RSS

[BOUQUINS] Terry Hayes – Je Suis Pilgrim

26 Mai

T. Hayes - Je Suis PilgrimL’accueil unanimement enthousiaste reçu par ce bouquin a suffi à titiller ma curiosité, il était grand temps que je plonge mon nez dans c’te chose et m’en fasse ma propre idée. Ah oui, j’allais oublier, la chose en question s’appelle Je Suis Pilgrim et est signée Terry Hayes.
Pilgrim est le nom de code d’un ancien responsable de La Division, une agence de renseignement ultra secrète, aujourd’hui jeune retraité. Expert en criminologie et en médecine légale, il a écrit un ouvrage de référence sur le sujet. Appelé sur une scène de crime il ne tarde pas à apprendre que l’assassin, une femme, s’est inspirée de son livre pour commettre le crime parfait. Commence alors une traque dont il ne soupçonne ni l’ampleur, ni les enjeux…
Pas de mise en bouche, on entre directement dans le vif du sujet, à savoir une scène de crime particulièrement sordide. On peut alors légitimement s’attendre à une chasse à l’homme (ou plutôt à la femme) et tout ce qui va avec, que nenni ! Trop classique ! Au lieu de ça le narrateur, Pilgrim himself, nous fait partager ses souvenirs, ses missions au sein de La Division, et en freelance. Je suppose que vous vous demandez si Terry Hayes n’aurait pas fumé la moquette. Que nenni de nouveau ! Le gars sait exactement ce qu’il fait et nous mène là où il veut par le bout du nez. Non seulement les souvenirs de Pilgrim sont passionnants (et peuplés de grandes figures du terrorisme contemporain, tels que les sympathiques Mollah Omar et Ben Laden) mais en plus ils sont plus ou moins liés à cette fameuse scène de crime et au reste. Comment ? Et puis quoi encore ? Rien de rien, je ne dirai rien. Si ce n’est que l’auteur sait y faire pour rendre son bouquin hautement addictif !
Au niveau des personnages on suit un parallèle un tantinet manichéen entre la progression de Pilgrim (incarnation du Bien) et celle du Sarrasin (son alter égo du côté obscur). Deux hommes déterminés à arriver à leurs fins, on se doute que la rencontre sera explosive…
Plus les pages défilent et plus la chasse à l’homme se transforme en course contre la montre, tandis que le scénario apocalyptique imaginé par le Sarrasin se met en branle. Et nous brave lecteur égaré on pourrait presque sentir la tension devenir palpable, nos nerfs seront mis à rude épreuve ! Un pur régal !
Le bouquin est relativement épais (600 pages bien remplies) mais le découpage en chapitres courts et percutants (en plus d’une intrigue sans temps mort) permet une lecture fluide. Le page turner par excellence, on a toujours envie d’en savoir plus et on ne lâche le bouquin qu’à regrets (si je l’avais lu pendant mes congés je suis certain que j’en serai venu à bout en deux jours).
Terry Hayes,anglo-australien (il a la double nationalité), signe là un premier roman parfaitement maîtrisé. Il faut dire que notre homme sait manier la plume puisqu’il est aussi scénariste (et accessoirement producteur) pour le cinéma (on lui doit notamment les scénarios de Mad Max 2, Calme Blanc, Payback et From Hell pour ne citer que les blockbusters) et pour la télévision. C’est difficile à expliquer mais son roman se lit comme on pourrait voir un thriller au cinéma, pas de chichis ou de baratin inutiles, un style trés visuel pour happer directement le spectateur/lecteur. Ca peut plaire ou déplaire, pour ma part je vote pour un sans faute (hormis quelques fautes de la part du traducteur qui semble avoir certaines lacunes orthographiques et grammaticales).
Je ne suis pas un adepte des classements, mais incontestablement Je Suis Pilgrim restera pour moi un must de cette année littéraire 2014.

– Edit du 6 juin 2014 –
Après un échange aussi courtois qu’intéressant avec Sophie Bastide-Foltz, la traductrice du bouquin, je tiens à faire deux choses :
– Remercier les traducteurs et traductrices, c’est grâce à leur travail et à leur passion que l’on peut s’évader aussi souvent dans les pages d’un livre
– Renvoyer la faute sur les relecteurs et correcteurs, c’est leur boulot de corriger les éventuelles coquilles.
J’espère avoir bientôt l’occasion de laisser une professionnelle vous parler de son métier.

Publicités
 
15 Commentaires

Publié par le 26 mai 2014 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , , ,

15 réponses à “[BOUQUINS] Terry Hayes – Je Suis Pilgrim

  1. gruznamur

    26 mai 2014 at 15:42

    eh m…, toi aussi… A force de voir des avis très positifs sur ce bouquin, j’avais déjà un mal fou à ne pas l’inscrire dans ma liste, maintenant avec ton avis c’est juste impossible !

     
    • Lord Arsenik

      27 mai 2014 at 06:49

      Moi aussi j’ai succombé au raz de marée Pilgrim… J’attends avec impatience la seconde vague 🙂
      Craque sans hésitation !

       
  2. g2-0dcf01665d3c48daf4d01eada4ee0c04kib2

    27 mai 2014 at 08:53

    J’attendais ta critique avec une certaine impatience, n’ayant pas encore terminé ma lecture (~80% environ), je vois que tu as apprécié jusqu’au bout: ça me rassure, car pour le moment, c’est vraiment que du bonheur.

    Je trouve qu’il y a une certaine finesse dans ce roman, malgré son côté un peu « James Bond » de grande envergure, Pilgrim a quand même un esprit sacrément pertinent.
    De même pour l’humour, c’est par petites touches, mais elles sont plutôt bien placées.

    J’espère maintenant que Terry Hayes de s’arrêtera pas en si bon chemin: à quand la suite ?

     
    • Lord Arsenik

      27 mai 2014 at 11:21

      Un sans faute pour moi.
      Que le Sarrasin soit un intégriste musulman ne me choque pas outre mesure, c’est LE méchant à la mode depuis quelques années.

      Vivement le prochain roman signé Terry Hayes… Et pourquoi pas un retour de Pilgrim (je te laisse découvrir la fin) ?

       
  3. belette2911

    27 mai 2014 at 18:43

    M’en fiche, je l’ai ! Ok, fichier numérique, mais je m’en fiche, je vais le lire et me défoncer les mirettes sur l’écran du PC 😛

    Une autre lectrice n’avait pas aimé ce rythme trop « trépident », je verrai ce qu’il en sera pour moi.

    Par contre, je viens de finir hier « Joyland » et ce fut une joyissance ! Mais en effet, le 4ème n’a RIEN à voir avec le contenu.

    Allez, Gruz, on inscrit le petit livre tout de suite ! 😉

     
    • Lord Arsenik

      28 mai 2014 at 06:29

      En général dans un thriller on recherche le rythme d’une Maseratti plus que celui d’un tricycle pour enfant…
      Je l’ai lu à 75% sur PC et 25% sur liseuse.

       
      • belette2911

        28 mai 2014 at 06:35

        Certes, mais parfois, la Masereti va tellement vite que tu en dégueule dans tes pompes !

        Apparemment, la lectrice en avait plein le cul du rythme « 24h chrono » qui ne te laisse pas respirer. 😉

         
      • Lord Arsenik

        28 mai 2014 at 06:36

        Faut rester à la collection Harlequin dans ce cas 😀

         
      • belette2911

        28 mai 2014 at 06:38

        Tu le lui diras toi-même… c’est ta pote Fabe qui a pas aimé le livre ! 😆

         
      • Lord Arsenik

        28 mai 2014 at 06:42

        Je lui répondrai quand elle postera sa critique sur son cite.
        C’est sûr qu’avec Pilgrim il faut avoir le coeur bien accroché, surtout dans les derniers chapitres.

         
      • belette2911

        28 mai 2014 at 22:10

        Heu, c’est fait en quelque sorte… elle n’a pas posté de critique, mais nous a donné son avis sur FB… et dit qu’elle l’arrêtait.

        Bon, je bouclerai ma ceinture de chasteté, heu, de sécurité lorsque je le lirai et que j’atteindrai le dernier tournant/chapitre 😉

         
      • Lord Arsenik

        29 mai 2014 at 06:13

        FB ? Ah oui le truc prétendument social qui fourre son nez n’importe où. Si mes souvenirs sont exacts j’ai un comptexsur cette chose mais bon je like pas 🙂

        J’ai lu d’autre critiques négatives sur Pilgrim, je ne partage pas leur point de vue mais chacun ses goûts… la merde a le sien.

         
      • belette2911

        29 mai 2014 at 07:25

        Oui, FB qui ne connait pas mon nom ni la couleur de mon string parce que je ne le lui dirai pas ! Mais il est facile d’accès et c’est agréable les groupes que je fréquente. Je n’y suis que sous pseudo.

        Je like des tas de trucs différents, bonne chance à celui qui devra définir mon profil ! 😆

        Oui, chacun ses goûts ! en effet, toute les merdes n’ont pas le même goût. À quand un « master chef top » sur cette matière fabriquée par tout un chacun ?

         
  4. Zofia

    30 mai 2014 at 01:03

    Je n’ai pas entendu parler de ce bouquin mais je vois qu’il suscite des réactions bien différentes chez pas mal de lecteurs, et puis si le Lord a bien aimé, c’est en général bon signe 😉 donc à voir si je tombe dessus à la librairie

     
    • Lord Arsenik

      30 mai 2014 at 08:38

      Je respecte les avis de chacun mais je peux démonter en argumentant les quelques critiques négatives (noyées dans la masse des réactions positives) que j’ai lu.
      J’adore un bouquin qui te prend à la gorge dès les premières pages et ne te lâche plus avant la fin…
      Je ne suis pas payé par Terry Hayes pour faire sa campagne marketing 😀

      PS : lui aussi est poken (australien en langage de chez nous) tu peux le mettre au menu de ton défi

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :