RSS

[BOUQUINS] JC Hutchins & Jordan Weisman – Chambre 507

28 Août

Hutchins & Weisman - Chambre 507Il aura suffi de quelques critiques plutôt enthousiastes pour que je chamboule mon programme de lecture (OK j’avoue que ledit programme repose sur des bases mouvantes, pour ne pas dire franchement instables), poussant ainsi en avant un petit nouveau de mon Stock à Lire Numérique : Chambre 507, un thriller écrit à quatre mains par JC Hutchins et Jordan Weisman.
Zach Taylor est art-thérapeute à Brinkvale, un sinistre institut psychiatrique qui héberge les pires psychopathes. Il se voit confier l’expertise psychiatrique de Martin Grace, accusé de douze meurtres et aveugle depuis deux ans (ce qui coïncide avec la fin des crimes). L’accusation repose exclusivement sur le fait qu’il avait prévenu les victimes avant leur mort sans lésiner sur les détails. Alors, innocent clairvoyant ou coupable machiavélique ?
Brinkvale, Long Island (NY) ? Un petit coin de paradis : « L’ins­ti­tut psy­chia­trique Brinkvale n’avait pas été bâti au-des­sus de la car­rière, mais de­dans. Neuf étages de folie furieuse, à hur­ler, à s’en faire bouillir la cer­velle, em­pi­lés dans la roche sur soixante mètres de hauteur. »
Ses résidents ? Que du beau monde : « Mais en 1875, le trou en ques­tion re­tint l’in­té­rêt d’alié­nistes dé­bor­dés qui cher­chaient un lieu tran­quille, caché aux re­gards du pu­blic, où abriter la po­pu­la­tion crois­sante des fous cri­mi­nels qui sé­vis­saient en ville. Des pa­tients soit trop at­teints pour la pri­son, soit trop dan­ge­reux pour les mo­destes asiles mu­ni­ci­paux. Car en fin de compte, même les can­ni­bales, les vio­leurs en série, les né­cro­philes, les bu­veurs de sang, les schi­zoïdes ul­tra­vio­lents et les gou­rous cha­ris­ma­tiques doivent bien dor­mir quelque part. »
Bon maintenant que le décor est posé on va pouvoir entrer dans le vif du sujet. Attachez vos ceintures, le voyage ne sera pas de tout repos !
Au chapitre des personnages je commencerai par Martin Grace, de loin le plus énigmatique et le plus complexe. Un bloc de marbre. Un iceberg. Avant de le rencontrer on découvre son parcours, et déjà les premières questions affluent. Le premier contact entre Zach et Martin nous plonge tout de suite dans le grand bain. Un bain glacé. Dans des eaux noires. Entouré d’un air vicié. Ce fut bref mais intense ; comme Zach on en ressort « sonné, désarçonné« . Et ça ne fait que commencer…
Passons à Zach Taylor maintenant. Après une jeunesse tumultueuse et rebelle (les relations avec son paternel sont toujours tendues), il semble enfin avoir trouvé sa place. Inutile de vous préciser que pour lui sa rencontre avec Martin Grace va marquer le début d’une descente en enfer, une plongée en apnée dans l’antre de la folie et de la phobie. Une plongée dans les sombres secrets de Martin Grace mais aussi dans ceux de sa propre famille. Heureusement pour éviter de sombrer il pourra compter sur le soutien de son frère, Lucas (un extravagant, adepte du parkour, qui a plus d’un tour dans son sac) et sa nana, Rachael (une geek pour qui l’informatique n’a bien entendu aucun secret). Un trio auquel on ne peut qu’accrocher, ils sont autant complices que complémentaires ; mais surtout ils apportent un peu de lumière dans les ténèbres et un peu de légéreté (avec quelques touches d’humour qui font mouche) dans ce magma oppressant.
Ecrit à la première personne, les auteurs nous proposent de vivre leur intrigue par le biais de Zach ; le résultat est pour le moins percutant. On partage ses questionnements, ses remises en question et ses peurs tandis qu’il creuse le passé de Grace et celui de sa famille. Les auteurs prennent un malin plaisir à brouiller les pistes et à jouer crescendo avec nos nerfs (âmes sensibles s’abstenir).
Il faut dire que l’intrigue est franchement tarabiscotée et menée de main de maître, une fois accroché (et ça va très vite), on ne lâche le bouquin qu’à regrets, espérant pouvoir le reprendre au plus vite. Un thriller foutrement efficace qui vous poussera souvent à vous demander si on est encore dans le rationnel ou si on a basculé dans la quatrième dimension (afin de laisser intact le suspense je ne répondrai pas à cette question).
Certes la fin ne répond sans doute pas à toutes les questions, je soupçonne qu’il s’agisse là d’un geste délibéré des auteurs (plutôt qu’un manque d’inspiration) afin de laisser une porte ouverte à une interprétation personnelle ; c’est une option qui ne m’a pas frustré outre mesure.
A noter que les droits d’adaptation au cinéma ont été achetés par Gore Verbinski (en tant que producteur), espérons qu’il saura s’entourer d’une équipe qui restituera toute la noirceur et la rudesse du roman ; pour rappel Verbinski est surtout connu pour être à l’origine de la saga Pirates des Caraïbes et de Lone Ranger pour Disney, inutile de préciser qu’on ne joue pas vraiment dans la même catégorie avec Chambre 507.
M’est d’avis que cette toute jeune maison d’édition (née en avril 2014 avec Fabrice Colin comme directeur éditorial), Super 8, n’a pas fini de nous surprendre. En tout cas perso je zieute déjà avidement vers plusieurs autres titres de son catalogue. Il y a fort à parier que le petit nouveau ne tardera pas à jouer dans la cour des grands grâce à une ligne éditoriale des plus prometteuses : « inoculer à la littérature mainstream la dose de surnaturel (fantastique, horreur, anticipation, galère post-apocalyptique, etc.) que cette dernière réclame sans le savoir.« 

