RSS

[DVD] Films en vrac…

17 Juil

Films en vrac

The Three Stooges (Les Trois Corniauds)

Depuis Mary A Tout Prix je suis un inconditionnel de l’humour des frangins Farrelly (Peter et Bobby) même si je reconnais volontiers que leurs films sont très inégaux, aussi, quand j’ai découvert leur dernier film au hasard de mes pérégrinations sur le web, The Three Stooges (Les 3 Corniauds en français mais je pense qu’il était plus judicieux de conserver le titre original), hommage au trio comique homonyme à l’origine de plus de 200 courts métrages entre 1930 et 1970.
Moe (Chris Diamantopolous), Larry (Sean Hayes) et Curly (Will Sasso) sont les enfants terribles de l’orphelinat qui les a recueilli, tant et si bien que jamais une famille n’a osé les adopter. Des années plus tard ils vivent toujours dans leur orphelinat en rendant de menus services çà et là. Quand ils apprennent que l’établissement est menacé de fermeture ils décident de tout mettre en oeuvre pour amasser les fonds nécessaires mais entre la volonté et la réalité il y a un pas énorme pour ces trois glandeurs aussi incapables que gaffeurs…
Perso j’ai découvert Les 3 Stooges via un jeu vidéo, leur humour est très inspiré du vaudeville, mêlant les trois héros à des situations abracadabrantes dont ils se sortent à grand renforts de gags et de claques. A ce titre le film reste fidèle à l’esprit de la troupe donc forcément si vous espérez un humour subtil et raffiné passez votre chemin ! Une fois ce postulat accepté vous serez en mesure de juger le film à sa juste valeur, une comédie familiale burlesque plutôt sympathique même si elle n’a rien de révolutionnaire ; tout repose sur les épaules du trio d’acteurs dont chacun à une personnalité bien définie qui contribue à la solidité de l’ensemble. Un bel hommage à un cinéma oublié depuis bien longtemps…

Comme Un Chef

On reste dans la comédie mais retour en France pour notre prochaine séance puisque nous opterons pour la comédie culinaire de Daniel Cohen, Comme Un Chef.
Jacky Bonnot (Michael Youn) est un passionné et un virtuose des arts culinaires mais malheureusement par nécessité il est contraint de se rabattre sur des petits boulots qu’il ne parvient pas à garder. Le hasard le fait rencontrer Alexandre Lagarde (Jean Reno), chef étoilé qu’il idolâtre et qui décide de lui donner sa chance dans son restaurant. Ensemble ils vont devoir essayer de sauver l’établissement et préserver la gastronomie qu’ils défendent des ambitions du groupe financier propriétaire du restaurant…
C’est tout à fait par hasard que je suis tombé sur ce film dont je n’avais jamais entendu parler auparavant, ayant envie de « légèreté » je me suis laissé tenter. Sans forcément rire aux éclats on passe un bon moment d’autant uqe Michael Youn ne fait pas dans la démesure pour une fois. Un concept qui pourrait rappeler par certains aspect L’Aile Ou La Cuisse dans l’opposition entre la gastronomie traditionnelle et les nouvelles tendances (ici la cuisine molécullaire a remplacé la bouffe industrielle). A voir pour passer un moment sympa sans prise de tête…

L’Arnacoeur

On reste en France pour la suite du programme mais l’on va lorgner du côté des comédies romantiques avec L’Arnacoeur de Pascal Chaumeil.
Alex (Romain Duris) est un briseur de couple professionnel mais il ne brise que les couples « foireux ». Toutefois face au besoin d’argent il accepte de séduire Juliette (Vanessa Paradis) afin de l’empêcher d’épouser Jonathan (Andrew Lincoln) alors que le couple semble tout avoir pour être heureux. Mais la tâche va s’avérer plus ardue que prévue et surtout lui réserver bien des surprises…
Une comédie romantique tout ce qu’il y a de plus classique et donc forcément prévisible mais qui réussit à éviter de sombrer dans la mièvrerie sentimentaliste ; du coup comme souvent avec ce genre de film, même si c’est vu et revu, la sauce prend plutôt bien. Je ne suis un inconditionnel ni de Romain Duris (je lui reconnais quelques bons films mais aussi des trucs profondément chiants) ni de Vanessa Paradis (idem avec un peu moins de trucs chiants) mais ils sont plutôt convaincant dans leur rôle respectif. Surprenant par contre de croiser Andrew Lincoln dans un rôle moins physique que ses rôles pour la télévision tels que dans The Walking Dead ou encore Strike Back.

La Colère Des Titans

Changement total de registre puisque nous revisiterons la mythologie grecque avec La Colère Des Titans de Jonathan Liebesman, la suite du Choc Des Titans, réalisé lui par Louis Leterrier.
Alors que Persée (Sam Worthington) entend vivre paisiblement sa vie d’humain auprès de son fils il est contacté par son père, Zeus (Liam Neeson), qui l’informe que les dieux et les humains sont menacés par un complot ourdi par Ares (Edgar Ramirez) et Hades (Ralph Fiennes) qui entendent réveiller Kronos le seigneur des Enfers. D’abord sourd aux appels de son père il finira par accepter d’intervenir quand son village sera attaqué par des créatures venues des Enfers…
Cette suite reprend les ingrédients qui ont fait le succès du Choc Des Titans, du divertissement bourré d’action et d’effets spéciaux avec son lot de créatures issues du bestiaire mythologique. Si les puristes de la mythologie grecque pouvaient s’arracher les cheveux face à l’adaptation très libre des péripéties de Persée dans le premier film cette fois ils se retrouveront le bec dans l’eau puisqu’il s’agit d’un épisode inventé de toute pièce (ça laissera à leur tignasse malmenée le temps de repousser). Un film à prendre pour ce qu’il est, un divertissement pur jus sans autre prétention.

Requiem Pour Une Tueuse

Retour en France pour notre prochain zapping cinéma avec Requiem Pour Une Tueuse de Jérôme Le Gris.
Lucrèce (Mélanie Laurent), une tueuse à gage aussi froide qu’efficace, souhaite raccrocher pour se consacrer à sa fille. Son boss (Tchéky Karyo) lui confie une dernière mission : éliminer Alexander Child (Christopher Stills), un chanteur d’opéra et propriétaire d’une distillerie qui fait de l’ombre à l’extension d’une compagnie pétrolière. Parallèlement les services secrets français envoient Rico (Clovis Cornillac) afin de protéger Alexander Child et surtout identifier l’assassin et son commanditaire…
Franchement j’ai été agréablement surpris par cet habile chassé-croisé malgré des critiques pas vraiment enthousiastes. Les personnages sont bien travaillés (mention spéciale à Mélanie Laurent qui enveloppe Lucréce d’une aura de froideur et de mystère), l’intrigue nous réserve pas mal de surprises au fur et à mesure qu’elle se densifie et se complexifie sans jamais s’embrouiller. Peut être pas un thriller palpitant mais on ne s’ennuie pas une minute à défaut d’avoir les nerfs à vif…

La Piel Que Habito

L’on terminera notre périple cinéphile en Espagne avec Pedro Almodovar et La Piel Que Habito.
Depuis la mort de sa femme le Dr Robert Ledgard (Antonio Banderas) n’a de cesse de travailler sur la fabrication d’une peau de substitution qui résisterait aux agressions extérieures et notamment au feu.Pour faire avancer son projet il détient captive un cobbaye humain, Vera (Elana Anaya) avec qui il entretient une relation ambigüe. Qui est cette mystérieuse Vera ? Quel est son lien avec le Dr Ledgard ?
Je ne fais pas partie de ceux qui encensent le travail de Pedro Almodovar, il y a de ses films que j’aime et d’autres qui me laissent de marbre (voire plus) mais j’étais curieux de voir ce que deviendrait le roman Mygale de Thierry Jonquet (lire ma chronique) entre ses mains ; d’autant qu’il a affirmé souhaiter mettre d’avantage l’accent sur la cruauté du médecin que dans le roman. D’ores et déjà il faut savoir que c’est une adaptation plutôt libre de son modèle papier et, au risque de décevoir sieur Almodovar, je trouve le personnage de Jonquet bien plus cruel, froid et cynique que celui du film qui me fait plus penser à un taré obsessionnel qu’autre chose (sans doute parce que le roman met d’avantage l’accent sur le ressenti de la victime). Ceci dit ça ne m’a nullement empêché d’apprécier le film qui est plutôt bien ficelé.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 juillet 2012 dans DVD / BRD

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :