RSS

Archives du 5 décembre 2012

ISA : la poudre aux yeux du gouvernement contre les addictions

Philosophie de zinc

Le plan ISA, présenté vendredi dernier par le gouvernement calédonien au Congrès, est supposé être une révolution contre les addictions (alcool, tabac et cannabis), rien que ça ! Si je ne vous en ai pas parlé plus tôt c’est simplement parce c’est une fois de plus de la poudre aux yeux qui n’abuse personne.
Le plan ISA (Informer, Sensibiliser et Agir) s’attaque plus particulièrement à l’alcool et dans une moindre mesure au tabac (fumeurs de moquette soyez rassurés vous n’intéressez pas tant que ça nos têtes pensantes… et pour cause vous ne leur rapportez rien !) ; avant de vous en présenter les grandes lignes je me permets de lui attribuer un acronyme personnel plus proche de la réalité : ARE (Augmenter, Restreindre et Emmerder).
– Augmenter : les taxes qui frappent l’alcool et le tabac seront augmentées de 20% ce qui se répercutera forcément sur le prix de vente (bin tiens tant qu’à faire autant qu’ils se fassent un peu de fric sur notre dos).
– Restreindre : la vente d’alcool sera interdite tous les jours à partir de midi (hors cavistes) ; en plus je suppose de l’actuelle interdiction totale les jours fériés, veille de jours fériés et saute d’humeur de notre « cher » haussaire.
– Emmerder : les grandes et moyennes surfaces devront s’équiper de caisses spéciales pour l’alcool (ok Ducon mais si tu achètes de l’alcool et d’autres trucs tu fais comment ?) et, cerise sur le gâteau, la vente d’alcool sera limitée à 500 grammes d’alcool pur, soit2 bouteilles de whisky 70cl ou 37 canettes de bière 33 cl (la palme de la crétinerie et de l’inutilité revient à cette mesure, si je veux doubler la dose je vais faire les courses dans deux magasins différents etc.).
Déjà que les mesures de prohibition actuelles font grincer des dents certains commerçants je n’ose pas imaginer tout le bien qu’ils pensent de ce plan à la con. Quant à nous, consommateurs « habituels », on se contente d’un haussement d’épaule désabusé en prévoyant de « faire les stocks » avant midi ; les seuls consommateurs réellement pénalisés par ce brassage d’air (hormis l’augmentation des prix qui emmerdera tout le monde) seront les occasionnels…
Pour le moment ce n’est qu’un projet qui va devoir faire l’objet d’un vote au Congrès mais je ne me fait pas d’illusion, son adoption ne fait aucun doute, ce genre de poudre de perlimpinpin a la côte chez les politiques ; ça leur donne l’impression d’agir et du coup ils peuvent continuer à se voiler la face.
Concernant notre haussaire (Albert Dupuy) je m’étonne qu’avec le changement de président et de gouvernement (au niveau national cette fois) il soit toujours en poste ; faut croire que la Métropole n’est pas particulièrement pressé de le rapatrier… On se demande bien pourquoi !

 
5 Commentaires

Publié par le 5 décembre 2012 dans Nouvelle-Calédonie