RSS

[BOUQUINS] John Verdon – N’Ouvre Pas Les Yeux

19 Nov

J. Verdon - N'Ouvre Pas Les YeuxJ’avais été bluffé par 658, le premier roman de John Verdon et son personnage de Dave Gurney, aussi c’est tout naturellement que ce deuxiéme opus, N’Ouvre Pas Les Yeux, est venu s’inscrire au programme de mon « challenge » 100% thriller.
Alors que Dave Gurney, ancien inspecteur du NYPD, essaye sans conviction de profiter de sa retraite à la campagne, Jack Hardwick, un collégue le contacte pour lui demander de se pencher sur un cas sur lequel la police pédale dans la semoule. Jillian Perry, la victime, a été assassinée le jour de son mariage avec le brillant et richissime Dr Ashton ; tous les soupçons semblent se porter sur Hector Flores, le jardinier mexicain du domaine, d’autant que celui-ci est introuvable depuis le meurtre. Mais en fouillant au-delà des apparences Gurney va rapidement révéler des zones d’ombres autour de la victime et de son présumé assassin, permettant à l’enquête de s’orienter vers de nouvelles pistes. De son côté l’assassin se rapproche dangereusement de Gurney…
On retrouve dans ce second roman tous les ingrédients d’un polar haut de gamme : une intrigue bien tarabiscotée mais crédible, riche en surprises et rebondissements en tout genre, des personnages bien travaillés, bénéficiant d’une réelle profondeur ; ajoutons à cela un découpage efficace en courts chapitres et un style d’une parfaite fluidité et vous aurez entre les mains de quoi passer une agréable pause littéraire. L’intrigue est plus complexe que dans 658, chaque nouvelle piste vient remettre en question les précédentes, on peut avoir l’impression que l’enquête pédale un peu dans la semoule mais il n’en est rien, elle avance lentement mais surement, explorant piste après piste, hypothèse après hypothèse, le tout sur fond d’une histoire d’esclavage sexuel sordide à souhait.
C’est bien entendu aussi l’occasion d’enrichir le personnage et l’environnement de Dave Gurney et notamment d’étoffer le rôle de Madeleine son épouse. Une relation complice et aimante mais aussi quelque peu distante, avec le strict minimum dans les échanges, une phrase de l’auteur résume parfaitement la situation du couple Gurney : « Chacun dans son halo de lumière, ils se tenaient compagnie dans un isolement relatif« . Toutefois leur relation est loin d’être figée, elle évolue même de façon significative dans ce second opus.
Bref avec ce second roman l’auteur confirme sa totale maîtrise du genre, j’ai maintenant hâte de lire l’ultime volet de cette trilogie (déjà paru en anglais mais je ne trouve pas de date de sortie pour la version française, je pense qu’on peut miser sur 2013).

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 19 novembre 2012 dans Bouquins

 

2 réponses à “[BOUQUINS] John Verdon – N’Ouvre Pas Les Yeux

  1. Zofia

    19 novembre 2012 at 21:53

    En même temps 2013, c’est dans deux mois 😉
    En tous les cas, dans 658 j’avais trouvé très spéciale la relation de Dave avec sa femme, ils sont ensembles mais on dirait qu’elle ne le supporte plus, c’était assez ambigu et leur enfant décédé (si je me souviens bien) soulève pas mal de questions

     
    • Lord Arsenik

      20 novembre 2012 at 07:10

      La relation entre Dave et Madeleine reste ambigüe, on sent qu’ils s’aiment mais ils ne sont pas du genre démonstratif, et la communication se limite au strict minimum. Mais dans la seconde partie du bouquin la relation évolue plutôt positivement.
      Reste aussi la culpabilité vis-à-vis de la mort de Danny, leur fils… Mais ce sont ces petites choses qui rendent les personnages très humains 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :