RSS

Archives du 26 septembre 2011

Quelques mots sur la Coupe du Monde de Rugby 2011

ouste le coqSi vous pensiez échapper à mon petit point sur la Coupe du Monde de Rugby ce serait bien mal me connaître…
Commençons par LE match de cette phase éliminatoire : NZ – France. Un choc qui s’annonçait intense mais malheureusement le soufflé est vite retombé ; hormis une bonne entame de partie le pack tricolore a été largement dominé en défense comme en attaque. Fidèles à leur image depuis le début de la compétition les All Blacks nous ont donné une véritable leçon de rugby en s’imposant sans surprise mais avec brio sur un score de 41 à 17 et empochant 5 points de plus histoire de confirmer leur pole position dans la poule (et la compétition).
Ce qui m’inquiète un peu (beaucoup) c’est que le sélectionneur, Marc Lièvremont, comme les joueurs, semblent encore chercher leurs marques ; du coup sur le terrain on a encore le droit à des cafouillages en tout genre. Si ce genre de raté n’a que peu de conséquences face à des équipes techniquement plus faibles (sans vouloir me montrer insultant envers qui que ce soit) on en paie le prix fort contre des adversaires d’un niveau équivalent ou supérieur au nôtre. On l’a vu avec la Nouvelle-Zélande, c’était prévisible, mais on risque bien d’en faire à nouveau les frais en quart de finale contre l’Angleterre, sauf que cette fois le match sera éliminatoire…
Est-ce que je vends la peau de l’ours avant de l’avoir tué en misant sur un quart France – Angleterre ?
Dans la Poule A (celle qui nous concerne directement) les jeux sont faits, seule la troisième place (et la qualification d’office pour la prochaine Coupe du Monde) reste incertaine. En admettant que les Tonga réussissent l’exploit de nous battre dans le prochain match il leur faudrait encaisser le bonus offensif (4 essais) pour espérer se hisser au même niveau que nous (actuellement 10 points pour la France et 5 pour les Tonga) et même là le différentiel joue en notre faveur (+33 pour la France, -23 pour les Tonga ; pour inverser la tendance il faudrait qu’ils nous mettent une branlée à plus de 56 points d’écart, tout simplement impossible, ou alors on peut aller jouer aux billes)… Notre seconde place est donc quasiment assurée, la troisième se jouera entre le Canada (toujours en lice puisqu’ils doivent encore rencontrer le Japon et la NZ) et les Tonga, une improbable victoire tongienne contre les Bleus leur assurerait la troisième marche du podium, dans le cas contraire rien n’est encore joué…
Concernant la Poule B, l’Angleterre a confirmé sa première place en écrasant la Roumanie (67-3). L’Argentine a confirmé qu’il fallait compter avec elle pour la suite de la compétition en s’imposant face à l’Ecosse au terme d’un match très physique riche en suspense (victoire des Pumas argentins 13-12) et se hissant ainsi sur la seconde marche du podium (grâce à un différentiel favorable). A priori peu de chance pour que l’Argentine échoue face à la Georgie, par contre si l’Ecosse veut avoir une chance d’accéder au carré final elle devra s’imposer face aux anglais… Pas impossible mais les statistiques jouent contre le XV du chardon, une victoire écossaise bouleverserait même totalement le classement ; l’Argentine se hissant en première position (en misant sur une probable victoire à 5 points), si l’Ecosse assure un bonus offensif et une large victoire ils peuvent prendre la seconde place, sinon le différentiel joue en faveur des anglais.
Donc a priori je dirai que miser sur un quart de finale opposant la France à l’Angleterre est une simple question de logique mathématique et statistique, même si je reconnais bien volontiers que l’on est jamais à l’abri d’une surprise (ô combien jouissive en cas d’élimination de la perfide Albion avant le carré final). Suivant le même raisonnement on peut supposer que le second quart des poules A et B opposera la Nouvelle-Zélande à l’Argentine.
Et les poules C et D me demanderez-vous avec anxiété ?
Je ne vais pas reprendre mon raisonnement depuis le départ mais en appliquant la même logique il y a fort à parier que la hiérarchie actuelle ne soit pas remise en cause, si ce n’est que le Pays de Galles remplacera les Samoa sur la seconde marche du podium de la poule D (il leur reste en effet 2 matches « faciles » à jouer alors que les Samoa vont se retrouver face à l’Afrique du Sud).
On devrait donc se retrouver avec un carré final départageant d’une part les équipes du Nord (Irlande – Pays de Galles, suivi de Angleterre – France), et d’autre part les équipes du Sud (Afrique du Sud – Australie, suivi de Nouvelle-Zélande – Argentine). De quoi faire taire les rumeurs imbéciles qui laissent à penser que l’Australie se serait volontairement inclinée face à l’Irlande ; un choc contre l’Afrique du Sud est en effet nettement plus incertain pour les wallabies que ne l’aurait été un quart contre les gallois).
Ce n’est qu’en finale (et pour la petite finale) que les équipes du Nord et du Sud s’affronteront, il serait un peu prématuré de se lancer dans des pronostics à long terme mais une finale NZ-France n’est pas totalement exclue ; sauf que là je vends clairement la peau de l’ours avant de l’avoir tué, à ce niveau je ne sais même pas encore où se trouve ce foutu ours !

Pour info (pour les curieux) les statistiques sur lesquelles je m’appuie ne sortent pas de mon chapeau (d’abord je porte ni chapeau, ni casquette), elles sont accessibles à tous via le site RugbyData… Juste au cas où certains s’amuseraient à prétendre que je parle sans savoir, même si, une fois encore, je suis le premier à reconnaître que lesdites stats ne sont pas infaillibles. Par ailleurs je n’ai pas la prétention d’être un quelconque analyste sportif, juste un passionné de rugby qui en parle avec son coeur et ses tripes.

 
2 Commentaires

Publié par le 26 septembre 2011 dans Trucs en vrac