Habent papam – Alleluia !!!

François 1erAlors avant que vous me repreniez en m’indiquant que c’est « Habemus papam » et non « Habent papam » je tiens à préciser que je me suis fait chier à chercher sur internet la conjugaison en latin de verbe avoir (habere) afin de pouvoir pondre ce titre (bin oui je ne suis pas un fin latiniste… en fait dans tous les domaines la finesse n’est pas ma tasse de thé). En effet « habemus papam » veut dire en bon français « nous avons un pape« , or je suis viscéralement athée donc je ne m’inscris pas de « nous« , d’où mon « habent papam » qui se traduit par « ils ont un pape » (« ils » désigant les catholiques).
Après cette petite diversion lexicale venons en aux faits. A la surprise générale le conclave s’est prononcé plus rapidement que prévu, réuni depuis hier le résultat n’était pas attendu avant jeudi, voire vendredi ; finalement il n’aura fallu que deux votes pour qu’une fumée blanche s’échappe de la Chapelle Sixtine. Le temps que tout le tralala se mette en branle et le fameux « habemus papam » était prononcé avant que l’heureux élu ne fasse son apparition au balcon de la Basilique Saint Pierre. Deuxième surprise de la soirée, c’est l’argentin Jorge Mario Bergoglio, qui sera le 265ème souverain pontife et exercera son pontificat sous le nom de François 1er.
Pour la petite histoire c’est la première fois qu’un pape est originaire d’Amérique Latine (avec 432 millions d’adeptes c’est pourtant la plus grande communauté catholique du monde). A part ça je n’ai pas grand chose à ajouter sur le bonhomme (mes compétences en matière de religion étant quasiment nulles), je constate juste qu’une fois de plus l’église catholique n’a pas franchement opté pour un solide gaillard dans la force de l’âge (le gars affiche tout de même 78 piges au compteur, pas franchement une première main).
Histoire de meubler on va terminer par deux indications anecdotiques. Saviez-vous que le pape ne pouvait ni être révoqué, ni démissionner ? Pas mal comme job au niveau de la sécurité de l’emploi. Et Benoit XVI me direz-vous ? Le cardinal Ratzinger (il n’est plus pape donc retour à son patronyme natal) n’a pas démissionné, il a renoncé à son pontificat ; le « renoncement » est en effet prévu par le Droit Canon sans que le pape ne soit dans l’obligation d’en justifier les raisons (quand ‘jvous dit que c’est une bonne place). Depuis les débuts de la papauté Benoit XVI est le troisième pape à renoncer à son rôle.
Enfin par curiosité je me suis penché sur la représentativité par zone géographiques de la population catholique et du nombre de cardinaux participant au conclave ; on ne peut pas vraiment dire que la représentativité soit des plus équitable (ainsi l’Europe compte moins d’un quart de la population catholique mondiale mais est représentée à 52% au conclave) :
Stats papales

Croisière en Dukanie

Et voilà l’heure venue d’un premier bilan de mon séjour en Dukanie ; finalement nous avons décidé de jouer les prolongations dans notre phase d’attaque en poussant jusqu’à dix jours; je sais qu’actuellement le sieur Dukan déconseille de prolonger au-delà de six jours sans avis médical mais étant donné qu’il y a trois ans nous avons survécu sans effets indésirables à dix jours il n’y a aucune raison que les choses aient changé entre temps (si je respecte les fondamentaux de la méthode Dukan je n’ai pas non plus l’intention de considérer Pierre Dukan comme un prophète du régime).
Donc au terme de ces dix jours j’affiche une perte de poids de 8 kgs (113,8), moins 2 cm de tour de bide et avec un IMC inférieur à 35 je passe d’obésité sévère à obésité modérée, franchement je n’ai pas à me plaindre d’autant qu’une fois encore je n’ai quasiment subi aucun des effets indésirables susceptibles de survenir en phase d’attaque (quelques crampes les deux premiers jours qui disparaitront avec la prise de comprimés de potassium). Le mauvais côté des choses c’est que je dois me lever plus tôt le matin pour préparer mon p’tit déj’ « 100% Dukan approved« , auparavant je chopais une bouteille de Coca Zero dans le frigo avant de m’affaler devant le PC alors que maintenant il faut que je prépare le yaourt et les sons, que j’écale un oeuf dur (un oeuf récalcitrant a le don de mettre ma patience à rude épreuve de bon matin) et que je m’avale mes deux tranches de jambon (le tout avec mon Coca Zero)…
A partir d’aujourd’hui je passe donc en phase de croisière, on conserve le rythme que l’on avait décidé d’adopter au départ, 1PP / 1PL (une jour de protéines pures suivi d’une journée de protéines et légumes). Ca me semble en effet le moins contraignant à mettre en place et surtout le moins susceptible d’engendrer une lassitude à plus ou moins long terme. L’entrée en croisière marque aussi pour moi la fin de la pesée quotidienne, une pesée hebdomadaire sera largement suffisante…
Je ne vais pas non plus vous faire un point toutes les semaines, je suppose que vous vous en foutez un peu et vous avez bien raison. Mon premier objectif est de passer en dessous du seuil psychologique des 100 kgs (même 99.9 ça me va, je ne veux plus voir trois chiffres avant la virgule) ; autant dire que ce n’est pas pour tout de suite sachant que le rythme de la perte de poids devrait s’atténuer… Ensuite on va aller lentement mais surement vers le « juste poids » évalué par Dukan : 95 kgs. Enfin si je peux encore perdre 5 ou 10 kgs je suis preneur…
Histoire de se motiver le site ModelMyDiet propose des mannequins virtuels permettant de visualiser les effets de la perte de poids sur notre apparence ; voilà ce que ça donne pour moi en prenant comme origine mon poids initial (arrondi à 122 kgs) et comme objectif le poids de 95 kgs :
Virtual Dukan
PS : n’étant pas non plus un élève modèle je compte bien de temps en temps faire un petit écart apéritif. Comme je ne suis pas du genre à biberonner du Coca Zero à l’apéro je ferai appel à ce bon vieux Tonton Jack pour me tenir compagnie ; histoire de compenser l’apport de sucre je miserai sur un accompagnement 100% protéines (viande des grisons, jambon de cerf, poisson fumé…).