RSS

[BOUQUINS] Donato Carrisi – L’Ecorchée

30 Oct

D. Carrisi - L'EcorchéeJe peux me tromper mais il me semble que c’est la première fois que je vois une telle déferlante de nouveautés susceptibles de m’intéresser (et ce n’est pas fini au vu des sorties à venir). L’heureux élu, pour ordre d’arrivée dans mon Stock à Lire Numérique, est L’Ecorchée de Donato Carrisi.
Sept ans après l’affaire du Chuchoteur, Mila Vasquez a rejoint Les Limbes, le service des personnes disparues. Quand un homme, porté disparu depuis dix sept ans et fiché aux Limbes, refait surface et élimine froidement une famille, Mila Vasquez va devoir à nouveau se confronter à des scènes de crimes. D’autant que le lendemain un deuxième meutre, visiblement commis par une personne disparue, et toujours aussi violent est découvert. Quel est le lien entre ces deux affaires ? Pourquoi et comment ces disparus semblent revenir du nulle part pour se venger ?
D’ores et déjà j’ai décidé de faire abstraction du bandeau marketing qui annonce « la suite » du Chuchoteur ; certes on retrouve le personnage de Mila Vasquez mais dans une nouvelle enquête, le dossier Chuchoteur est bel et bien bouclé. Je ferai donc abstraction de toute comparaison avec Le Chuchoteur afin de juger ce thriller uniquement pour ce qu’il est et non pour ce qu’il aurait pu être. L’éditeur (Calmann-Levy) quant à lui semble au contraire vouloir jouer à fond sur cet aspect, les deux couvertures sont en effet assez proches, chacune présentant une tête de poupée qui pourraient avoir un petit air de famille.
Mila Vasquez est typiquement le genre de personnage littéraire que j’apprécie, un être tourmenté, incroyablement complexe, incapable de la moindre empathie elle carbure à la haine et c’est ce qui fait d’elle un flic hors pair. Pas franchement le genre de nana que vous aimeriez avoir à votre table pour partager un apéro, et pourtant l’auteur parvient à la rendre attachante, on n’a pas envie de la plaindre (elle même ne se plaint), juste de l’accepter comme elle est.
Outre Mila on retrouvera d’autres personnages déjà croisés dans Le Chuchoteur mais ils seront d’avantage tenus en arrière plan. L’autre personnage clé de l’histoire est Simon Berish, un flic paria (son seul ami est son chien, Hitch) spécialisé en anthropologie. A croire que l’auteur affectionne particulièrement les personnalités complexes…
Au niveau de l’intrigue il n’y a rien à redire : l’auteur nous prend aux tripes dès les premières pages et ne nous lâche plus avant le clap de fin. Les rebondissements ne manquent pas, le rythme est soutenu. L’ensemble est parfaitement maîtrisé, bien documenté (voir la note et les remerciements de l’auteur), tout est fait pour faire monter la sauce et veiller à ce qu’elle ne retombe jamais. Un thriller d’une remarquable efficacité (lu en trois jours, et encore le boulot m’a retardé sinon j’aurai pu le terminer en deux passages) avec toutefois un petit bémol, l’auteur utilise quelques ficelles déjà présentes dans Le Chuchoteur, du coup le final est une surprise en demie teinte.
Pour l’anecdote vous pourrez parcourir le bouquin en long, en large et en travers, vous ne trouverez aucun indice permettant de situer géographiquement l’histoire : pas de ville, de pays ni même de nom d’une force de police ou d’un journal qui pourrait nous mettre sur la voie. Même au niveau temporel on est dans le flou artistique, cette seconde enquête se déroule sept ans après l’affaire du Chuchoteur alors que le bouquin a été écrit seulement trois ans après ; en gros on a des intrigues plutôt contemporaines pouvant se dérouler n’importe où…
S’il n’est pas indispensable d’avoir lu Le Chuchoteur avant de se lancer dans ce roman, je dirai que c’est tout de même préférable afin de comprendre à quel point cette affaire a marqué Mila Vasquez. Par contre si vous lisez Le Chuchoteur après celui-ci vous perdrez la surprise de quelques révélations cruciales et franchement ce serait bien dommage… La grande question après cette lecture est de savoir si nous recroiserons le chemin de Mila Vasquez.
Je suppose que le tire français fait référence au personnage de Mila, écorchée aussi bien dans sa chair que dans son âme, toujours est-il que le titre original L’Hypothèse Du Mal, eut été plus approprié. Un simple détail qui ne devrait surtout pas vous dissuader de vous lancer dans ce thriller haut de gamme.

Advertisements
 
12 Commentaires

Publié par le 30 octobre 2013 dans Bouquins

 

Étiquettes : , , , , ,

12 réponses à “[BOUQUINS] Donato Carrisi – L’Ecorchée

  1. belette2911

    30 octobre 2013 at 23:38

    Puisque vous me le conseillez tous….

     
    • Lord Arsenik

      31 octobre 2013 at 03:42

      Et hop un de plus dans la PàL.
      2 si tu n’as pas encore lu Le Chuchoteur

       
      • belette2911

        1 novembre 2013 at 08:16

        Si, lu et chroniqué ! Ouf…

         
  2. Thia

    11 décembre 2013 at 05:39

    Coucou,
    Comme toi j’ai lu les 2 livres. Le chuchoteur puis l’ecorchée, n’as tu pas constaté une grosse erreur dans l’ecorchée au sujet de sa mère ??
    Moi ça m’a tout de suite sauté au yeux car j’ai lu les 2 livres l’un après l’autre.

     
    • Lord Arsenik

      11 décembre 2013 at 11:54

      Hello.
      Comme j’ai lu les bouquins à plus d’un an d’écart ça ne m’a frappé. Quel est le bug avec la mère ?
      Tu titille ma curiosité sur ce coup.

       
      • Thia

        11 décembre 2013 at 17:40

        Attention *spoile*!!!!!

        Dans le chuchoteur, Mila nous raconte que même à la mort de sa mère, elle n’a rien ressenti et que c’est à ce moment qu’elle a pu mettre un mot sur ce qu’elle avait, elle n’avait pas d’empathie.
        Ensuite dans l’ecorchée, il écrit que Mila laisse sa fille à sa mère 😳. Il y a bien une erreur! Comment ça mère peut garder sa fille si elle est déjà morte?!

        Voilà

         
      • Lord Arsenik

        12 décembre 2013 at 05:57

        Ah oui il y a clairement un bug… Je vais me replonger dans Le Chuchoteur en diagonale.
        Merci.

         
  3. Coccinelle

    18 janvier 2014 at 02:55

    Je viens de le terminer et quelle fin !! Je dirais même « faim » car j’ai très envie de connaitre la suite… Il me semblait que dans le Chuchoteur, c’était à la mort de son père, mais je peux me tromper…
    Avez-vous des titres de livres où la noirceur de l’intrigue et des personnages ressemblent un peu à ceux-ci ?

     
    • Lord Arsenik

      18 janvier 2014 at 05:57

      Tu devrais trouver plusieurs titres du genre sur le blog.
      De mémoire je te conseille Sire Cédric (Dans l’ordre De Fiévre Et De Sang, Premier Sang et La Mort En Tête), Franck Thilliez (Vertige et Puzzle), Zoran Drvenkar (Toi), Ian Manook (Yeruldelgger)…

       
      • Coccinelle

        21 janvier 2014 at 07:52

        Merci je vais aller voir ça 😉

         
  4. Chris33

    5 février 2014 at 08:12

    Je suis du même avis que Thia au sujet de la mère de Mila. C’est ce qui m’a choqué quand j’ai commencé la lecture de l’Ecorchée.
    J’ai bien relu le Chuchoteur et oui Mila a perdu toute sa famille proche.

     
    • Lord Arsenik

      5 février 2014 at 10:28

      L’auteur s’est un peu emmêlé les pinceaux sur ce coup… Comme j’avais lu Le Chuchoteur il y a « longtemps » je ne me suis pas attardé sur ce détail, pas certain que je l’ai même retenu sur le coup.
      Bravo pour votre vigilance littéraire 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :