RSS

[BOUQUINS] Catharina Ingelman-Sundberg – Comment Braquer une Banque Sans Perdre Son Dentier

31 Mar

C. Ingelman-Sundberg - Comment Braquer Une Banque...Un invité surprise qui, à peine arrivé dans mon Stock à Lire Numérique, s’est retrouvé au sommet, me regardant avec ses yeux de cocker. Franchement comment vouliez vous que je puisse résister à un titre pareil ? Jugez-en par vous même, Comment Braquer Une Banque Sans Perdre Son Dentier ? de Catharina Ingelman-Sundberg (un nom à rallonge qui va bien avec le titre).
Martha, Le Génie, Stina, Le Râteau et Anna-Greta sont cinq septuagénaires pensionnés à la maison de retraite Le Diamant. Afin de lutter contre les conditions drastiques de leur pension ils décident de devenir « les vieillards les plus emmerdants du monde« . De fil en aiguille ils envisagent même de faire un casse, non seulement dans le but de s’enrichir mais aussi pour se retrouver en prison, qui, selon eux, propose de meilleures conditions d’hébergement…
Rien que le titre m’aurait donné envie de craquer, ajoutez à cela une couv’ que je trouve très « parlante » et un pitch plutôt alléchant et voilà comment la chose est arrivée entre mes mains. Maintenant restait à savoir si le contenu serait à la hauteur…
Direction la Suède donc pour suivre notre équipée sauvage en déambulateur. Si un doute subsiste dans certains esprits autant lever le voile de suite : non ce bouquin n’est pas un thriller bourré d’adrénaline. L’auteure joue bel et bien la carte de l’humour (avec tout de même un soupçon de suspense) en nous invitant à suivre le périple improbable de nos papys et mamies qui vont découvrir que devenir un criminel est plus difficile qu’il n’y paraît. Et l’humour est bel et bien au rendez-vous, le bouquin ne vous tirera peut être pas de grands éclats de rire mais vous laisserez certainement échapper quelques sourires au fil des pages.
L’auteure soigne ses personnages, nos petits vieux ont chacun une personnalité bien affirmée, avec des forces mais aussi quelques faiblesses (ils n’ont plus 20 ans) ; ils sont la parfaite illustration de l’adage « l’union fait la force« . Ensemble rien ne peut leur résister, seuls ils redeviennent de frêles vieillards (ou presque).
Je m’attendais à une lecture divertissante et je n’ai pas été déçu, sans être transcendant le bouquin tient ses promesses. Une découverte que je ne regrette pas et qui apporte son lot de bonne humeur.
L’auteure réussi à aborder un sujet épineux (voire douloureux) avec humour et intelligence. J’ignore tout des conditions d’hébergement dans les maisons de retraite en Suède mais je suppose que là-bas, comme un peu partout soit dit en passant, ça ne doit pas être bien folichon. On ne peut pas vraiment dire que bosser 35 ans (et plus si affinités) de sa vie pour finir seul(e) dans un de ces mouroirs soit une perspective des plus engageante. On peut toujours espérer y échapper mais malheureusement le choix ne nous appartient pas toujours…

Publicités
 
12 Commentaires

Publié par le 31 mars 2014 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , ,

12 réponses à “[BOUQUINS] Catharina Ingelman-Sundberg – Comment Braquer une Banque Sans Perdre Son Dentier

  1. belette2911

    31 mars 2014 at 19:25

    Rien que le titre, en effet, fait sourire ! Moi, j’aimerais bien qu’on m’apprenne à braquer une banque, mais comment faire si on n’a pas de dentier à perdre ??

     
    • Lord Arsenik

      1 avril 2014 at 07:54

      Un déambulateur devrait suffire… Il n’est pas fait état de dentier dans le bouquin.

       
      • belette2911

        1 avril 2014 at 18:59

        Cool, je vais chercher le mien ! Oui, déjà acheté, ils faisaient des soldes ! On n’est jamais trop en avance 😉

         
      • Lord Arsenik

        2 avril 2014 at 05:45

        Ca se prépare une retraite réussie.
        Déambulateur, poches à urine et tutti quanti…

         
      • belette2911

        2 avril 2014 at 05:51

        MSPD !!! 😆 Bon, je vais vérifier mon matos, ça me ferait mal d’inonder mes charentaises avec une poche à urine qui fuit !

         
  2. gruznamur

    1 avril 2014 at 02:13

    je me suis passablement ennuyé au cours de cette lecture, la faute (à mon sens) à une écriture bien plate, même si le sujet est sympa

     
    • Lord Arsenik

      1 avril 2014 at 07:47

      Je me disais aussi, je t’ai vu en lecteur mais pas trouvé de critique…
      Le style (ou son absence) ne m’a pas dérangé, mais ce n’est pas ce que je recherche en priorité 🙂

       
      • gruznamur

        1 avril 2014 at 14:59

        N’empêche, quand on voit à quel point nos lectures sont les mêmes, limite ca fait peur 🙂

         
      • Lord Arsenik

        2 avril 2014 at 05:42

        Jamais eu la curiosité de comparer nos lectures sur Babelio, le résultat doit être impressionnant 🙂

         
      • gruznamur

        2 avril 2014 at 05:52

        clonesque (j’ai pas dit clownesque) 😉

         
  3. Val84

    18 avril 2014 at 23:32

    Ce livre a l’air sympas!

     
    • Lord Arsenik

      19 avril 2014 at 07:39

      Original et divertissant c’est déjà pas mal 😉

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :