RSS

Archives du 31 mars 2014

[BOUQUINS] Catharina Ingelman-Sundberg – Comment Braquer une Banque Sans Perdre Son Dentier

C. Ingelman-Sundberg - Comment Braquer Une Banque...Un invité surprise qui, à peine arrivé dans mon Stock à Lire Numérique, s’est retrouvé au sommet, me regardant avec ses yeux de cocker. Franchement comment vouliez vous que je puisse résister à un titre pareil ? Jugez-en par vous même, Comment Braquer Une Banque Sans Perdre Son Dentier ? de Catharina Ingelman-Sundberg (un nom à rallonge qui va bien avec le titre).
Martha, Le Génie, Stina, Le Râteau et Anna-Greta sont cinq septuagénaires pensionnés à la maison de retraite Le Diamant. Afin de lutter contre les conditions drastiques de leur pension ils décident de devenir « les vieillards les plus emmerdants du monde« . De fil en aiguille ils envisagent même de faire un casse, non seulement dans le but de s’enrichir mais aussi pour se retrouver en prison, qui, selon eux, propose de meilleures conditions d’hébergement…
Rien que le titre m’aurait donné envie de craquer, ajoutez à cela une couv’ que je trouve très « parlante » et un pitch plutôt alléchant et voilà comment la chose est arrivée entre mes mains. Maintenant restait à savoir si le contenu serait à la hauteur…
Direction la Suède donc pour suivre notre équipée sauvage en déambulateur. Si un doute subsiste dans certains esprits autant lever le voile de suite : non ce bouquin n’est pas un thriller bourré d’adrénaline. L’auteure joue bel et bien la carte de l’humour (avec tout de même un soupçon de suspense) en nous invitant à suivre le périple improbable de nos papys et mamies qui vont découvrir que devenir un criminel est plus difficile qu’il n’y paraît. Et l’humour est bel et bien au rendez-vous, le bouquin ne vous tirera peut être pas de grands éclats de rire mais vous laisserez certainement échapper quelques sourires au fil des pages.
L’auteure soigne ses personnages, nos petits vieux ont chacun une personnalité bien affirmée, avec des forces mais aussi quelques faiblesses (ils n’ont plus 20 ans) ; ils sont la parfaite illustration de l’adage « l’union fait la force« . Ensemble rien ne peut leur résister, seuls ils redeviennent de frêles vieillards (ou presque).
Je m’attendais à une lecture divertissante et je n’ai pas été déçu, sans être transcendant le bouquin tient ses promesses. Une découverte que je ne regrette pas et qui apporte son lot de bonne humeur.
L’auteure réussi à aborder un sujet épineux (voire douloureux) avec humour et intelligence. J’ignore tout des conditions d’hébergement dans les maisons de retraite en Suède mais je suppose que là-bas, comme un peu partout soit dit en passant, ça ne doit pas être bien folichon. On ne peut pas vraiment dire que bosser 35 ans (et plus si affinités) de sa vie pour finir seul(e) dans un de ces mouroirs soit une perspective des plus engageante. On peut toujours espérer y échapper mais malheureusement le choix ne nous appartient pas toujours…

 
12 Commentaires

Publié par le 31 mars 2014 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , ,

Municipales 2014

Pour répondre aux interrogations, muettes ou non, d’une partie de mon lectorat local je vais revenir sur les raisons de mon silence radio concernant les élections municipales. La raison première est simple : je n’ai pas été voté.
Ayant la flemme de faire les démarches pour mon changement d’adresse je suis toujours inscrit sur la commune de Dumbéa. Vu que j’habite Nouméa je ne vois pas pourquoi j’irai voter pour un maire d’une commune que je ne fréquente qu’occasionnellement. J’ai tout de même prévu de faire ce changement d’adresse avant les Provinciales, même si, en cas d’oubli, plus ou moins volontaire, ça ne changera pas grand chose pour ce scrutin (les deux communes appartenant à la Province Sud).
J’ai tout de même suivi à distance les résultats locaux et surtout les comportements des divers partis en lice. La division du camps loyaliste est pathétique et pourrait bien lui coûter cher lors des Provinciales, d’autant qu’en face les indépendantistes semblent décidés à faire front commun.

Premier tour
Si globalement le RUMP a pris une claque méritée je reste surpris quant aux scores de ses candidats sur les communes du Grand Nouméa : Naturel à Dumbéa (37,5% des voix), Martin à Paita (35,4% des voix) et Gay au Mont Dore (43,3% des voix). Toutefois rien n’est encore gagné pour eux, si l’opposition parvient à un semblant d’unité ils pourraient dégager.
Sur Nouméa, sans surprise c’est la liste de Calédonie Ensemble (affilié UDI) menée par Sonia Lagarde (36,3% des voix) qui arrive en tête du premier tour, suivie par la liste UFC (un méli-mélo de partis qui se réclament de l’UMP) de Gaël Yanno (34,7% des voix) et la liste RUMP de Gaby Briault (15,4% des voix). Et fait encore moins surprenant, qui se ressemble s’assemble, le second tour opposera CE à une coalition UFC/RUMP.
Second tour
Malheureusement pas de miracle sur le Grand Nouméa, les trois ténors restent le cul vissé à leur fauteuil municipal. Naturel avec 46,9% des voix (4 listes au second tour), Martin avec 52% des voix (deux listes au second tour) et Gay avec 48,7% des voix (trois listes au second tour).
Certains diront contre toute attente mais pour ma part je dirai naturellement, les électeurs de Nouméa se sont mobilisés contre la tentative de diabolisation de Calédonie Ensemble, Sonia Lagarde remporte, avec 51,6% des voix, le duel qui l’opposait à Gaël Yanno et ses UMPistes. Si on m’avait posé la question j’aurai annoncé 80% de chances que Lagarde passe.

Conclusion qui n’engage que moi et ne fait que conforter mon opinion première : Calédonie Ensemble s’impose, au vu des résultats de l’ensemble du Territoire, comme le parti le plus représentatif du camps loyaliste. Se débarrasser du RUMP fut ardu, ce n’est pas pour foutre des clones à la place, non merci ! C’est donc sans le moindre regret (et presque convaincu) que je voterai Calédonie Ensemble aux Provinciales.

 
15 Commentaires

Publié par le 31 mars 2014 dans Nouvelle-Calédonie

 

Étiquettes : , ,