RSS

[BOUQUINS] Sebastian Fitzek – Thérapie

16 Oct

S. Fitzek - ThérapieRetour au rayon « Découvertes » pour la suite de mon programme littéraire, je me penche donc sur le cas de l’auteur allemand Sebastian Fitzek et plus particulièrement sur son premier roman Thérapie (paru en 2006 en Allemagne et en 2008 en France).
La vie de Viktor Larenz, un éminent psychiatre berlinois, a basculé le jour où, quatre ans plus tôt, sa fille, Josy, atteinte d’un mal étrange, a disparu alors qu’il l’accompagnait à une consultation chez un énième spécialiste. Quatre ans après ce drame, alors que le psychiatre (qui n’exerce plus) prépare une interview, Anna Spiegel, une auteure de livres pour enfants, débarque à l’improviste chez lui et lui confie qu’elle souffre d’un type particulier de schizophrénie : les personnages de ses livres prennent vie sous ses yeux et reproduisent exactement les faits et gestes de ses récits. Et comme par hasard l’héroïne de son dernier livre est une fillette atteint d’un mal inconnu et qui disparait mystérieusement. Désormais le Dr Larenz n’a plus qu’une obsession : découvrir la fin de l’histoire d’Anna et ce qu’il est advenu de sa fille…
La majeure partie du bouquin se déroule sous la forme d’un huis clos entre le Dr Larenz et Anna, et, autant vous prévenir tout de suite la confrontation vous mettra les nerfs à vif ! Bienvenue au coeur d’une folie pas franchement ordinaire, au départ on se demande si « folie » (au sens large du terme) il y a, puis au fil des pages on se demande lequel des deux protagonistes est le plus atteint. Et peu à peu les pièces s’imbriquent les unes avec les autres, les choses prennent forme et on se dit que ce mec (Sebastian Fitzek, l’auteur) est un génie machiavélique ! Pour un premier roman on peut dire que l’auteur réussit un coup de maître, jusqu’à la dernière page il nous tiendra en haleine et de fait le bouquin se lit quasiment d’une traite tant on veut comprendre le pourquoi du comment de l’intrigue (même quand on commence à deviner en totalité ou en partie la vérité, l’auteur nous réserve encore quelques surprises de taille).
J’ai bien l’intention de continuer à explorer l’univers littéraire de Sebastian Fitzek, d’ores et déjà j’ai ses trois autres romans déjà publiés en français. Le gars est plutôt productif quand on sait qu’entre 2006 et 2010 il a publié six romans ! Par contre depuis 2010 silence radio, aurait-il renoncé à l’écriture ? A moins qu’il ne soit en train de nous mitonner son opus magnum…En tout cas si ses autres titres sont tous aussi percutants que ce coup d’essai ça promet de longues heures de suspense et quelques poussées d’adrénaline…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 16 octobre 2012 dans Bouquins

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :