RSS

[BOUQUINS] Dan Smith – Le Village

27 Jan

D. Smith - Le VillageDifficile de ne pas succomber à l’appel des nouveautés quand il s’agit de piocher notre prochaine lecture, du coup les titres les plus anciens s’enfoncent encore un peu d’avantage dans les méandres de la PàL, jusqu’à disparaître dans les limbes de l’oubli. Heureusement de temps en temps une lecture commune permet à ces bouquins, injustement oubliés, de refaire surface. C’est ainsi que Le Village de Dan Smith a pu retrouver le chemin vers la lumière et arriver entre mes mains.
Hiver 1930. Vyriv, Ukraine. Lors d’une sortie chasse, Luka, un vétéran de la guerre civile russe, et ses deux fils tombent sur un homme à l’agonie, dans le chariot de l’homme deux enfants, morts, assassinés. Luka décide de venir en aide à l’homme, mais l’arrivée de cet étranger et des deux enfants morts dans le village ne va pas être sans conséquence au sein d’une communauté déjà menacée par l’arrivée imminente de l’Armée Rouge…
Avant de rentrer dans le coeur du sujet il me semble important de bien situer le contexte historique. Staline est aux commandes de la Russie, il impose sa vision d’un communisme déshumanisé, multipliant les chasses à l’homme pour X raison (opposants politiques, poètes, curés, intellectuels, propriétaires terriens… tout file dans le même goulag) et sa politique de collectivisation à tout bout de champs. Ceux qui vivent, ou plutôt survivent, dans les zones encore épargnées par sa tyrannie dévastatrice, savent que chaque jour les rapproche de l’inéluctable purge menée par ses troupes. Bref le climat idéal pour que la paranoïa règne sans partage.Et dire que aujourd’hui certains ukrainiens sont nostalgiques de la Russie, il doit vraiment leur manquer des neurones, à moins qu’ils n’aient abusé de vodka frelatée… C’est un peu comme si des polonais se mettaient à regretter l’Allemagne nazie.
Ensuite le décor joue aussi un rôle primordiale, l’hiver au fin fond de l’Ukraine c’est limite décor post apocalyptique tellement la nature est hostile. Bin oui n’allez pas croire que tout le bouquin se passe dans le village, assis au coin du feu… que nenni, direction la steppe enneigée pour une chasse à l’homme pour le moins éprouvante et riche en rebondissements..
Du coup forcément dans un contexte et un environnement pareil il n’y a pas d’autres choix que de s’endurcir pour survivre, Luka l’explique d’ailleurs fort justement à l’un de ses fils : « Les faibles femmes, chez nous, ça n’existe pas. Quant aux hommes d’ici, ils sont capables de transformer leur cœur en pierre. » Et en effet les personnages qui peuplent ce récit ne sont pas des pieds tendres, Luka n’échappe pas à la règle, il peut parfois se montrer dur même s’il essaye de rester humain et juste, en prise permanente avec son passé de soldat et les souvenirs qui le hantent.
Au cours de la traque chacun devient tour à tour chasseur et proie, mûs par une même détermination, survivre… et éliminer l’autre. Chaque fois qu’une embellie semble vouloir se pointer, c’est un autre cauchemar qui commence pour Luka.
Le choix d’un récit à la première personne nous plonge encore plus intensément au coeur de l’intrigue. Il faut dire que l’auteur n’y va pas de mains mortes quand il s’agit de jouer avec nos nerfs et nos émotions. Il m’a fallu un peu de temps pour entrer pleinement dans l’intrigue (on va dire les cinq premiers chapitres, sur les trente six que compte le bouquin) mais une fois ferré je n’ai lâché temporairement le bouquin qu’à regrets, n’ayant qu’un hâte : y retourner au plus vite.
Le Village (titre original The Child Thief) est le premier roman de Dan Smith traduit en français, un subtil mélange entre thriller, roman noir et roman historique hautement addictif. J’espère que ses autres titres seront bientôt disponibles en français, inutile de préciser qu’après un tel coup de coeur ma curiosité en alerte rouge…

Publicités
 
18 Commentaires

Publié par le 27 janvier 2015 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , ,

18 réponses à “[BOUQUINS] Dan Smith – Le Village

  1. gruznamur

    27 janvier 2015 at 16:10

    Déjà Belette m’avait sacrément titillée avec sa chronique. Et puis, le temps passant j’ai oublié. Te voilà pour en rajouter une grosse couche. Il me faudra trouver du temps un jour pour ce bouquin !

     
    • Lord Arsenik

      28 janvier 2015 at 06:34

      Bin voilà : yapuka ! Piqûre de rappel avant qu’il ne retombe dans l’oubli 🙂
      Je connais ça… il me suffit de jeter un oeil à ma PàL pour voir de bons titres s’enfoncer encore et encore…

       
      • gruznamur

        28 janvier 2015 at 06:38

        un gouffre sans fond ! 😉

         
      • Lord Arsenik

        28 janvier 2015 at 14:19

        M’en parle pas… pour un livre qui sort de la PàL, il y en a deux ou trois qui y entrent !

         
  2. belette2911

    27 janvier 2015 at 18:13

    Lu directement quand il était entré dans ma Kobinou et je l’ai adoré ❤ ❤ <3.

    Si, il y a des Polonais qui ont un regain de nostalgie après les nazis, mais généralement, ce sont ceux qui n'ont pas connu la guerre… Mais vu aussi qu'après les nazis, les polonais ont vu débarquer les russes et que ceux-ci étaient pire que les précédent, de deux maux, je choisirais le moindre aussi. Karol Wojtila aurait pu nous en apprendre beaucoup si nous avions discuté de ça avec lui 😉

     
    • Lord Arsenik

      28 janvier 2015 at 06:33

      Oh Karol ! Ah non je me trompe, ça c’est Johnny…
      Staline, Pol-Pot, Mao… Combien de morts au nom d’une idéologie vouée à l’échec ???

       
      • belette2911

        29 janvier 2015 at 00:55

        Et Camol ! Ah non, ça c’était plus fort que la douleur… 😆

        Beaucoup trop de morts, mais on parle toujours des mêmes, ce qui n’est pas juste pour les autres. Bon, à sa « décharge », Mao n’a pas mis au point un système pour éradiquer tout un peuple, il a pas pensé que son « invention » provoquerait la famine… 🙄

        Tous des salauds assassins ! 👿

         
      • Lord Arsenik

        29 janvier 2015 at 07:22

        Le triangle infernal… Au sommet des cons, à la base ceux qui sont morts pour eux et ceux qui sont morts parce qu’ils étaient contre eux.
        Ce n’est pas un triangle équilatéral, les seconds mourus étant généralement beaucoup plus nombreux que les premiers.

         
      • belette2911

        29 janvier 2015 at 19:20

        Hélas… 😥 Brassens chantait « mourir pour des idées ». Dommage que certains se soient sacrifiés pour des mauvaises idées. Bien que, pour eux, c’était des bonnes… ça devient compliqué… aspirines !

         
  3. stelphique

    27 janvier 2015 at 18:14

    Il faut que je le découvre, même si j’ai très peur de plonger un peu trop dans l’horreur……^^

     
    • Lord Arsenik

      28 janvier 2015 at 06:31

      Concrètement il n’est pas plus trash qu’un Chattam. C’est le contexte historique, bien réel, qui lui donne une autre dimension.

       
      • stelphique

        28 janvier 2015 at 06:42

        C’est cela qui est glaçant…..Et après les Neufs cercles, j’ai pas trop envie de frôler encore un autre enfer……On verra plus tard dans l’année…..;)

         
      • Lord Arsenik

        28 janvier 2015 at 14:20

        Garde le pour les chaudes soirées d’été, ça fera un peu de fraîcheur les steppes enneigées 🙂

         
      • stelphique

        28 janvier 2015 at 18:20

        mdr!!!Oui je vais faire ca!!!!!!;)

         
  4. Satrape

    28 janvier 2015 at 18:38

    A chacune de tes chroniques, je note un nouveau livre, tu arrêtes ouiiiii ! Je ne connaissais même pas de nom, il ne me reste plus qu’à le trouver et faire en sorte qu’il ne s’enfonce pas dans ma pile à lire.

     
    • Lord Arsenik

      29 janvier 2015 at 07:21

      Il est sorti en 2014 ça ne devrait pas être trop dur à trouver… fouine, tu ne le regretteras pas !

       
  5. Foumette

    31 janvier 2015 at 20:58

    Dès que j’ai un moment…je le lis!!!! Et ouiiii…je l’ai! yeahhhhhhh

     
    • Lord Arsenik

      2 février 2015 at 07:23

      Lance toi tu verras c’est rafraîchissant… le climat, pas l’ambiance 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :