RSS

Archives Mensuelles: juin 2012

[TV News] Desperate Housewives – Exit Wisteria Lane !

Desperate HousewivesPlutôt que de faire un post dédié à la huitième et dernière saison de Desperate Housewives j’ai opté pour un « hommage » à cette série de Marc Cherry qui a réussi à me fidéliser dès la première saison, sans jamais rater un seul épisode sur les 180 diffusés depuis 2004.
On y suit le quotidien pas banal de quatre amies et voisines de Wisteria Lane, une banlieue fictive pas si paisible qu’elle en a l’air. Chacune de ces beautés désespérées (titre québécois de la série) a un caractère qui lui est propre mais sont unies par une amitié indéfectible, ainsi Susan (Terri Hatcher), Lynette (Felicity Huffman), Bree (Marcia Cross) et Gabrielle (Eva Longoria) entraîneront leur familles et amis dans une série d’aventures, des plus rocambolesques aux plus dramatiques…
Si la série donne la part belle à ses quatre héroïnes ce n’est pas pour autant que les personnages secondaires sont laissés pour compte, nombre d’entre eux joueront un rôle capital dans l’évolution de la série, certains partageront plusieurs saisons durant le quotidien de nos femmes au foyer pas si désespérées que ça, d’autres feront un passage éclair retentissant avant de s’éclipser en douceur, ou de façon plus dramatique (voire même spectaculaire). A ce titre j’ai un peu de mal à comprendre le choix de Marc Cherry du sort réservé à un de ces personnages « secondaires-principaux » dans cette dernière saison, mais je suppose qu’il avait ses raisons. Difficile de classer la série dans un créneau bien défini, si parfois on est en pleine comédie familiale il y a de nombreux passages nettement plus sombres et quelques uns jouent clairement la carte du drame familial.
Je pense pouvoir affirmer que c’est l’une des seules séries qui ait suscité chez moi un engouement aussi durable, certes les saisons sont inégales mais à aucun moment elles ne sont ennuyantes, le créateur réussi à distiller çà et là quelques surprises qui relancent notre intérêt. Si certains peuvent regretter la disparition de la série je pense pour ma part que Marc Cherry a fait le bon choix en offrant à ses personnages un final digne de ce nom avant de lasser ses fidèles spectateurs. N’ayant pas de boule de cristal à portée de main je ne pourrais vous dire ce que vont devenir les quatre actrices phares de la série, mais je suppose que les portes de la télévision ne leur sont pas encore définitivement fermées… A moins que le passage au grand écran ne les tente mais là c’est une autre paire de manches…
En attendant merci à Marc Cherry pour ces huit années (126 heures) de bonheur télévisuel… Quelle sera la prochaine série qui me tiendra aussi longtemps en alerte ? La relève risque d’être difficile à assurer…

 
2 Commentaires

Publié par le 27 juin 2012 dans TV News

 

[NO COMMENT] Google a ses raisons que la raison ignore…

Faites ce petit test si vous ne me croyez pas…

Lancez Google, sélectionnez image, désactivez le filtre safesearch et tapez (successivement) les mots clés suivants :

Américains

Africains

Asiatiques

« Admirez » le résultat !

Pourquoi de tels résultats sur le mot asiatiques ? Il n’y a qu’eux qui savent faire ce genre de chose ???

 
4 Commentaires

Publié par le 24 juin 2012 dans No comment

 

[NO COMMENT] Pizza Burger…

J’ai croisé la chose au hasard de mes errances sur le web, ils ne savent plus quoi inventer pour se faire du fric !Pizza Burger

Et le pire c’est que ça va surement cartonner !

A quand la choucroute-raclette ???

 
4 Commentaires

Publié par le 24 juin 2012 dans No comment

 

[BOUQUINS] L’Epée De Vérité – T01 : La Première Leçon Du Sorcier

T. Goodkind - L'Epée De Vérité : Tome 1Depuis le temps que la saga traîne dans mon « Stock à Lire » numérique il était grand temps que je m’y attelle, d’autant plus que je brûlais d’impatience de pouvoir comparer le roman à la série TV, j’attaque donc le cycle de L’Epée De Vérité de Terry Goodkind, en route pour le premier opus, La Première Leçon Du Sorcier.
En venant en aide à une jeune femme en détresse Richard, paisible forestier, est loin de se douter que son destin va basculer. Il découvre en effet que son vieil ami excentrique, Zedd, est en fait un puissant sorcier et que lui même est le sourcier de vérité et légitime détenteur de l’Epée de Vérité, le seul espoir de vaincre le tyrannique Darken Rahl. Seule Kahlan, la feune femme qu’il a aidé, reste une énigme pour Richard, alors que Zedd a deviné qui elle était mais accepte de garder le secret. Le temps de tout assimiler et les trois compagnons se mettent en route pour accomplir leur destinée…
Les fans de littérature de fantasy ne seront pas dépaysés avec L’Epée De Vérité, toutes les bases du genre sont en effet réunies pour pour s’immerger totalement dans l’univers de la saga, un habile cocktail d’action, de magie, d’émotion et d’humour. La lecture de ce premier tome donne envie de poursuivre l’aventure même si l’on peut regretter un certain classicisme dans la sempiternelle lutte entre le Bien et le Mal, en cela les personnages et les situations sont bien moins complexes et nuancés que ceux du Trône De Fer du coup a peut avoir l’impression par moment que l’intrigue manque de maturité (certains dialogues sont même franchement cuculs). Paradoxalement la saga n’hésite pas à se détacher l’univers heroic fantasy classique cher à Tolkien en posant les bases d’un univers qui lui est propre et qui reste convaincant au demeurant.
Je peux comprendre que les fans du roman se soient sentis désabusés (voire trahis) par la série TV, Legend Of The Seeker, les deux supports n’ont vraiment pas grand chose en commun, la série TV se permet même certaines libertés qui frôlent l’hérésie à la lecture du roman (certains passages sont inventés de toutes pièces, d’autres prennent carrément le contrepied de l’intrigue originale). Je ne regrette pas d’avoir vu la série avant de lire le bouquin, sinon je crains que mon enthousiasme aurait été quelque peu sapé…
Je ne pense pas enchaîner les 11 tomes d’affilée, mine de rien ça fait pas loin de 7300 pages à  avaler (selon la pagination des Editions Bragelonne) mais j’ai bien l’intention de me faire le cycle complet à mon rythme. Pour la petite histoire Terry Goodkind a entamé un nouveau cycle qui fait directement suite à L’Epée De Vérité avec le roman La Machine A Présages, pourtant dans son édition française le bouquin est référencé comme le douzième opus de la saga ; vous avez dit stratégie marketing ?
En attendant comme pour le mois de juillet BookNode est parti sur deux lectures communes placées sous le signe de la science fiction (Fahrenheit 451 en hommage à Ray Bradbury et Un Bonheur Insoutenable de Ira Levin) il va falloir que je m’y attelle rapidement afin de pouvoir participer aux discussions sur le forum. Ajoutez à cela une lecture pour la Team AlexandriZ et la poursuite de l’intégrale du Trône De Fer et mon programme littéraire de juillet semble déjà bien occupé…
D’un point de vue purement matériel c’est aussi ma première lecture sur la Kobo et je peux affirmer que mon enthousiasme des premiers jours est intact, définitivement cette liseuse m’est devenue indispensable et n’est jamais bien loin de moi…

 
5 Commentaires

Publié par le 20 juin 2012 dans Bouquins

 

[TV News] American Horror Story – Saison 1

Dans le genre série TV originale on s’est attaqué à American Horror Story, comme son nom l’indique elle compte bien s’inscrire dans le genre horreur avec une maison hantée. Pour la petite histoire les créateurs de la série, Ryan Murphy et Brad Falchuck étaient auparavant scénaristes de Glee, pas vraiment le même registre !
Pour la famille Harmon, Ben (Dylan McDermott), Vivien (Connie Bitton) et leur fille Violet (Taissa Farmiga), ce déménagement est l’occasion de prendre un nouveau départ et d’essayer d’oublier les épreuves passées (fausse couche de la mère suivie d’une adultère du père). Mais pas évident de prendre un nouveau départ avec des voisins aussi bizarres et en habitant une maison qui semble cacher de sombres secrets enterrés dans ses combles mais pas forcément morts pour autant…
Dès le générique la série annonce la couleur, plus que l’aspect purement gore c’est l’ambiance oppressante qui est mise en avant. Si tout n’est pas très clair dés le départ les auteurs réussissent à lever progressivement le voile sur les diverses questions que l’on peut se poser tout en conservant une aura bien glauque autour de son intrigue. Si le thème de la maison hantée est récurrent dans le genre horrifique au cinéma, il est nettement plus rarement adapté au format TV (pour tout dire un seul exemple me vient à l’esprit, Rose Red, qui date d’il y a déjà 10 ans et basée sur un scénario de Stephen King) mais cette série réussi à faire du neuf avec du vieux en proposant un scénario totalement novateur riche en surprises (quasiment jusqu’au clap de fin de saison).
La série se décline en 12 épisodes et s’intéresse de fond en comble à une intrigue qui trouve sa conclusion dans le dernier épisode (pas de cliffhanger pour nous tenir en haleine en attendant la saison 2). Incontestablement pour moi c’est là un plus non négligeable ! Autre bonne nouvelle au menu des réjouissances la série a été renouvelée pour une seconde saison qui devrait donc proposer une nouvelle intrigue (liée ou non à la précédente il semblerait que ce soit encore trop tôt pour le dire).
Vous l’aurez compris j’ai été conquis par cette série qui ose la nouveauté (une tendance de plus en plus en vogue dans le milieu, ça change agréablement des sempiternelles séries policières ou médicales) ; franchement je ne peux que vous la conseiller vivement. Pas forcément à mettre entre toutes les mains (à éviter comme divertissement familial) mais c’est un vrai régal pour les amateurs avertis !
Une chronique un peu tardive mais j’ai eu un mal de chien à mettre la main sur les quatre derniers épisodes en VF, je m’étais même résigné à me rabattre sur une VOSTFR quand ils ont fait leur apparition sur les forums… On reste dans le fantastique pour la suite mais nettement plus soft puisqu’on est actuellement dans la série Grimm.

 
2 Commentaires

Publié par le 20 juin 2012 dans TV News

 

Législatives 2012 : alea jacta est…

Le RUMP a eu le droit à une seconde douche glacée, après les résultats calamiteux d’Eric Gay au premier tour dans la seconde circonscription c’est au tour de Gaël Yanno de se voir désavouer par la voix des urnes, en effet c’est Sonia Lagarde (Calédonie Ensemble) qui est arrivée en tête dans la première circonscription avec 53,9% des votes exprimés. La seconde circonscription proposait un duel plus « traditionnel » entre Philippe Gomés (Calédonie Ensemble) et Jean Pïerre Djaiwé (FLNKS), et c’est le candidat loyaliste qui tire son épingle du jeu avec 52,5% des voix.
Calédonie Ensemble rafle donc la mise, pour ma part je considère que c’est là le scénario idéal, deux députés non indépantistes et non RUMP, il était grand temps d’envoyer un message clair aux ténors rumpistes afin de leur faire payer leur politique de ces dernières années. Pour info je ne suis ni adhérent, ni même sympathisant, de Calédonie Ensemble mais force est de constater que ce parti reste celui qui a le plus de crédibilité sur l’échiquier politique actuel du camps loyaliste. Je n’ai par contre jamais caché mon aversion pour le RUMP et son leadership, quand je lisais ou entendais çà et là certains rumpistes convaincus (si si ça existe encore) affirmer qu’ils préféraient voter pour un indépendantiste plutôt que pour Calédonie Ensemble j’étais partagé entre l’envie de leur foutre ma main à travers la gueule et le mépris, quand on en arrive à un tel point de déficit neuronal il faudrait vraiment apprendre à fermer sa gueule ! Si je m’étais trouvé face à un choix entre un candidat du RUMP et un candidat du FLNKS je reconnais que ma tentation première aurait été l’abstention avant de me « resaisir » et de voter, à contrecoeur, pour le rumpiste…
Au niveau national il semblerait que le PS ait réussi à s’assurer une majorité absolue à l’Assemblée, ce n’est pas vraiment une surprise au vu des résultats du premier tour. Malgré la courte défaite de Marine Le Pen le Front National fait son « grand » retour dans l’hémicycle avec deux élus (dont la benjamine, Marion Maréchal-Le Pen) ; pas de quoi faire basculer la balance dans un sens ou dans l’autre mais c’est toujours un moyen supplémentaire d’affirmer sa légitimité républicaine.

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 juin 2012 dans Nouvelle-Calédonie

 

Conso – Mon Kobo Touch by FNAC… Enfin !

Kobo Touch by FNACJ’attendais avec impatience le retour de congés de mon collègue et ami, Maurice, vu qu’il s’était gentiment proposé de me prendre une liseuse Kobo Touch à la FNAC. Et c’est ainsi que depuis hier matin je suis l’heureux possesseur d’un Kobo Touch noir et d’un étui de protection en cuir histoire de le protéger des chocs et rayures.
Afin de configurer la liseuse il faut télécharger un programme d’installation via le site officiel, une fois la chose reliée au PC via un câble mini USB et quelques clics plus tard le matos est prêt à l’emploi. Autant dire que je n’ai pas traîné pour y transférer mes 11 tomes de L’Epée De Vérité, qui ne devraient pas tarder à être rejoints par d’autres titres (sans pour autant copier l’intégralité de ma bibliothèque numérique). Par encore eu l’occasion de survoler toutes les fonctionnalités de ce jouet mais d’ores et déjà je peux affirmer que je suis conquis, la lisibilité est impeccable et modulable (7 polices différentes et 17 tailles), l’interface et la prise en main sont vachement intuitives. Bref c’est un véritable plaisir à utiliser. Pour les spécificités techniques je vous invite à consulter le site de la FNAC.
Avec ce gadget dont je ne peux déjà plus me passer je franchis donc un nouveau cap dans la lecture numérique, loin de moi l’idée de renoncer totalement au livre papier mais il est indéniable que le numérique prendra une place de plus en plus importante dans ma bibliothèque (d’autant que je compte bien continuer à profiter pleinement de l’offre pirate). Outre une lisibilité bien plus agréable que sur l’ordi c’est surtout la portabilité qui reste l’atout essentiel des liseuses, je me balade avec une quinzaine de bouquins en permanence accessibles sur un support grosso modo aussi encombrant qu’un bouquin de poche. Certes ça alourdit un peu ma sacoche mais il n’y a pas non plus de quoi fouetter un chat (ça doit peser à peine 200 grammes avec la housse).
N’utilisant que le format epub je n’exploiterai pas toutes les possibilités de la liseuse au niveau des formats supportés, idem pour le wifi, ne comptant pas commander de bouquins via la boutique en ligne je ne pense pas beaucoup m’en servir pour aller surfer sur le web. Par contre le dictionnaire multilingue intégré est une super idée, et même le jeu de Sudoku en bonus est sympathique histoire de tuer le temps entre deux chapitres. Par défaut la machine propose 1 Go pour le stockage (plus de 1000 bouquins en epub) donc j’ai largement de quoi voir venir, qui plus est, si besoin de plus d’espace la mémoire est extensible jusqu’à 32 Go via une carte MicroSD.
Petite astuce pour clore ce post. Si le logo de la FNAC quand la liseuse passe en veille vous dérange il suffit d’éditer le fichier affiliate.conf (dans le dossier kobo.\kobo) et de remplacer la ligne affiliate = FNAC par affiliate=kobo ou de supprimer purement et simplement ledit fichier. Dès lors en veille s’affichera la couv’ du dernier bouquin lu et le pourcentage d’avancement de la lecture.

 
2 Commentaires

Publié par le 12 juin 2012 dans Bouquins

 

Législatives 2012 en NC : une claque bien méritée pour le RUMP !

Si dans la première circonscription (Nouméa, Ile des Pins, Lifou, Maré et Ouvéa) Gaël Yanno arrive (malheureusement) en tête de ce premier tour avec un score de 30,9%, devant Sonia Lagarde (Calédonie Ensemble) et Robert Xowié (FLNKS) c’est un tout autre son de cloche pour la seconde circonscription, Eric Gay finit en troisième position avec à peine 20,1% des voix (le pire score d’un candidat du RPCR/RUMP depuis 1988), dérrière Jean Pierre Djaiwé (FLNKS) et Philippe Gomés (Calédonie Ensemble). Je n’ai retenu que les candidats qui seront présents au second tour, pour les autres c’est game over ! Au niveau local, les deux circonscriptions confondues, le RUMP termine à la troisième place du podium avec 24,9% des voix, devancé par le FLNKS (27,6%) et Calédonie Ensemble (30,2%) ; incontestablement un vote sanction, juste « récompense » de la stratégie d’un parti qui trompe ses électeurs depuis trop longtemps. Tout reste possible pour le second tour, d’un côté comme de l’autre, aussi je ne voudrai pas crier victoire trop vite mais pour une fois je suis plutôt confiant dans le bon sens des électeurs.
Pour ma part, toujours inscrit à Dumbéa (je compte y remédier très prochainement pour réintégrer les listes de Nouméa), j’ai préféré jouer la carte du vote utile (Calédonie Ensemble) plutôt que de porter mon choix sur un candidat non crédible. Pour le second tour je voterai à l’identique, en espérant que, pour une fois, nous n’aurons pas deux abrutis incompétents du RUMP à l’Assemblée Nationale… Je ne suis pas pour autant convaincu que Philippe Gomés ferait un député au-dessus de tout soupçon mais je préfère lui laisser une chance de faire ses preuves.
Au niveau national la gauche semble assurée d’avoir une majorité parlementaire, reste à savoir si le PS Seul pourra y parvenir et s’il devra s’acoquiner avec d’éventuels alliés (Les Verts et le Front de Gauche) ; dommage un gouvernement de cohabitation aurait été un challenge amusant pour notre Flamby national. Les seuls résultats m’ayant vraiment intéressés sont ceux de Hénin-Beaumont, non pour le plaisir de constater que Marine Le Pen est largement en tête dans sa circonscription mais j’ai trouvé encore plus jouissif le fait que Jean Luc Mélenchon ne passe même pas le cap du premier tour ! Après la claque présidentielle j’espère qu’il a désormais compris qu’il n’a aucune crédibilité, c’est juste la grande gueule de service, un clown qui ne fait rire personne et dont personne ne semble vouloir !

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 juin 2012 dans Nouvelle-Calédonie

 

Retour à la case boulot…

Danger TravailEt oui toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin et à mon plus grand regret les congés ne dérogent pas à cette triste évidence. Ainsi donc me revoilà au bureau après 18 jours de vacances bien méritées (ceci étant un avis purement personnel), grâce à ce sympathique mois de mai agrémenté de ponts et jours fériés ce ne seront que 9 jours qui seront décomptés de mes congés.
Plus de deux semaines pour décompresser, ça fait un bien fou au moral et au corps ! Même si j’aime globalement (bin oui il y a bien quelques trucs dont je me passerai volontiers) mon job je ne fais pas partie de ces individus qui ont besoin de bosser pour se sentir exister, perso j’ai juste besoin de fric ; la vie de rentier me conviendrait à merveille mais à défaut je bosse plus par nécessité que pour la beauté du geste…
Mon programme de ces congés peut se résumer en un seul mot : glander ! Oui je n’ai pas besoin d’aller à droite à gauche ou de déborder d’activité extérieures pour décompresser, ours mal léché je suis, ours mal léché je reste ! Rester à l’appart à bouquiner, mater films et séries, errer sur le web et jouer (j’en ai d’ailleurs profité pour progresser dans Aion que j’avais quelque peu laissé en stand-by ces derniers temps) est un programme qui me sied à merveille.
Avec le temps j’ai compris que deux semaines de congés constituaient le minimum vital pour réellement décompresser et oublier les soucis et tracas du boulot, je reprends le taf l’esprit vide (aussi vide que ma motivation) et reposé, paré à me remettre dans le bain et je sais d’ores et déjà que le programme risque d’être chargé mais ça ne me stresse pas plus que ça. Dans tous les cas je ne suis pas du genre à me tuer au boulot, on va gérer les choses au jour le jour sans chercher à aller plus vite que la musique…
Prochaine étape : décembre/janvier pour mes futurs congés (deux semaines une fois de plus). De toutes façons je prends systématiquement deux semaines en mai et deux autres pour les fêtes autant dire que je suis plutôt prévisible comme garçon (uniquement en matière de congés, pour le reste je ne réponds de rien)…

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 juin 2012 dans Au boulot