RSS

Archives du 26 novembre 2013

[BRD] Only God Forgives

Only God ForgivesPour être tout à fait franc notre sélection cinéma de ces derniers jours n’a pas été totalement dédiée à l’animation, je consacre un post dédié à ce film étant donné que c’est un Blu-Ray que je me suis offert (et non pour sa qualité exceptionnelle). La chose s’appelle Only God Forgives et est signée Nicolas Winding Refn.
A Bangkok, Julian (Ryan Gosling), dirige un club de boxe thaïe qui lui sert de couverture pour son trafic de drogue. Quand son frère, Billy (Tom Burke) est tuè, leur mère (Kristin Scott-Thomas) débarque des Etats-Unis pour réclamer vengeance. Julian pressent que l’affaire est plus complexe qu’il n’y parait, ce qui lui sera confirmé quand il découvrira que Chang (Vithaya Pansringarm), un policier adulé par les siens est à l’origine du meurtre de Billy…
Depuis que j’ai basculé du DVD vers le BRD j’essaye de limiter mes tendances de consommateur compulsif en privilégiant la qualité sur la quantité… Des fois ça passe, des fois ça casse ! J’attendais beaucoup de cette seconde collaboration entre le réalisateur et Ryan Gosling (après un Drive plutôt atypique mais réussi). Au final je reste sur un sentiment mitigé, on retrouve la même ambiance oppressante, une esthétique sobre mais efficace, un personnage central pas franchement causant, et l’omniprésence de la bande son (moins que dans Drive où le film et la bande son étaient intimement liés). C’est bien monté mais malgré tout la sauce a du mal à prendre (me concernant en tout cas).
Je ne reviendrai pas sur la polémique suscitée par la violence du film, on a déjà vu bien plus trash. D’autant qu’ici il n’y a pas vraiment de violence gratuite (à part celle de Billy qui reste un gros enfoiré qui méritait de crever), la suite colle à l’histoire. Au niveau du casting Ryan Gosling est égal à lui même, c’est peut être là que ça coince, j’aurai aimé le voir dans un registre différent (ou au moins à une façon d’interpréter son rôle différente). La véritable surprise vient de l’interprétation de Kristin Scott-Thomas qui est parfaite dans le rôle d’une salope de la pire espèce.
Une chronique à l’image de mon ressenti, il y a du bon et du moins bon, on a envie de voir comment ça va finir mais parfois on aimerait que ça se finisse plus vite… D’ailleurs je n’ai pas bien compris l’intérêt de la scène finale mais bon ça c’est une autre histoire. Bref ce n’était pas vraiment un achat indispensable pour enrichir ma filmothèque…

 
8 Commentaires

Publié par le 26 novembre 2013 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , ,

[DVD] Programme 100% animé

100% animation
Moi Moche Et Méchant 2

Ayant abandonné la super-criminalité pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Édith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie, une organisation ultra-secrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires…
J’avais été bluffé par le premier volet mais Chris Renaud et Pierre Coffin réussissent à faire encore plus fort, et surtout encore plus fun. Peut être parce que les personnages principaux sont déjà bien en place. Les enfants ont un rôle un peu moins fourni que précédemment mais rassurez vous les Minions, qui occupent une place importante tout au long du film, pallient à merveille cette absence.
Le jeune studio Illumination Entertainement (créé en 2007) confirme que désormais le monde de l’animation devra compter avec lui en plus des géants du genre (Dreamworks et Pixar) ;  leur agenda à venir est déjà bien rempli (dont un troisième volet pour Moi Moche Et Méchant).

Les Croods

Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé.
Réalisé par Chris Sanders et Kirk Di Micco pour Dreamworks le film nous propose un univers visuel (paysages et bestioles) d’une incroyable densité. Mais heureusement il ne s’arrête pas à ça, la famille Croods vaut franchement le détour, de même que Guy, qui a la chance (ça se discute) de croiser leur chemin.
Un excellent divertissement familial qui vaut franchement le détour, j’espère que le second volet (annoncé pour 2015) sera à la hauteur de son ainé.

Turbo

Turbo est un escargot qui rêve d’êtrte pilote de course ! Cette obsession l’a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur. Mais il est hors de question pour lui de se conformer. C’est alors que se produit un étrange accident qui lui donne soudainement le pouvoir de foncer à toute vitesse. Il s’embarque alors dans une aventure extraordinaire pour accomplir son invraisemblable destinée : courir contre le plus grand champion de course automobile, Guy La Gagne…
Encore une fois c’est à Dreamworks que nous devont ce petit bijou d’animation, signé cette fois David Soren. La présentation peut laisser présager un film quelque peu enfantin mais je peux vous assurer que petits et grands devraient y trouver leur bonheur, à condition de savoir encore rêver. Qui plus est la morale du film est intemporelle : « aucun rêve n’est trop grand, aucun rêveur n’est trop petit« .
Laissez-vous tenter et vous ne serez pas déçus par les divers personnages, gastéropodes ou humains, que vous croiserez.

 
3 Commentaires

Publié par le 26 novembre 2013 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , ,