[BOUQUINS] Maxime Chattam – Maléfices

M. Chattam - MaléficesC’est avec un réel plaisir que je me replonge dans La Trilogie Du Mal de Maxime Chattam, il est grand temps pour moi de découvrir Maléfices, l’ultime opus de cette incursion dans le monde (et l’esprit tordu) des serial killers.
Quand le frère de Larry Salhindro, ancien collègue et fidèle ami de Josh Brolin, est retrouvé mort le détective décide de mener l’enquête. L’autopsie indique que la victime a succombé à un empoisonnement par du venin d’araignée, ce que confirmerait la trace de morsure trouvée sur le corps, si ce n’est que ladite araignée serait d’une taille totalement inimaginable. Dans le même temps, en pleine ville, plusieurs cas de morsures par des araignées vénéneuses sont répertoriés dont certains mortels. Pour Brolin ce n’est que le début du cauchemar, des corps enveloppés dans des cocons d’araignées et vidés de leur substance commencent à jalonner son enquête ; le soutien de son amie, Annabel O’Donnel, ne sera pas de trop pour tirer cette affaire au clair…
Pour notre dernière rencontre avec Josh Brolin et Annabel O’Donnel l’auteur nous livre le portrait d’un tueur particulièrement vicieux, l’occasion aussi de jouer sur le dégout (et la peur) qu’inspirent bien souvent les araignées ; moi même je n’ai aucune honte à avouer ne pas être un grand fan de ces bestioles, au fil de la lecture j’ai cherché sur Google des images des araignées citées dans le bouquin et le moins que l’on puisse dire ce que ça ne va pas contribuer à me réconcilier avec la gente arachnéenne. Sinon on retrouve les ingrédients qui ont fait le succès des deux précédents opus, une intrigue riche en rebondissements, sans temps morts ni fioritures et toujours ce même souci de coller à la réalité en se documentant à fond sur son sujet.
Si lire la trilogie dans l’ordre chronologique n’est pas impératif je trouve tout de même que c’est le meilleur choix pour l’aborder, de la sorte on assiste à l’évolution des personnages (notamment celui de Josh Brolin qui est de loin la personnalité la plus complexe de la série). Chattam lui même décrit sa trilogie comme une succession de saisons (respectivement automne, hiver et printemps) qui sont autant de phases dans la vie de Joshua Brolin ; il manque l’été me direz-vous, l’auteur se justifie en expliquant que c’est à chacun de nous d’imaginer ce que pourrait être la suite…
Afin de poursuivre ma découverte de l’univers de Maxime Chattam je vais quelque peu délaisser l’ordre chronologique pour plonger directement dans La Promesse Des Ténèbres, si j’ai bien tout compris ce roman devrait apporter les réponses à la mystérieuse disparition de Brady O’Donnel, l’époux d’Annabel ; ainsi la boucle sera définitivement bouclée… Mais avant ça je vais changer de style afin de rejoindre deux lectures communes, à savoir L’Apothicaire de Henry Loevenbruck pour la Team AlexandriZ et Histoires Extraordinaires d’Allan Edgar Poe pour Booknode.