RSS

[BOUQUINS] Sebastian Fitzek – Le Voleur De Regards

29 Mai

S. Fitzek - Le Voleur De RegardsAprès la lecture de Thérapie je m’étais promis de poursuivre mon exploration de l’univers littéraire de Sebastian Fitzek, le hasard a voulu que son dernier roman, Le Voleur De Regards, soit publié en français cette année ; en fait c’est son avant-dernier titre, publié en 2010 en Allemagne, le dernier, publié la même année, n’est toujours pas disponible en français.
Un tueur en série s’en prend aux familles berlinoises, profitant de l’absence du mari, il tue la femme et kidnappe l’enfant. La découverte de la scène de crime déclenchera un compte à rebours au terme duquel il le tuera et lui prélèvera l’oeil gauche si la police ne trouve pas la victime avant terme, d’où son surnom de Voleur de Regards. Alexander Zorbach, ex-flic devenu journaliste et chargé de suivre l’affaire, se retrouve soupçonné d’être en rapport avec le tueur, pour prouver son innocence il va devoir sauver la quatrième victime avant que le compte à rebours n’expire. Dans sa quête de la vérité il sera aidé par Alina, une jeune aveugle qui affirme avoir des dons de médium et Frank, son assistant au journal…
L’auteur confirme sa parfaite maîtrise du genre, dès les premières pages il nous scotche à son intrigue, au rythme d’un compte à rebours haletant, pour ne plus nous lâcher jusqu’au clap de fin (et quelle fin !), et entretemps il aura pris un malin plaisir à jouer avec nos nerfs, brouillant les pistes et multipliant les rebondissements et autres révélations qui ne manqueront pas de surprendre mêmes les plus aguerris. Si l’intrigue est moins « tordue » que celle de Thérapie je vous assure que la lecture est toute aussi addictive, j’en veux pour preuve que j’ai dévoré les 350 pages en moins de deux jours.
Si le découpage antéchronologique du bouquin (il commence par l’épilogue et se termine par le prologue) peut paraitre étrange (surtout pour un thriller) son contenu respecte quant à lui la chronologie de l’intrigue (ouf), quelque part ça rend ce choix encore plus étrange mais bon on va mettre ça sur le compte d’une fantaisie d’auteur. Tandis que défile le compte à rebours, et accessoirement les chapitres, ceux « vus » par Alexandre Zorbach sont écrits à la première personne alors que les autres, même s’ils reflètent les états d’âme de leur principal protagoniste, sont à la troisième personne. Pour en finir avec la structure même du bouquin j’ai beaucoup aimé la mise en garde de l’auteur qui, dès les premières lignes (dans l’épilogue donc), nous conseille d’arrêter sur le champs la lecture.
Rien à redire non plus au niveau des personnages, tous sont parfaitement travaillés, surtout Alina qui conserve tout au long du récit une part de mystère (voire de dualité), quant à Alex il est l’archétype de brave type tourmenté par son passé, le duo de flic, Stoya (le bon flic blasé) et Scholle (le con aigri) fait certes un peu cliché mais ça ne nuit en rien à la cohérence de l’ensemble. Et puis bien entendu il y a le fameux Voleur de Regards, omniprésent de début à la fin du récit bien qu’il n’y apparaisse jamais physiquement.
La fin du bouquin laisse entendre qu’il pourrait y avoir une suite (ce que l’auteur confirme dans ses remerciements) mais à l’heure qu’il est je suis plutôt sceptique sachant que Sebastian Fitzek n’a rien écrit depuis 2010, quoi qu’il en soit rassurez vous la présente intrigue trouve ici sa conclusion (heureuse ou non ? ne comptez pas sur moi pour répondre à cette question), pour employer un langage propre aux séries TV (et toujours dans l’optique d’en révéler le moins possible) on va dire que le roman se termine sur un cliffhanger. Une chose est sure ce bouquin ne fait que me conforter dans mon intention de prolonger mon exploration de l’univers littéraire de Sebastian Fitzek, entre son premier roman (Thérapie) et celui-ci j’ai encore quatre titres à découvrir dont trois figurent d’ores et déjà dans mon Stock à Lire (il me manque Splinter mais je ne suis pas certain qu’il ait été traduit en français)…

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 29 mai 2013 dans Bouquins

 

4 réponses à “[BOUQUINS] Sebastian Fitzek – Le Voleur De Regards

  1. gruznamur

    29 mai 2013 at 16:09

    J’avais adoré Thérapie, bien aimé le second, détesté le suivant et été déçu par le briseur d’âmes. Je pensais passer mon tour sur celui-là, tu viens de me faire sérieusement douter 😉

     
    • Lord Arsenik

      29 mai 2013 at 17:13

      Hé hé tu aurais tort de passer à côté de celui-ci.
      Je le mettrai au même niveau que Thérapie (les autres je n’ai pas lu donc je ne peux me prononcer), peut être un poil de c… en dessous parce que l’intrigue est moins tarabiscotée.

       
  2. stelphique

    30 mai 2013 at 07:47

    C’est bizarre je viens juste de me rapporter cet auteur chez moi avec un recueil de 3 de ses livres dont Thérapie….Vu ce que tu en dis il me tarde de le découvrir!!!!

     
    • Lord Arsenik

      30 mai 2013 at 10:23

      Thérapie est vraiment excellent.
      J’attends de lire ta critique 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :