RSS

[BOUQUINS] Henning Mankell – L’Homme Qui Souriait

14 Fév

H. Mankell - L'Homme Qui SouriaitCa faisait longtemps que je n’avais pas retrouvé ce brave Kurt Wallander, en route donc pour la Suède pour sa quatrième aventure littéraire intitulée L’Homme Qui Souriait et bien entendu toujours sous la plume de Henning Mankell.
Wallander est au bout du rouleau et songe sérieusement à quitter la police jusqu’à ce qu’un double meurtre ne le fasse changer d’avis et reprendre du service. Il faut dire aussi qu’il avait gentiment rembarré l’une des victimes venue lui demander son aide… Qui pouvait en vouloir à ce père et son fils, associés dans un cabinet d’avocats sans histoire ? Une chose est certaine leur ennemi est puissant et ne reculera devant rien se protéger…
Cette fois l’ami Kurt se trouve confronté à l’argent, au pouvoir et à la corruption en plus de ses propres états d’âme envers à une société qui évolue trop vite et à une criminalité qui ne semble plus connaître de limites… Face à un adversaire aussi puissant et influent la police devra marcher sur des œufs et mener une enquête aussi efficace que discrète. Concrètement ça veut dire que si vous vous attendez à un polar boosté à l’adrénaline vous allez être déçu par le rythme escargot de celui-ci ; plus encore que dans les précédents Wallander la devise italienne « chi va piano, va sano e va lontano » (qui va lentement, va sûrement et va loin) est de mise. Malgré ce rythme délibérément lent on s’intéresse à l’intrigue et l’on se demande comment Wallander et son équipe vont parvenir à relier les différentes pièces du puzzle sans attirer l’attention de leur « proie »… Seulement le hic c’est qu’au final les choses semblent avoir été trop vite (oui je sais que ça peut paraître paradoxal), un peu comme si l’auteur avait précipité la fin en fonçant dans le mur, ne sachant comment détruire « en douceur » la forteresse qu’il avait lui même érigé autour de son « méchant ».
Malgré ce petit bémol l’écriture reste agréable, fidèle au style très personnel de Mankell. Je devrai donc rapidement enchaîner avec la cinquième enquête du Commissaire Kurt Wallander : Le Guerrier Solitaire.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 14 février 2012 dans Bouquins

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :