RSS

[BOUQUINS] Sarah Lotz – Trois

25 Août

S. Lotz - TroisA la sortie de ce bouquin j’ai été tout de suite enthousiasmé par son pitch et sa couv’, puis au fil des critiques diffusées çà et là des avis mitigés, voire franchement négatifs, ont semblé prendre le dessus sur les réactions enthousiastes. Cela aurait pu me pousser à renoncer mais je ne suis pas facilement influençable (et surtout terriblement curieux), voilà comment Trois de Sarah Lotz s’est tout de même retrouvé dans mon Stock à Lire Numérique. Ai-je eu tort ou raison ? Vous le saurez bientôt…
Le 12 janvier 2012 restera dans les esprits comme le Jeudi Noir. Ce jour-là quatre avions de lignes s’écrasent à quelques heures d’intervalles aux quatre coins du monde. Sur trois des sites de crash on retrouve un seul et unique survivant, un enfant. Rapidement les spéculations les plus folles circulent sur les Trois. Comment expliquer leur survie miraculeuse ? Et s’ils n’étaient pas vraiment ce qu’ils ont l’air d’être…
Le bouquin se présente comme un livre dans le livre, à la façon de World War Z de Max Brooks. En l’occurrence il s’agit d’un essai signé Elsphet Martin sur ce fameux Jeudi Noir et le phénomène des Trois. On y trouve des extraits de livres, des interviews et autres comptes-rendus ; bref tout ce que l’on est susceptible de trouver dans un ouvrage de ce genre. Lire un prétendu essai sur un événement fictif peut sembler déconcertant, je comprends même que cela puisse rebuter les moins téméraires, mais personnellement ce choix narratif ne m’a pas choqué outre mesure, d’autant que c’est globalement bien ficelé.
Mine de rien ce choix narratif demande un gros travail d’écriture afin de se mettre à la place de chacun des intervenants. Non seulement ils auront leur propre perception des choses mais aussi une façon personnelle de s’exprimer. Un défi relevé haut la main par l’auteure.
Tout le bouquin se découpe par succession de deux phases appelées respectivement Les Survivants (où l’on découvre le quotidien des familles ayant recueilli un des enfants miraculés) et Le Complot (où s’affrontent les théories conspirationnistes les plus délirantes et les affabulations apocalyptiques de certains groupes religieux sur le pourquoi du comment des crash et les enjeux autour des Trois). Franchement là encore les choses se goupillent bien, on se prend rapidement au jeu.
A partir d’une successions de petits riens, des faits presque anodins pris un à un mais nettement plus significatifs quand on a une vue d’ensemble (privilège des lecteurs que nous sommes), l’auteure nous amène à nous poser des questions, à douter, voire même à installer une véritable tension nerveuse (le cas le plus flippant est celui de Jess, recueillie par son oncle Paul après la mort de ses parents). On frétille d’avance à l’idée de découvrir le fin mot de l’histoire.
Et c’est là que le bât blesse… Imaginez que vous cuisiez un soufflé au fromage, vous le voyez à travers la vitre du four qui gonfle et dore au fur et à mesure de la cuisson, quand vous éteignez le four et ouvrez la porte le truc s’effondre en une masse informe. Et quand vous décidez malgré tout de le goûter vous tombez sur un truc insipide. La comparaison peut paraître cruelle mais c’est bel et bien le ressenti premier en refermant le bouquin. Tout ça pour ça !
Ce n’est pas pour autant que je dirai que ce bouquin est un ratage total, l’auteure réussit à nous tenir en haleine avant une fin un peu trop abrupte qui ne répond à aucune des questions que l’on pouvait se poser. Les (longues) annexes finiront d’enfoncer le clou en brouillant encore un peu plus les pistes sans trancher dans le vif. Avec un final digne du reste il aurait pu prétendre à l’excellence, au lieu de ça il devra se contenter de flotter dans la zone moyenne ; à chacun de se forger sa propre opinion sur les Trois…
Encore un mot pour finir cette chronique. Si vous espérez un thriller pur jus passez votre chemin, il y a une forte part de fantastique dans le développement de l’intrigue ; pour ma part cela ne m’a pas dérangé, la lecture de la quatrième de couv’ ne m’ayant laissé aucun doute sur la question.

Publicités
 
17 Commentaires

Publié par le 25 août 2014 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , ,

17 réponses à “[BOUQUINS] Sarah Lotz – Trois

  1. gruznamur

    25 août 2014 at 14:56

    J’hésite depuis un moment à lire ce roman, tu confirmes ce que j’ai pu lire ailleurs, et comme je te fais une confiance (quasi) aveugle, je passe mon chemin pour le moment 😉

     
    • Lord Arsenik

      25 août 2014 at 15:00

      Ah bin tu vois des fois je peux jouer les réducteurs de wishlist 🙂
      Vraiment dommage cette fin et ces annexes. Je ne sais pas si l’auteure a volontairement cherché à brouiller les pistes ou si elle a fini par s’embrouiller elle même :/

       
  2. stelphique

    25 août 2014 at 18:36

    C’est dommage…..:(
    Bon on va s’attarder sur d’autres thrillers plus efficace…..;)

     
    • Lord Arsenik

      26 août 2014 at 06:28

      D’autant que le choix ne manque pas avec la rentrée littéraire 🙂

       
  3. belette2911

    25 août 2014 at 19:51

    Idem avec autre chose qui gonflerait et ensuite retomberait en un tas flasque et informe… Je sors ! et je ne note pas ce livre 😉

     
    • Lord Arsenik

      26 août 2014 at 06:32

      Je ne vois pas du tout de quoi tu parles… un ballon baudruche ?

       
      • belette2911

        26 août 2014 at 18:30

        pas aussi gros… mais t’es pas loin !!

         
      • Lord Arsenik

        27 août 2014 at 06:27

        Rhooo mais non ça ne sert pas à ça les préservatifs !

         
      • belette2911

        27 août 2014 at 19:16

        Quoi ?? Pas pour égayer la fête avec des ballons lubrifiés ? Mince, moi qui en gonflais toujours lors de mes fêtes… :/

         
      • Lord Arsenik

        28 août 2014 at 06:44

        J’veux des photos de tes fêtes préservées 😀

         
      • belette2911

        28 août 2014 at 06:54

        Si tu savais où à terminé l’objectif de l’appareil photo, tu ne les demanderais pas… 😀

         
      • Lord Arsenik

        28 août 2014 at 07:03

        Beerk je vais vomir mon p’tit déj :/

         
      • belette2911

        31 août 2014 at 03:55

        mais non, mais non ! Garde bien la pizza dans l’estomac 😉

         
  4. Muriel

    27 août 2014 at 18:54

    J’hésitais aussi fortement… et bien , je passe mon chemin…. ma Pal est déjà suffisamment longue… merci pour ta chronique…..

     
    • Lord Arsenik

      28 août 2014 at 06:37

      C’est pas un mauvais bouquin j’insiste 🙂
      Juste une mauvaise fin !

       
  5. Zina

    6 novembre 2014 at 03:00

    Hi hi, comme toi j’ai tout de suite été attirée par ce livre, et pas refroidie par les critiques. Ça a peut-être même été le contraire ! La bête est dans ma PAL, je verrais bien 😉

     
    • Lord Arsenik

      6 novembre 2014 at 07:07

      Je suis curieux de découvrir ce que tu vas en penser.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :