[DVD] Vu ce weekend

DVD 2001-S02
L’Elite De Brooklyn

Première escale cinéma samedi soir avec un polar signé Antoine Fuqua, L’Elite De Brooklyn.
Brooklyn, dans les quartiers nord la lutte entre les forces de police et les trafiquants de drogue fait rage. Dans ce contexte le destin de trois flics va se croiser. Eddie (Richard Gere), un flic désabusé à quelques jours de la retraite ne demande qu’à se tenir loin des emmerdes en attendant la quille. Tango (Don Cheadle), un flic infiltré au sein d’un gang souhaite retrouver une « vie normale » au sein de la police. Sal (Ethan Hawke), flic chez les Stups a du mal à joindre les deux bouts afin de subvenir au besoin de sa famille…
Un polar relativement classique mais superbement maîtrisé avec en prime un trio d’acteurs des plus convaincant. La tension est presque palpable et ne fait que s’intensifier tout au long du film, malgré un rythme volontairement lent on ne s’ennuie pas une minute. Pas besoin d’être devin pour comprendre que tout ça finira par mal tourner, reste à savoir comment ces trois flics vont finir par se croiser et surtout quelle sera l’étendue des dégâts quand ça pétera…
Au final on a le droit à du très bon polar et pourtant à peine 402 000 entrées en France (source Allociné), j’espère que le public réservera un accueil plus chaleureux au DVD…

127 Heures

Ensuite on enchaîne direct avec 127 Heures de Danny Boyle, un film inspiré d’une histoire vraie.
Aron Ralson (James Franco), un sportif émérite, part seul et sans prévenir personne pour une randonnée dans les gorges de l’Utah. Dans une faille il perd l’équilibre et chute, un bloc de pierre lui écrase le bras contre la paroi rocheuse. Aron va tout essayer afin de se libérer, jusqu’à ce que la seule solution possible s’impose à son esprit après 5 jours de vaines tentatives…
A la base le film pourrait sembler ennuyeux mais Danny Boyle réussit à nous scotcher du début à la fin, entre deux tentatives d’Aron pour se libérer on voyage dans ses souvenirs, ses états d’âme et même ses délires (parfois c’est même difficile de distinguer le vrai du faux). Chapeau bas à James Franco qui porte tout seul (ou presque) le film. Mais j’aurai surtout envie de tirer mon chapeau au véritable Aron Ralston qui a dû faire preuve d’un courage inouï pour se libérer de la sorte… Et cela n’a en rien entamé sa combativité et sa sportivité, après l’accident il a continué à vivre à 100 à l’heure !
Là encore les chiffres du box office français me laissent perplexe, à peine 343 000 entrées ! Surprenant pour un réalisateur qui affiche une filmographie plutôt exceptionnelle…

2 réflexions au sujet de « [DVD] Vu ce weekend »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s