Advertisements
 
29 Commentaires

Publié par le 28 août 2014 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , ,

29 réponses à “[BOUQUINS] JC Hutchins & Jordan Weisman – Chambre 507

  1. gruznamur

    28 août 2014 at 15:57

    toi tu ne perds pas ton temps !! moi je traîne cette chronique depuis ce we ;-); On est parfaitement en phase en tout cas ! (comme d’hab). Il te faut absolument lire les autres tires de Super 8, tous ! 😉

     
    • Lord Arsenik

      29 août 2014 at 06:13

      Je suis un sanguin pour mes chroniques 🙂
      A peine le bouquin refermé je bombarde mon clavier à grands coups de doigts rageurs…
      Deux autres en stock (The Rook et Déchirés) mais ils me font tous de l’oeil. La Visa ne va pas aimer !!!

       
      • gruznamur

        29 août 2014 at 06:24

        tu en casses combien des claviers par mois ? 😉
        Je suis en plein Déchirés (je parle du livre, pas de mon état)

         
      • Lord Arsenik

        31 août 2014 at 08:35

        Toi dans une histoire de zombies, diantre 😀
        Je prends des claviers blindés

         
      • gruznamur

        31 août 2014 at 18:08

        oui je sais ça fait peur 😉
        J’y suis allé sur la pointe des pieds, j’ai pas l’habitude de côtoyer ce genre de bébêtes 😉

         
      • Lord Arsenik

        1 septembre 2014 at 06:40

        C’est la magie de Super 8, ta vas même tomber sous le charme de tas de viandes avariées 😀

         
      • gruznamur

        1 septembre 2014 at 06:40

        C’est fait, chronique demain 😉

         
  2. Foumette

    29 août 2014 at 03:51

    Je suis absolument d’accord avec toi…sauf que je suis juste un peu FRUSTREE!!!ahhhhhhhhhhhhhhhhhhh Je rigole..hein!! J’ai adoré ce bouquin qui est une vraie bombe originale mais…j’avoue…je veux savoir…même si je sais que peut-être jamais je ne saurai!!!

     
    • Lord Arsenik

      29 août 2014 at 06:14

      M’est d’avis que tu ne sauras jamais avec certitude 😀
      Ecris aux auteurs et pose leur la question

       
      • Foumette

        6 septembre 2014 at 18:18

        T’es fou..ils vont me prendre pour une folle et m’enfermer dans la chambre 507!! brrrrr….

         
  3. belette2911

    29 août 2014 at 19:49

    Si je le lis et que je captes pas tout, comme l’amie Foumette, vous m’expliquerez, messieurs Divan et Lord ???

    Visa va pas aimer ? ben change et prend Master Card, elle aimera peut-être, elle !! Mouarf ! 😀

     
    • Lord Arsenik

      31 août 2014 at 08:36

      Pas de problème, plus on est de fous et plus on rit.

       
      • belette2911

        31 août 2014 at 17:57

        Alors on va se marrer, vu comment on est fous ! 😉

         
      • Lord Arsenik

        1 septembre 2014 at 06:39

        Aucun doute, il y a plus de fous chez FB que dans n’importe quel HP… à part peut être celui de Arkham 😉

         
      • belette2911

        3 septembre 2014 at 00:43

        T’es sûr qu’on n’en sort pas tous du HP de Arkham ??? 😆

         
      • Lord Arsenik

        3 septembre 2014 at 06:51

        Ah c’est pour ça que j’ai l’impression qu’un type déguisé en chauve souris me surveille

         
      • belette2911

        3 septembre 2014 at 17:56

        Mon surveillant à moi, il a un sourire bizarre, tout souligné de rouge à lèvres…

         
      • Lord Arsenik

        4 septembre 2014 at 11:22

        Ca me dit vaguement quelque chose :p

         
      • belette2911

        5 septembre 2014 at 00:46

        Aurais-tu le même ?? 😀

         
      • Lord Arsenik

        5 septembre 2014 at 06:24

        Je me méfie des mecs qui se maquillent 😉

         
      • belette2911

        5 septembre 2014 at 06:37

        Ils le font tous à la téloche et si un jour tu y passes, vaut mieux être maquillé, tu sais, sinon, tu auras pas une belle couleur… 😀

        Quand au Joker, oui, il valait mieux se méfier !!

         
      • Lord Arsenik

        5 septembre 2014 at 11:26

        Pourquoi diantre passerai-je à la TV ? Ils n’ont pas retrouvé les corps 👿

         
      • belette2911

        6 septembre 2014 at 06:01

        Alors, tu es tranquille ! 😀

         
      • Lord Arsenik

        6 septembre 2014 at 07:35

        Je suis innocent surtout 🙂

         
      • belette2911

        6 septembre 2014 at 07:46

        Oh, ils disent tous ça… 😀

         
  4. eveyeshe

    31 août 2014 at 00:10

    ton avis + celui de Gruz = il a rejoint ma PAL cet aprèm. trop tentant. vous avez nous tenter tous les 2 !!!!!

     
  5. Zofia

    8 septembre 2014 at 03:11

    Par contre, celui-là m’attire carrément !! il faut en avoir un grain pour être attirée par un roman dont le sujet est les fous enfermés dans un horrible HP, je commence à me poser des questions ^^

     
    • Lord Arsenik

      8 septembre 2014 at 06:24

      Fais comme moi, ne te pose plus de question. On a un grain et c’est incurable 😀

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :