RSS

Archives du 4 novembre 2013

[DVD] Films en vrac

Films en vrac

Insaisissables

« Les Quatre Cavaliers » (Jesse Eisenberg, Woody Jarrelson, Isa Fisher et Dave Franco), un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI (Mark Ruffalo) et d’Interpol (Mélanie Laurent) sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus (Morgan Freeman), spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence.
Une fois de plus Louis Leterrier nous propose un divertissement haut de gamme. Un thriller riche en rebondissements mais aussi en humour servi par des acteurs tous plus convaincants les uns que les autres. Plutôt originale l’idée de baser son intrigue sur la magie et l’illusion (et en la matière on est servi, difficile de discerner le vrai du faux) mais c’est justement ce qui fait le charme du film et lui donne un cachet particulier.
Un petit bémol toutefois, le film laisse quelques questions en suspens. peut être une porte ouverte vers une suite…
Un budget « modeste » (75 millions de dollars) largement amorti (pas loin de 344 millions au box office mondial).

La Chute De La Maison Blanche

Mike Banning (Gérard Butler), ancien garde du corps du président des États-Unis (Aaron Eckhart), s’occupe désormais des basses besognes des services secrets. Lorsque qu’un commando nord-coréen lance une attaque sur la Maison Blanche, prenant en otage le président américain et son fils, il se retrouve seul à pouvoir leur venir en aide. Deux ans après avoir été tenu responsable de la mort accidentelle de la Première Dame, il va pouvoir faire preuve de sa loyauté et de sa bravoure.
Antoine Fuqua (pas comme les dragées) nous offre un divertissement bourré d’action à l’intrigue est plus qu’improbable (mais on s’en fout), mais cela ne nous empêche pas de passer un bon moment sans se prendre la tête.
A noter aussi la présence de Morgan Freeman au casting, il tient le rôle du chef de la chambre des représentants, chargé d’assurer l’intérim présidentiel pendant la crise.

L’Hypnotiseur

Une famille est retrouvée sauvagement assassinée dans une maison de la banlieue de Stockholm. Laissé pour mort, Josef (Jonatan Bökman), le fils aîné, devient le seul témoin du crime. Dans le coma, il ne peut être interrogé par l’inspecteur Joona (Tobias Zilliacus) en charge de l’enquête. Pour progresser, Joona demande à Erik Maria Bark (Mikael Persbrandt), hypnotiseur, de tenter un contact avec le garçon. Alors qu’il devait ne plus jamais utiliser ses dons, Erik accepte et s’aventure dans l’exploration du subconscient du jeune garçon.
Un thriller suédois pour changer un peu, réalisé par Lasse Halström et adapté du best seller de Lars Kepler. L’intrigue se met en place lentement sans jamais être ennuyeuse, au contraire le rythme contribue à distiller une ambiance presque suffocante tout au long du film.
Si le film est plutôt réussi je dois avouer que j’ai un peu de mal à accepter la faisabilité d’une hypnose d’un patient dans le coma. Mais bon, ne pinaillons pas et prenons les choses comme elles viennent.
Pour la petite histoire le film a été diffusé ici uniquement en version originale (en suédois donc) sous titrée… Ca n’a pas dû attirer les foules, souhaitons lui plus de succès en DVD !

Man Of Steel

Un petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels et qu’il n’est pas né sur Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité.
C’est Zack Snyder qui s’est frotté à ce reboot de Superman en confiant le rôle de Super Clark Kent à Henry Cavill. A défaut de renouveler totalement l’univers de Superman, le réalisateur lui donne un coup de jeune plutôt bienvenue (avec notamment une tenue qui ne ressemble pas un vieux pyjama).
Pas encore de Lex Luthor au casting, comme dans Superman II (1980, réalisé par Richard Lester), le Super-Mec va être confronté à des renégats de Krypton menés par le Général Zod (Michael Shannon). Ca promets quelques supers bastons spectaculaires et là encore le film répond à toutes nos attentes.
Bref un film qui honore parfaitement les 75 ans de son personnage (il ne les fait pas). Une suite est déjà annoncé et verra Superman affronter Batman (Ben Affleck) mais surtout posera les bases de la Ligue des Justiciers (ultime opus de cette nouvelle trilogie).

Conjuring – Les Dossiers Warren

Ed (Patrick Wilson) et Lorraine Warren (Vera Farmiga), enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille (un couple et leurs quatre filles) terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Contraints d’affronter une créature démoniaque d’une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l’affaire la plus terrifiante de leur carrière…
James Wan (Saw) porte à l’écran l’un des nombreux cas réels (plus de 4000 dossiers, dont celui de la maison d’Amityville) étudiés par le couple Warren. Pour un maximum de réalisme, le réalisateur a pu compter sur la participation active de Lorraine Warren (son mari, Ed, est décèdé en 2008). Nul doute qu’en situation réelle ça doit être une expérience éprouvante (un doux euphémisme) à vivre mais à l’écran ça reste somme toute assez classique avec un mix entre maison hantée et possession démoniaque. Un film réussi mais que ne transcende pas le genre…
Financièrement par contre James Wan a, une fois de plus, gagné le jackpot. Un budget initial de 20 millions de dollars pour 312 millions de recettes au box office mondial ! Et filon pour de potentiels retour à l’écran des époux Warren…

RIPD – Brigade Fantôme

L’irascible et indiscipliné Roy (Jeff Bridges) se voit assigner comme nouveau coéquipier feu Nick Walker (Ryan Reynolds), un jeune policier de Boston récemment défunt. Les deux «hommes» vont devoir ravaler leur antipathie respective pour mener à bien leur mission. Quand ils découvrent un complot susceptible de mettre fin à la vie telle que nous l’avons toujours connue, les deux cracks du R.I.P.D. n’ont qu’une option : rétablir l’équilibre cosmique pour que le tunnel qui mène vers l’au-delà ne remplisse pas soudain la fonction inverse et ne précipite pas l’avènement des morts.
Robert Schwentke adapte une BD de Peter Lenkov pour son duo de flics que tout oppose (une recette classique). J’espérais une sorte de Ghostbuster survitaminé mais au final on a le droit à un film quelconque, la sauce ne prend jamais, que ce soit dans l’intrigue ou dans le jeu des acteurs, ça pédale dans la semoule (ah si l’affiche est sympa) ; ça se regarde mais sans plus…
Niveau portefeuille on peut pas vraiment dire que les studios aient réussi leur pari, avec un budget de 130 millions de dollars (ça ne se voit pas à l’écran) le film n’a, à ce jour, récolté qu’un peu plus de 78 millions au box office mondial…

 
4 Commentaires

Publié par le 4 novembre 2013 dans DVD / BRD

 

Étiquettes : , , , , ,