RSS

Archives du 1 novembre 2013

[MUSIC] Arcade Fire – Reflektor

Arcade Fire - ReflektorDepuis son apparition sur la scène du rock indépendant en 2004 avec l’album Funeral, les canadiens d’Arcade Fire ont prouvé qu’il fallait désormais compter avec eux. Après leur consécration avec l’album The Suburbs (2010), récompensé d’un Grammy Award (album de l’année), ils étaient attendus au tournant. Alors qu’ils auraient pu jouer la carte de la continuité ils osent miser au contraire sur la différence en proposant, pour ce quatrième album, Reflektor, un son différent même si l’on reconnait la griffe Arcade Fire.
La première surprise est visuelle avec une jaquette totalement anonyme sur laquelle n’apparaissent ni le nom du groupe, ni le titre de l’album. Perdu au milieu des autres CD l’album passe inaperçu pour ceux qui ne savent pas ce qu’ils cherchent. Peut être un moyen d’attirer les curieux ?
L’album démarre sur le single de promotion, Reflektor, le ton est donné d’emblée. Les voix du couple et duo Win Butler et Régine Chassagne accompagnent une mélodie envoûtante ; quoi de plus normal pour un album enregistré entre la Jamaïque et Haïti. Un son nouveau qui séduit immédiatement mais qu’est-ce que ça donne sur la durée (13 titres plus une piste cachée, soit 85 minutes d’écoute) ?
Ma réponse est sans appel : une totale réussite. Aucun titre n’est décevant, certains sont même des perles du genre, Here comes the night time peut même se targuer de flirter avec l’excellence. Un pur régal pour les oreilles et un pari réussi pour Arcade Fire. Outre le single éponyme et Here comes the night time d’autres titres sortent du lot : Flashbulb eyes, Normal person, We exist, Joan of Arc… Et merde en fait tous sortent du lot. Arcade Fire voulait viser haut, ils ont atteint des sommets qu’il leur sera difficile d’égaler, voire de surpasser, par la suite ; mais je leur confiance pour réussir à nous surprendre un fois de plus.
Certains titres peuvent surprendre par leur durée, pour ma part je n’ai ressenti aucune longueur, je me suis juste laissé emporté par les mélodies et les voix. A titre d’exemple vous pouvez visionner le clip (le terme court métrage serait plus approprié) de Here comes the night time sur Youtube (plus de 22 minutes).
Mon seul bémol concerne la piste cachée qui ne présente pas grand intérêt, c’est simplement un mix instrumental des treize pistes précédentes.
Pour la petite histoire le groupe a assuré une campagne promotionnelle pour le moins originale en s’auto-parodiant (avec le pseudo groupe The Reflektors). Ca pourrait surprendre venant d’autres mais Arcade Fire nous a habitué à cette spontanéité qui sort des sentiers battus, et c’est justement pour ça (entre autre) qu’on les aime.

Arcade Fire – Reflektor
http://youtu.be/7E0fVfectDo

 
13 Commentaires

Publié par le 1 novembre 2013 dans CD Albums

 

Étiquettes : , , ,