RSS

[BOUQUINS] Ken Grimwood – Replay

19 Mai

K. Grimwood - ReplayDans le cadre des lectures communes de la Team AlexandriZ c’est le titre Replay de Ken Grimwood qui est sorti, je ne connaissais ni l’auteur, ni le bouquin mais le pitch m’a intéressé a plus d’un titre du coup je me suis volontiers laissé tenter par la découverte.
18 octobre 1988, Jeff Winston, 43 ans, meurt d’une crise cardiaque avant de reprendre conscience 25 ans plus tôt, âgé de 18 ans, dans son ancienne piaule universitaire. Pour lui qui estimait avoir gâché sa vie c’est l’occasion de repartir sur de meilleures bases, d’autant que connaître l’avenir n’a pas que des inconvénients quand il s’agit d’améliorer son quotidien. La fortune aidant il s’efforce de vivre la vie qu’il rêvait d’avoir, tout n’est pas parfait mais c’est déjà mieux que la première fois. Jusqu’au 18 octobre 1988…
Petit retour sur Ken Grimwood que j’ai découvert à l’occasion de cette lecture. Durant sa courte carrière littéraire (1976-1986) il n’a publié que 4 titres (plus un paru à titre posthume, son oeuvre la plus connue reste Replay publié en 1986 (1988 en VF) et récompensé d’un World Fantasy Award. Il est décédé en 2003 à l’âge de 59 ans.
Revenons à nos moutons et à ma chronique sur Replay. Il est des livres comme ça qui vous possèdent littéralement pour ne plus vous lâcher avant de l’avoir terminé ; en effet j’ai commencé ce bouquin par curiosité, juste histoire de me faire une idée de la chose avant de différer à une date ultérieure ma lecture. Seulement voilà force est de constater que je n’ai pu me retenir d’enchaîner les chapitres, de plus en plus accro à cette histoire.
Et pourtant le thème du voyage dans le temps n’est pas franchement une nouveauté dans la science-fiction, même le « replay » à déjà été abordé en littérature comme au cinéma (je pense notamment au film Un Jour Sans Fin de Harold Ramis), et pourtant la recette fonctionne à merveille et c’est presque malgré nous que l’on se retrouve à se questionner sur le pourquoi du comment de cet éternel recommencement.
Le livre se concentre sur les personnages (Jeff n’est pas seul mais je ne vous en dirai pas plus… même sous la torture) sans chercher à fournir des explications métaphysiques ou spirituelles au phénomène de Replay, préférant aborder leur façon d’appréhender chacune de ses nouveaux départs. L’auteur sait clairsemer son récit de touches d’humour et d’émotions diverses et variées qui rendent ses acteurs plus vivants. Certes le manque d’explication pourrait frustrer certains lecteurs mais franchement comment voulez-vous expliquer de façon rationnelle un truc complétement irrationnel tout en restant crédible ? Après tout c’est bien l’objectif de la littérature fantastique dans son ensemble : nous ouvrir les portes d’un monde où tout est possible…
Pour finir je ne sais pas comment j’appréhenderai cette expérience de Replay, chance ou malédiction ? Un peu des deux je suppose, dans l’idéal vaut mieux se contenter de vivre pleinement le jour présent (le fameux carpe diem de nos ancêtres).

 
3 Commentaires

Publié par le 19 mai 2012 dans Bouquins

 

3 réponses à “[BOUQUINS] Ken Grimwood – Replay

  1. Zofia

    20 mai 2012 at 19:51

    Hum ça a l’air pas mal ça !

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :