RSS

[BOUQUINS] Negg – Le Souffle De La Liberté

01 Avr

Negg - Le Souffle De La LibertéUne chronique un peu spéciale puisque faite à la demande de l’auteur, ce n’est pas une première pour moi mais par contre c’est la première fois que l’auteur m’envoie son roman au format papier. Donc d’avance merci à Negg pour sa confiance, comme d’hab en de pareilles circonstances je tiens à préciser que je rédige cette chronique en totale impartialité. La chose s’appelle Le Souffle De La Liberté et est diffusé par ILV Edition au prix de 9,20€.
J’ai confié la partie la plus pénible à Abra : aller récupérer le bouquin à la poste. Place à la découverte, physiquement la chose est petite (101 x 151 mm) et pas très épaisse ; mais gaffe aux apparences la densité est au rendez-vous : 400 pages écrit en petit. Visuellement la couv’ est sobre (et sombre), l’accroche sympa mais c’est surtout la mention -18 qui attire mon regard. Qu’est ce donc ? Un bouquin à l’érotisme torride ou un thriller horrifique à faire blêmir Stephen King ? L’un comme l’autre ça ne me pose pas de problème particulier, il faut plus que ça pour me choquer…
Deux jeunes, Hilen et Elwynn, en cavale suite à un braquage de banque, envoient bien malgré eux leur voiture dans le décor. Les flics au cul ils prennent la fuite à pied. Ils se réfugient dans une grotte étrange, qui se révélera être une bijouterie victime d’un braquage fatal pour le patron. Ne pensant qu’à leur fuite ils s’engagent dans un couloir qui les propulse dans un autre monde…
La première chose qui frappe, hormis la petite taille de la police de caractère, est le style de l’auteur. A vrai dire j’ai un peu de mal à le définir, il n’est pas désagréable à lire mais malgré tout la lecture n’est pas aussi fluide que l’on le souhaiterait ; cela s’explique sans doute par quelques effets de style pas toujours maîtrisés.
Venons en au genre, en admettant que la chose puisse se cataloguer aisément, ça commence comme un polar classique jusqu’à ce qu’on tombe sur cette fameuse grotte bijouterie avec son macchabée. Là on peut sérieusement commencer à se demander dans quoi on s’engage, puis les protagonistes se retrouvent, un peu par hasard, dans un monde parallèle. Commence pour eux une aventure aussi peu commune que périlleuse…
Revenons un moment sur notre couple. Lui, Hilen, la trentaine, beau mec mais plus de matière première dans les poings que dans la tête. Elle, Elwynn, à peine quatorze ans, BCBG (beau cul, belle gueule) amoureuse de son bad boy. Pas la peine de revenir en arrière vous avez bien lu, 30 et 14 ans. Le gars (l’auteur) s’engage sur un terrain glissant (au vu de la loi Hilen est catalogué comme pédophile) ; essayons de faire fi de ce « détail » (pas simple, on nous le rappelle sans cesse). Voilà sans doute qui justifie l’interdiction aux moins de 18 ans, perso je pense que l’avertissement aurait dû être plus explicite. Et encore vous n’avez rien vu, attendez de croiser l’Intendante…
Quid de ce monde parallèle et de ses habitants ? A vrai dire il serait plus juste de parler de mondes parallèles, au pluriel, en effet chaque porte que le couple franchit ouvre sur un nouveau monde, avec son propre contexte et ses habitants. Certains décors et personnages doivent avoir été imaginés sous l’emprise de quelques substances pas très licites mais ça ne dérange pas plus que ; tant qu’à errer dans l’imaginaire autant jouer le jeu à fond les manettes.
Les cent premières pages sont plutôt déconcertantes mais on finit par se prendre au jeu et ne plus se poser de questions, d’autant qu’au fil des chapitres le bouquin devient plus prenant et l’on a envie de connaître le fin mot de l’histoire. Et sur ce point (la fin) l’auteur réussit à nous surprendre avec un final grandiose.
A ne pas mettre entre toutes les mains (érotisme et violence sont de la partie) mais une découverte pas déplaisante en fin de compte. Par contre il y aurait un gros travail de relecture à faire, il reste de nombreuses fautes d’orthographes justes énormes, dommage parfois ça pique les yeux…

Advertisements
 
9 Commentaires

Publié par le 1 avril 2014 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , ,

9 réponses à “[BOUQUINS] Negg – Le Souffle De La Liberté

  1. Zofia

    1 avril 2014 at 18:53

    Ah il a super cool celui-là ! (enfin comme tout ce que tu lis ^^) mais il me parle, j’adore le coup des mondes parallèles et du couple inattendu et osé.

     
    • Lord Arsenik

      2 avril 2014 at 05:44

      Si tu passes les 100 premières pages ça devrait être bon (en faisant abstraction de certaines scènes XXX)

       
      • Zofia

        2 avril 2014 at 19:07

        Qu’est-ce qu’elles ont les 100 premières pages ? des scènes chaudes tu veux dire ?!

         
      • Lord Arsenik

        3 avril 2014 at 05:29

        Non les scènes chaudes viennent par la suite, c’est toute la partie qui a dû être écrite sous LSD 🙂

         
      • Zofia

        3 avril 2014 at 21:52

        Ah bon ben ça va je devrais tenir le coup ^^

         
      • Zofia

        3 avril 2014 at 21:52

        Et même pas peur des scènes chaudes ! 😉

         
      • Lord Arsenik

        4 avril 2014 at 06:48

        Je suis curieux de voir ce que tu penseras de ce bouquin, si tu veux je te l’envoie 🙂

         
      • Zofia

        4 avril 2014 at 18:29

        Je vais essayer de le trouver ou éventuellement contacter l’auteur pour une chronique sur le magazine en ligne pour lequel je rédige, je pense

         
      • Lord Arsenik

        5 avril 2014 at 06:59

        Tu peux le contacter, il m’a justement demandé si j’avais des contacts intéressés 🙂

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :