les murs. J’y vois trop souvent inscrit des imbécilités sans nom ;-)) J’utilise plus Babelio pour gérer ma biblio que pour l’interactivité.

         
  5. nathaliemota

    1 août 2015 at 22:26

    Ca c’est couillu! 🙂
    j’en ai lu quelques uns et je te rejoins assez sur Balzac qui m’a torturé certainement à la même époque que la tienne…
    Je n’ai jamais accroché à Poe non plus. Le style est bien trop pompeux pour moi. Quant à American psycho, j’ai préféré de loin le film pour la performance de Christian Bale.
    Par contre, j’ai un assez bon souvenir de Blaze
    Bisous p’tit lutin calédonien 🙂

     
    • Lord Arsenik

      2 août 2015 at 07:54

      J’ai plus de facilité à flopper qu’à topper… c’est rassurant qq part, j’arrive à éviter la daube 🙂
      Bizzz

       
  6. Zofia

    18 août 2015 at 01:20

    C’est marrant je suis en train de lire Poe, histoires extraordinaires ! je serais pas aussi sévère que toi à l’égard de ce bouquin, même si je te rejoins pour certaines nouvelles, ce qui me dérange moi c’est la narration à la première personne.
    Sinon totalement d’accord pour American Psycho et La librairie des ombres (même si je me souviens y avoir lu un peu de positif) mais par contre j’ai bien aimé Tout est sous contrôle.

     
    • Lord Arsenik

      18 août 2015 at 06:59

      Peut être le contexte et ses suites qui m’ont poussé à être sans pitié pour Poe. Quoique les préface et postface, soporifiques à souhait, ont joué un rôle important dans mon jugement.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :