RSS

[BOUQUINS] Jean-Christophe Grangé – Kaïken

12 Sep

JC Grangé - KaïkenD’ores et déjà je m’étais programmé un circuit littéraire placé sous le signe du thriller pour les prochaines semaines mais je n’avais pas prévu d’avoir un invité surprise. Comme le dernier roman de Jean-Christophe Grangé, Kaïken, est venu grossir mon « Stock à Lire Numérique » c’est donc à lui que revient la primeur d’ouvrir le bal (même si, concrètement, j’ai commencé ma promenade avec Les Apparences de Gillian Flynn, lui aussi apparu en outsider de mon programme initial).
Olivier Passan à deux passions/obsession : la Japon médiéval des samouraïs et son boulot d’inspecteur de la Crim’. Au cours d’une opération clandestine il arrête, dans des conditions plus que discutable, Patrick Guillard, qu’il soupçonne d’être L’Accoucheur, un tueur en série qui étripe les femmes enceintes et brûle leur foetus. Mais du fait des circonstances Guillard est relâché et Passan, le temps d’une enquête de l’IGS, mis sur la touche. Mais quand on menace sa famille le flic prend personnellement les choses en main, bien décidé à neutraliser définitivement L’Accoucheur ; mais est-ce bien lui la menace ? L’enquête de Passan va aussi l’obliger à se pencher sur la personnalité de sa future ex-épouse, Naoko, une japonaise qu’il idolâtre plus qu’il ne l’aime…
Alors ce JCG 2012 est-il enfin le grand cru tant attendu ? L’intrigue est issue du bitume parisien, pas le Paris des guide touristique mais celui du 9-3 (Seine Saint-Denis) et ses banlieues à haut risque, pour le tourisme on repassera (si ça peut vous consoler la dernière partie du récit nous embarque pour le Japon « post-Fukushima ») ! La mise en bouche est efficace avec une scène de crime parmi les plus glauques du répertoire de l’auteur qui n’est pas franchement un adepte de la mort douce dans ses bouquins. Le personnage de Passan est encore un électron libre qui joue selon ses propres règles. Comme toujours l’enquête nous balade selon le bon vouloir du maître de cérémonie et une fois de plus on va de rebondissement en rebondissement à un rythme hallucinant. On retrouve aussi une autre marque de fabrique de JCG, son récit est hyper documenté à différents point de vue (outre un aspect médical récurrent on apprend aussi beaucoup sur les traditions et mentalités japonaises). Reste la grande question du final (le véritable point faible du Passager, le précédent roman de JCG) : pas de mauvaise surprise au rendez-vous, la fin est aussi haletante que le reste du bouquin. Le verdict est donc un OUI franc et massif… ENFIN !!! Incontestablement un grand cru signé JCG et donc un excellent thriller qui devrait combler même les fans les plus exigeants du genre.
L’auteur profite de ce roman pour nous faire partager sa passion pour le Japon, ce n’est pas le seul point commun qu’il partage avec le personnage d’Olivier Passan, en effet lui aussi partage sa vie avec une japonaise (j’espère que leur couple est moins tumultueux que celui formé par Olivier et Naoko).

Publicités
 
12 Commentaires

Publié par le 12 septembre 2012 dans Bouquins

 

12 réponses à “[BOUQUINS] Jean-Christophe Grangé – Kaïken

  1. zenlilou

    13 septembre 2012 at 04:08

    ah je suis en plein dans ce fabuleux thriller du maître Grangé !! grâce à toi d’ailleurs, ;-)) merci….
    je suis pour l’instant tout à fait d’accord avec ton analyse… c’est du grand Grangé ! quel plaisir !!! et je découvre beaucoup de choses, oui, sur le Japon…. l’écriture est belle et fluide… c’est agréable de le suivre et évidemment le suspens est à son comble !!! je te fais confiance… j’attends donc la fin avec sérénité, car non seulement celle du Passager avait été moyenne, mais aussi de quelques autres….
    je te dirai !!! à bientôt
    Lilou

     
    • Lord Arsenik

      13 septembre 2012 at 05:39

      Je n’ai jamais été franchement déçu par JCG mais c’est vrai que les derniers n’étaient pas à la hauteur de mes attentes ; celui-ci m’a comblé à tout point de vue !

       
  2. zofia

    14 septembre 2012 at 04:04

    Ah purée !!! Je veux !!!!!!!!!!!! Je les ai tous, et je suis vraiment impatiente de lire celui-là (je devrais l’avoir samedi si tout va bien 😉 )
    Tu les as tous lu également ? Pour Le passager, j’avais vraiment adoré le sujet de ces fuites psychologiques.
    Pour Kaiken, je n’ai pas lu ta chronique (enfin en travers) car je ne veux pas trop en savoir…

     
    • Lord Arsenik

      14 septembre 2012 at 06:11

      Tu peux lire sans crainte mon billet, je suis encore moins bavard que la 4ème de couv’ 🙂

      J’ai lu tous les Grangé sauf Le Serment des Limbes, pour une obscure raison inconnu de moi même je l’ai pris en livre audio et depuis il traîne sur un coin du bureau… Mais bon je l’ai en version numérique donc c’est une question de temps avant de combler cette lacune.

       
  3. plumedecajou

    15 septembre 2012 at 21:18

    Et bien chez moi, ce n’est pas un oui franc et massif. un oui à peine tiède plutôt ^^
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

     
  4. zenlilou

    17 septembre 2012 at 06:10

    je l’ai fini… évidemment, lu en à peine quelques jours, tellement j’ai été prise, happée par ce livre…. pffffffffff j’ai aimé !! et même plus que ça… quand je lis un livre comme ça, je sais pourquoi je suis fan de monsieur Grangé lol
    encore merci…
    vivement le prochain mdr

     
    • Lord Arsenik

      17 septembre 2012 at 10:17

      Au risque de me répéter les 3 derniers, Miserere, La Forêt Des Mânes et Le Passager m’avaient laissé un sentiment mitigé ; je suis « rassuré » pour les prochains, le sieur Grangé semble être revenu au sommet de sa forme littéraire 🙂

       
  5. myrtille

    29 septembre 2012 at 07:42

    meme avis que toi pour ‘le passager’ dont la fin m’a super déçue !
    mais ce dernier roman de cet auteur que je suis attentivement ne me branche pas de par le thème
    et j’ai zappé un de livre qui était vraiment trop glauque !!.. ‘miserere’

     
    • Lord Arsenik

      29 septembre 2012 at 08:32

      Miserere fait partie des titres de JCG qui m’ont quelque peu déçus, trop d’invraisemblances… Ca ne lui ressemble pas pourtant !

       
  6. zofia

    12 décembre 2012 at 04:21

    Je crois que j’ai préféré Le passager, enfin je ne sais pas trop. Je l’ai lu très vite, je l’ai trouvé très bien écrit, très bien documenté mais il y a un point qui m’a gêné, c’est l’association des deux histoires qui n’ont rien avoir l’une avec l’autre. On passe de Passan à Naoko, un peu comme ça, je crois que j’aurais préféré si l’histoire n’avait été que sur l’accoucheur ou sur Naoko. C’est le mélange qui m’a un peu dérouté. Il me faut absolument relire La forêt des Mânes

     
    • Lord Arsenik

      12 décembre 2012 at 05:33

      Pour ma part sur les trois derniers c’est celui que j’ai préféré. Le Passager était excellent jusqu’à la fin, ce jumeau sorti d’un chapeau ça m’a sabordé tout le plaisir !

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :