[BOUQUINS] R.J. Ellory – Les Anges De New York

RJ Ellory - Les Anges De NYRetour au programme initial de mon challenge 100% thriller et au catalogue Sonatine avec Les Anges De New York de R.J. Ellory.
Frank Parrish est flic à la brigade des homicides du NYPD, taciturne, « handicapé du relationnel » et alcoolique, n’est pas vraiment du genre facile à vivre ni même à supporter. Professionnellement il est sur la corde raide, obligé de suivre une psychanalyse suite à la mort de son équipier il accepte uniquement pour pouvoir continuer à enquêter sur le meurtre d’une ado retrouvée étranglée chez son frère, lui même abattu par balle en pleine rue le même jour. Une affaire apparemment banale mais les apparences sont trompeuses, au fil de l’enquête elle va s’avérer complexe et délicate…
J’ai découvert l’auteur avec Seul Le Silence et je dois reconnaître que le bouquin m’avait bluffé ne serait-ce que par son personnage principal. On retrouve ici un héros tourmenté et désabusé, peut être moins attachant que celui de Joseph Vaughan mais ça reste une question de point de vue (à savoir si vous saurez transiger sur ses défauts… même si parfois il peut se montrer très con, surtout dans sa vie personnelle). Par contre au niveau de l’intrigue je dirai que l’ensemble est plus classique et donc plus abordable, aussi bien au niveau du style que du contenu.
A côté de l’intrigue principale (sur laquelle je reviendrai) j’ai beaucoup aimé les premières séances chez la psy qui sont l’occasion d’une rapide histoire du crime organisé à New-York et de l’implication des autorités dans ce milieu ; ça apporte une touche d’originalité à l’ensemble en mêlant la fiction et la réalité, et surtout ça réussit à être instructif sans être trop didactique. Concernant l’enquête de police à proprement parler je ne m’étendrai pas trop sur la question afin de ne pas casser l’effet de surprise ; pour faire simple on va dire simplement qu’elle se déroule sur un rythme qui monte progressivement en intensité (à vrai dire au départ c’étaient d’avantage les séances chez la psy qui me scotchaient que l’intrigue principale, rassurez la tendance s’inverse au fil des pages) et nous réserve quelques rebondissements inattendus. L’ensemble est bien ficelé et parvient sans peine à nous scotcher au roman jusqu’à un final boosté à l’adrénaline.
Que dire de plus sur le personnage de Frank Parrish ? C’est exactement le genre d’anti-héros que j’apprécie, un homme comme tout le monde avec ses forces et ses faiblesses. Il entretient avec son ex-femme des relations pour le moins tendues, avec ses enfants c’est à peine mieux et professionnellement c’est un électron libre au point qu’aujourd’hui à la moindre incartade il est sûr d’être viré ; et pourtant il ne vit que pour son boulot et en la matière quand il flaire un os à ronger il va jusqu’au bout des choses, tant pis s’il lui faut parfois franchir la ligne blanche…
Pour l’anecdote après la sortie de ce roman l’auteur a connu quelques déboires pour avoir usé de divers pseudonymes afin d’encenser ses propres romans sur Amazon mais aussi de descendre ceux de ses pairs ; l’auteur a fait son mea culpa et présenté ses excuses à la fois à ses fans et aux auteurs qu’il avait dénigré. Un comportement certes puéril et difficilement compréhensible venant d’un auteur qui n’a plus rien à prouver (après des débuts littéraires difficiles) mais je doute fort que cette polémique ne lui fasse perdre l’estime de ses lecteurs.
Pour clore sur une note plus positive la version numérique du bouquin propose une nouvelle inédite de l’auteur, Le Texas En Automne. Non seulement c’est une belle façon de promouvoir le support numérique mais qui plus est ladite nouvelle est de très bonne facture et plutôt originale ; je n’en dirai pas plus afin de laisser aux futurs lecteurs le plaisir de découvrir par eux mêmes de ce dont il s’agit.