[TV News] Falling Skies – Saison 1

Falling SkiesEt encore une découverte au programme de nos errances dans le vaste monde des séries TV avec Falling Skies, créée par Robert Rodat et Steven Spielberg (les deux hommes ont déjà eu l’occasion de travailler ensemble, on leur doit l’excellent Il Faut Sauver Le Soldat Ryan) pour TNT.
Six mois après une invasion extraterrestre aussi fulgurante que dévastatrice l’humanité a quasiment été nettoyée de la surface de la Terre désormais sous contrôle des « Rampants » et de leurs droïdes de combat. Toutefois les survivants s’organisent en plusieurs divisions de combat afin de résister aux envahisseurs. C’est notamment le cas de la 2nde Division du Massachussets, placée sous contrôle conjoint du Capitaine Weaver (Bill Patton) pour ce qui est des forces armées et Tom Mason (Noah Wyle) pour les civils. Ensemble ils vont devoir organiser la survie et la cohésion de leur groupe tout en repoussant les assauts des aliens. D’autre part Mason, accompagné par son aîné, Hal (Drew Roy) et son cadet Matt (Maxim Knight), espère bien retrouver son troisième fils, Ben (Connor Jessup), enlevé par les extraterrestres, comme de nombreux autres enfants et adolescents réduits en esclavage…
La première chose qui frappe dans cette série c’est que l’on est directement plongé dans l’action, l’invasion et ses conséquences sont décrites en une phrase d’intro et on se retrouve aussitôt au coeur de la résistance ; surprenant mais on finit par s’y faire même si, pour ma part, je reste un peu sur ma faim quant au pourquoi du comment de la chose. De prime abord la série peut paraître relativement classique (les gentils terriens opprimés contre les méchants aliens oppresseurs) mais la donne n’est heureusement pas aussi simpliste bien que très américano-américain (ce sont eux les plus forts et les futurs probables sauveurs du monde… rien de nouveau sous le soleil d’Hollywood, on compense dans la fiction ses désillusions du monde réel).
Les personnages sont plutôt bien travaillés (tant individuellement chez les humains que comme une entité de groupe chez les aliens), les effets spéciaux sont convaincants sans être révolutionnaires et l’intrigue nous réserve de bonnes surprises histoire de maintenir notre intérêt constant. Résultat des courses on s’est fait la saison 1 ce week-end (10 épisodes de 42 minutes) et l’on compte bien enchaîner avec la saison 2 sur la lancée vu que le final ouvre bien des possibilités pour la suite. Une troisième saison est d’ores et déjà en chantier, j’espère que la saison connaîtra une suite et fin à la hauteur de ses débuts prometteurs sans non plus s’étaler dans la durée plus que nécessaire (au risque d’être annulée en cours de route).