RSS

[BOUQUINS] Anthony Zuiker et Duane Swierczynski – Level 26 : Dark Revelations

09 Avr

A. Zuiker - Level26 : Dark RevelationsVoilà encore un bouquin que j’attendais avec une certaine impatience, la suite et fin des aventures de Steve Dark avec le troisième tome de Level 26, Dark Revelations co-écrit par Anthony Zuiker et Duane Swierczynski et reposant toujours sur le principe du récit entrecoupé de séquences vidéos à visionner au cours de l’intrigue.
Steve Dark essaie au mieux de concilier son rôle de père et celui de traqueur de tueurs en série. L’ex-flic a désormais intégré les rangs de l’Alliance Globale, une équipe d’élite qui se voue à la neutralisation des pires criminels en série et justement un certain Labyrinthe prend un malin plaisir à jouer avec la police en leur envoyant des énigmes et indices quant à ses prochains crimes. Le tueur est d’autant plus insaisissable qu’il semble pouvoir frapper n’importe où dans le monde et prétend vouloir nettoyer la société de la corruption et autres maux… Usant et abusant des réseaux sociaux et autres outils en ligne il gagne en popularité auprès du public…
Concernant le récit à proprement parler on retrouve un style facile qui permet une lecture fluide sans toutefois rester béat d’admiration devant la qualité de la prose, mais je suppose que ce n’est pas non plus le but d’un thriller. Les vidéos sont moins nombreuses que dans les précédents mais gagnent en qualité et apportent un réel plus au récit, même si ça nous oblige à quitter le bouquin pour se ruer sur un PC pour visionner la séquence.
L’intrigue n’est pas mal menée, dommage que les devinettes soient relativement classiques et les énigmes quelque peu répétitives. Cela dit la chasse à l’homme est rythmée et nous réserve quand même quelques surprises efficaces. Par contre si le titre laissait présager de grandes révélations sur Steve Dark on reste sur notre faim sur ce coup, en effet on n’apprend rien de nouveau dans cet ultime chapitre, la seule « révélation » utilisée n’en est pas une puisqu’on est courant depuis le second tome (et on le pressentait dès la fin du premier) du lien de parenté entre Dark et Sqweegel. On peut supposer que l’on quitte un Steve Dark plus apaisé, avec des perspectives d’avenir faites d’autres choses que des chasses à l’homme à répétition…
Au final on se retrouve face à un thriller sympathique sans être transcendant, il ne lui manque pas grand chose pour vraiment nous prendre aux tripes mais une fois encore ce « petit quelque chose » lui fait défaut. Mais il n’en reste pas moins que l’on ferme cette trilogie sur une impression globalement positive. La grande nouveauté de ce dernier opus est le rôle que joue Internet dans la stratégie de Labyrinthe, je ne suis pas loin de penser que la situation réelle(engouement populaire pour le message du tueur jusqu’à en oublier les crimes) ne serait pas très différente que celle décrite ici dans un contexte identique…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 9 avril 2012 dans Bouquins

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :